Brèves sans comptoir

Brèves sans comptoir

Élections municipales de mars. Dans l’Eure, il y des équipes prêtes et d’autres qui se préparent, plus celles qui n’aboutiront pas…..Un élu de l’Eure dans la nasse d’un conflit d’intérêt, sujet traité, ici, prochainement…..Les scores d’audiences de Caméra Diagonale: l’autopromotion s’impose, à défaut d’être félicité par d’autres….

Les 15 et 22 mars prochain auront lieu les élections municipales. Dans les principales villes de l’Eure règne l’incertitude quant aux nombre de listes qui affronteront les équipes sortantes. C’est le cas à Vernon, en premier lieu. Personne ne semble pouvoir aligner une liste de 35 noms. Ni la droite, ni la gauche, ni le centre. Les envies sont fortes, mais les volontaires ne se bousculent pas au portillon…..A Louviers, en revanche, face aux sortants de droite, la gauche et le centre sont déjà en campagne électorale. Une liste de la République En Marche est en gestation, mais semble fébrile à boucler sa composition. A Évreux, la liste de La République en Marche veut battre le maire sortant, Guy Lefrand mais ce dernier est plus coriace qu’il en a l’air. L’un de ses anciens adjoints, qui a rejoint LREM, pourrait mordre la poussière, selon le maire. A Gaillon, où le maire socialiste ne se représente pas, le candidat LR, Antoine de Cosmi, a des chances de s’installer à la mairie…A Gisors, le sortant LR, Alexandre Rassaërt, est bien équipé pour conserver son siège, tout comme Frédéric Duché (divers droite) aux Andelys…

Un élu important de l’Eure dans le pétrin. L’homme, maire d’une petite commune, président d’une Communauté de communes et vice-président du conseil départemental, a été pris la main dans un conflit d’intérêt important. Caméra Diagonale en fera le récit dans les jours qui viennent…

Caméra Diagonale a obtenu, en 2019, des scores d’audience hors du commun, compte-tenu de son statut, hors-statut: un seul journaliste, sans budget et sans logistique. L’hébergeur, OVH, détenteur des statistiques de fréquentation, indique une moyen quotidienne, sur les 365 jours de l’année, s’élevant à 2 780 visiteurs uniques/jour (sur un cycle de 24h) et 6 063 pages vues par cycle de 24h. Le choix des sujets est, probablement, un élément qui contribue à ce succès: terminées les petites historiettes locales sans intérêt et les groupes alignés pour la photo. Merci !!!

Categories: Eure

Comments

  1. Fabrice Lemesle 7 janvier, 2020, 17:40

    Un accouchement douloureux mais il a fini par venir! Avec à la conclusion un beau bébé…déjà âgé de 33 ans, déjà bien élevé et prêt à marcher sur l’hôtel de ville de Louviers défendu par le général Priolleau peu désireux de laisser son fauteuil de maire, fut-il marcheur et représentant non pas de Dieu sur terre mais plus modestement du chef de l’Etat. C’est bien la peine que le maire de la cité lovérienne ait tenté de défendre cette bannière aux législatives.
    C’est bien à 33 ans qu’un jeune inconnu, ingénieur de profession et ancien militaire, monte au front pour ravir la maison commune à la tête de l’armée des “marcheurs”. Non pas pour se sacrifier à l’âge où le christ fut mis sur la croix et pas davantage pour jouer les soldats inconnus sur le front des tranchées du…fort de Douaumont lovérien avec les travaux du chantier sur la place jouxtant l’hôtel de ville. Surtout que les baïonnettes risquent d’être de sortie. Et probablement pas les…silencieux de nos héros des “Tontons flingueurs”. Telle n’est l’ambition pacifique de cet ingénieur spécialisé en cybersécurité, Romain Vessard. A une lettre près, le A au lieu du E on retrouvait sur la ligne de crête un soldat immortel de l’élection lovérienne, un “vétéran” aujourd’hui à la retraite et candidat perpétuel comme nos amis académiciens à l’habit vert et à l’épée. Une comparaison, je le reconnais un…Brun (en hommage à une autre tête de liste) en première ligne avec son aide de camp prénommée Ingrid, une habituée du corps à corps chez les Gilets jaunes …audacieuse, voire osée!
    Plus sérieusement, cette entrée en piste ne va pas arranger les affaires du duo centriste avec qui le jeune Vessard avait pris langue pour partager quelques strapontins sur la liste de l’équipe sortante.
    Comme quoi, on a beau défendre une nouvelle politique, les bonnes vieilles pratiques de “tambouille” politique ne se perdent pas…sur la route de Louviers. Où il y avait un cantonnier comme le refrain d’une célèbre chansonnette. Et même naguère, un “Petit cantonnier” avec un “canonnier” et troubadour de grande classe pour la prose souveraine et municipale de l’ex-reine Odile 1 ère! Toute une époque de sagesse, de mansuétude et de bienveillance… En mars, la bouteille risque d’être bien pleine et même déborder avec toutes ces listes sur la ligne de départ. Un trop-plein à boire sans modération ? En attendant à la bonne votre et santé…

Write a Comment