Brèves sans comptoir

AutorouteUn élu de l'Eure flashé à 203 km/h sur l'autoroute. Police municipale et Gardes-Champêtres. Le maire de Saint-Pierre-du-Vauvray interdit les enregistrements vidéos au conseil municipal. Caméra Diagonale, les couleurs des bons chiffres.

Relevé sur le Bloc Notes de Franck Martin et vérifié. 203 Km/h sur l'autoroute. Le conducteur du véhicule, controlé par les gendarmes, est Marc-Antoine Jamet, le maire de Val-de-Reuil. C'était le samedi 26 novembre. Monsieur Jamet se rendait à la cérémonie du 10ème anniversaire de la Communauté d'Agglomération Seine-Eure, où il n'est jamais arrivé et pour cause, son permis de conduire lui a été retiré sur le champ. Outré du peu d'égard, envers sa personne, des gendarmes, Marc-Antoine jamet leur a précisé ses titres et compétences. Cela n'a aucunement fait trembler les militaires chargés de faire respecter la loi. Le maire de Val-de-Reuil se fendait d'un texto envoyé au directeur de la CASE pour s'excuser de son absence "pour raison de fouille du véhicule, au péage d'Heudebouville", sans plus de précision.

Sécurité et gardes champêtres. Lors du débat sur la sécurité organisé par "Générations Vernon", le 1er décembre dernier, Bruno Beschizza, ancien Commadant de Police et actuellement Secrétaire Nationale de l'UMP, en a surpris plus d'un. Lors de son exposé, faisant référence aux policiers municipaux, il rappelait que ces employés municipaux sont issus de nos anciens gardes champêtres. Ces derniers assumaient les mêmes tâches administratives et de surveillance que la police municipale d'aujourd'hui, modernisée, mais avec le même dévouement. Claude Lacout, ancien maire-adjoint de Vernon, en charge de la Sécurité, assis au premier rang en perdit son latin. En effet, il devait se rappeler la façon dont il répondait au maire actuel, lorsque ce dernier faisait la même comparaison. Pour Claude Lacout, assimiler la police municipale au Garde-Champêtre était une insulte. Cette fois, c'est un membre de l'UMP qui le dit, alors…!

Caméra interdite au conseil municipal de Saint-Pierre-du-Vauvray. "Nono", citoyen écologiste de la commune avait l'habitude de filmer les séances du conseil municipal. A la lecture des contenus, sur son blog, c'était à charge contre le maire. Ce qui est son droit le plus absolu. Dernièrement, Alain Loëb, le maire, a réagi au comportement de Monsieur Nono en interdisant les enregistrements vidéos. Pour ce faire, il décida de la réunion à huis-clos. Protestations du blogueur sur la liberté d'expression supprimée par le maire. Interrogé par Caméra Diagonale, Alain Loëb a répondu que Monsieur Nono "perturbait le conseil municipal en intervenant personnellement, faisant du bruit et des grimaces et que les élus n'osaient plus intervenir à cause de lui". A suivre…

Caméra Diagonale retrouve et améliore sa fréquentation d'avant octobre 2011. Le changement d'hébergeur survenu début octobre avait provoqué de sérieuses perturbations. Nombreux étaient ceux qui ne retrouvaient pas le site. La redirection du nom de domaine lié à la nouvelle adresse URL, avaient provoqué une chute d'audience de plus de 50%. Tout est rentré dans l'ordre dans les premiers jour de novembre, avec en prime une augmentation de 15% par rapport à novembre 2010. Ainsi, le site enregistre 1707 visiteurs uniques par 24 heures et 3631 pages vues. Record récent: le sujet sur les législatives 2012 dans la 5ème circonscription, a atteint 3316 lectures en 24 heures. Pour l'instant, l'aventure continue…..

 

 

Categories: Eure

Comments

  1. nono 10 décembre, 2011, 14:20

    Bonjour José,
    Les propos de M. Alain Loëb, maire de Saint-Pierre du Vauvray, sont absurdes.
    Je ne fais pas plus de bruit que de grimaces, et je n’interviens pas dans le cours des débats. Ceci est assez facile à vérifier : il suffit d’aller visionner les débats qui sont filmés et mis à disposition du public sur http://www.saintpierre-express.fr/categorie/commune/
    Je t’invite à chercher le bruit que je peux faire, étant au pied de la caméra. Je ne réponds même pas lorsque je suis interpellé par le maire.
    Le dernier conseil illustre l’exemplarité de son déroulement : Lorsque les élus et moi-même sommes arrivés devant la porte du conseil, à 18h30, heure publiée pour le début du conseil, le maire s’est levé pour nous fermer la porte à clé.
    Nous avons donc attendu dehors. Lorsqu’un élu de la majorité est arrivé, après plusieurs minutes, les élus ont été invités à passer par la petite porte, afin de ne pas ouvrir la porte du conseil.
    Du fait que les élus d’opposition n’ont pas suivi l’élu de la majorité, il a bien fallu qu’il finisse par ouvrir la porte.
    C’est la seconde fois que cela arrive. La première fois, les élus d’opposition avaient accepté d’entrer par la petite porte, interdite au public, et le public est resté dehors 20 minutes.
    Je pense que le dernier conseil municipal s’est déroulé dans l’illégalité du fait du huis-clos qui a été voté sur le motif invoqué par Alain Loëb lui-même «Le motif, je vais vous le dire. On demande le huis-clos parce qu’on estime que la sérénité du conseil ne peut pas se dérouler normalement par le fait qu’on est filmés par des personnes qui utilisent ces films à des fins… ».
    Les conseils municipaux sont votés ou simplement déclarés à huis-clos par le maire, pour ne pas être filmés. Qu’y a-t-il à cacher ? Allez voir…
    Des menaces, insultes, et mesures d’intimidation pleuvent sur les élus d’opposition et moi-même. J’y reviendrai plus tard, promis.
    Idem pour les interdictions illégales, les menaces de procès qui s’accumulent dans mes tiroirs.
    Et aussi des mesures plus concrètes : lampe halogène 500 W sur pied dirigée vers les conseillers d’opposition, puis lampe laser dirigée vers les yeux, puis un maire qui s’adresse au mégaphone à des conseillers situés à 2 mètres. Et les violences.
    La justice a aussi son tempo.
    Je me pose la question : pourquoi tant de haine ?

  2. Zébulon 8 décembre, 2011, 12:18

    reste à savoir maintenant où va-t-il pouvoir avoir une case pour lui. Quant au permis de conduire, il n’aura qu’à prendre une voiture avec chauffeur (frais déductibles ou voiture de fonction)ce que tout citoyen ne peur faire. Heureusement la gendarmerie n’a fait qu’appliquer la loi : dommage pour les privilèges d’avant 1789 !

  3. Dupont 8 décembre, 2011, 12:03

    Reste une question sur Marc-Antoine Jamet pour qui la semaine aura vraiment été mauvaise entre son effacement politique sur la 4e et sur le département de l’Eure et son flash autoroutier… : allait il vraiment à la Case ?Il avait pourtant demandé à tous ses conseillers de ne pas s’y rendre ! Qu’est ce que ce boycott non assumé et quel mépris pour son équipe ?! ET qu’est il allé leur raconter ?!! … Et que va-t-il raconter à sa population puor justifier qu’il chercher à se présenter un peu partout hors de Val de Reuil ?
    Il dit dans Paris Normandie avoir été courtois et professionnel … Bizarre, est-ce une profession que de dépasser de plus de 50 km/heure la vitesse autorisée ?
    et qui peut à présent le croire alors qu’il a donné tant de versions de sa déconvenue.

Write a Comment