Brèves sans comptoir

  MAJBruno Le Maire à Louviers ce vendredi pour rendre hommage à Benoît Veyrat et approuver la candidature de François-Xavier Priollaud, en remplacement.  A Vernon, les municipales restent très ouvertes, malgré un bénéfice d'image en faveur de Jean-Luc Miraux depuis plusieurs mois. Evreux, la droite et la gauche s'entretuent pour conserver la mairie ou la prendre. A Val-de-Reuil l'expérience reprend le dessus.

 Ce vendredi, Bruno Le Maire sera à Louviers pour adouber la nouvelle tête de liste UMP-UDI, ami et ancien collaborateur d'Hervé Morin, en remplacement de Benoît Veyrat. Les centristes de droite, soutenus par un blog de de la droite extrême, se réjouissent de cette opportunité. Après avoir largement critiqué l'ancien ministre de l'Agriculture qui soutenait son candidat, Le Nouveau Centre, composante de l'UDI et son nouvel allié MoDem, ne sont plus à quelques couleuvres près. Subsiste une petite difficulté, François-Xavier Priollaud, homme de qualité par ailleurs, n'habite pas Louviers et connait encore mal la politique locale, économique et culturelle. Les journalistes, au parfum, ne manqueront pas de lui demander où en est le fameux "Serment d'Epaignes" contracté entre Hervé Morin, Franck Martiin maire de Louviers et quelques autres, de droite et de gauche. Ils lui demanderont, aussi, ce qu'il pense de la position d'Hervé Morin quand il expliquait devant des journalistes "Si j'étais électeur à Louviers, je voterais probablement pour Franck Martin". C'est dur, la politique.

A Vernon, l'alliance passée entre Jean-Luc Miraux, ancien maire UMP et aujourd'hui candidat détaché de tout parti, et Jean-Claude Mary, ancien adjoint du maire PS Philippe Nguyen Thanh, fait de moins en moins d'heureux. Dans un premier temps, l'initiative était plutôt bien accueillie. Aujourd'hui, elle pose pour des électeurs de droite comme de gauche, une interrogation. L'UMP oeuvre à destabiliser l'ancien maire et la gauche en fait autant de son côté concernant Monsieur Mary. Il est vrai que Philippe Nguyen Thanh et Sébastien Lecornu rêvent d'un face à face au second tour, bien tranché. Parfois le rêve vire au cauchemar.

A Evreux il y a agitations en coulisses. Jean-Pierre Nicolas, ancien maire UMP, se présente contre la liste UMP menée par Guy Lefrand et la guerre fait rage dans les "réunions d'appartements". Les deux concurrents de droite seraient plus offensifs, l'un contre l'autre qu'envers le maire sortant, PRG. Au même moment, d'autres réunions ont lieu entre personnes qui tentent de mettre sur pieds une liste de gauche, dont des socialistes, pour affronter le maire sortant. La parade est prête dans l'hypothèse où Michel Champredon crierait à la trahison. Il ne feraient que "rendre la monnaie de la pièce". En 2008, l'actuel maire avait gagné, avec une liste dissidente, contre la liste officielle de Rachid Mammeri. De plus, les communistes de l'actuelle majorité Champredon, mettent eux aussi au point une équipe face au maire sortant. Tout cela est clair pour les électeurs ?!…

A Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet reprendrait du poil de la bête face à Michael Amsalem, challenger de gauche. Les équipes du maire sortant mettent les bouchées doubles, quartier par quartier, présentant le bilan de la municipalité. Les rencontres se dérouleraient dans la meilleure ambiance, avec des citoyens très à l'écoute des propositions faites pour les 6 années à venir. Le challenger de gauche n'est pas en reste. Lui aussi ratissent le terrain sur l'air du changement. Ce qui pouvait être un danger sérieux pour Marc-Antoine Jamet, le demeure, mais l'intensification de sa campagne réduit les effets Amsalem. Il reste trois mois pour convaincre définitivement.

 

Categories: Eure

Comments

  1. hachet philippe 19 décembre, 2013, 15:10

    Interessant aussi à suivre, l’évolution de la situation sur Gaillon et Aubevoye.

  2. Philippe 19 décembre, 2013, 09:03

    On n’en serait pas là si Bruno Le Maire avait accepté d’être tête de liste. Jean-Pierre Nicolas l’aurait accompagné sans exigence aucune. Son mauvais choix pour Evreux a fait que Jean-Pierre s’est lancé dans la bataille pour reprendre la main.

  3. Paule Puigserver Gervois 19 décembre, 2013, 07:56

    Finalement à Droite comme à Gauche les élus “s’assoient “sur le non cumul des mandats .
    Comment B.LE MAIRE pourra -t -il expliquer aux ébroïciens qu’il est contre le cumul de mandats ?
    Comme aurait dit ma grand-mère :”excuse de mauvais payeur ”
    Quant à VAL DE REUIL ,dans l’éventualité où MAJ ne serait pas réélu ,j’espère seulement que les enfants ,les parents ,les enseignants n’auraient pas à le regretter .

Write a Comment