Brèves sans comptoir


NébuleuseFrançois Loncle dénonce l'Express et le Point sur leur charge systématique contre le Président de la République. Une méthode utilisée aussi par un blogueur de Louviers. Un autre blog de Val-de-Reuil écrit à Bruno Le Maire sur son mauvais choix du candidat UMP aux municipales de Louviers. A Vernon, un militant socialiste a réussi à s'infiltrer dans l'équipe UMP et dans celle de Jean-Luc Miraux.

 François Loncle, député PS de l'Eure, remet à leur place les directeurs des magazines l'Express et Le Point. Giesbert et Barbier en prennent pour leu grade. Le député les accuse d'être dans le dénigrement systématique contre François Hollande. Pour preuves les nombreuses "Une", aux titres accrocheurs insultants et calomnieux. (Nicolas Sarkozy avait subi le même sort) Le député, journaliste lui-même avant son entrée en politique, précise "la critique par les médias de l'action présidentielle est en démocratie un droit légitime à une condition: que le débat se déroule dans la décence et le respect." C'est exact. L'Express et le Point ont une tendance affirmée à déglinguer facilement au nom de la sacro-sainte liberté d'expression, mise à toutes les sauces notamment par ces grands patrons de presse qui s'imaginent intouchables. Pourtant à y regarder de près le duo Barbier-Giesbert n'a pas de quoi pavoiser. Leur magazine respectif tirent difficilement leur épingle du jeu,  économiquement, en premier lieu parce que le lecteur se laisse de moins en moins berner. Ensuite les contenus ne sont pas aussi fameux qu'ils s'imaginent. Sujets redondants, marroniers incessants, imagination limitée.  A telle enseigne que nos deux directeurs sont obligés, pour renouveler les abonnements, outre déglinguer à tour de bras, de proposer des stylos, tablettes, mini-ordinateurs, montres et divers objets. Un vrai souk, ce journalisme-là. Lire le texte de François Loncle
Téléchargement Loncle sur l'Express et le Point

Mais, mais, car il y a un mais, pourquoi François Loncle a-t-il fait diffuser son texte par un blogueur lovérien qui utilise la même méthode que les Barbier-Giesbert, sur le dénigrement systématique. La cible cette fois n'est pas François Hollande mais Franck Martin. Même lourdeur dans la charge, mêmes mauvaise foi et méchanceté. Vive l'hospice quand il ne moque pas l'hôpital.

Le blog "la petite souris normande", sous la plume de Patrick Robert écrit une lettre ouverte à Bruno Le Maire. Courrier joliment formulé et le message est clair. L'auteur reproche au député UMP de l'Eure d'avoir fait un mauvais choix du candidat investi aux municipales à Louviers, Benoît Veyrat, sans le nommer. Patrick Robert estime que le bon candidat pour battre Franck Martin est François-Xavier Pr!ollaud, conseiller régional, centriste, de Haute-Normandie. Evidemment, la décision n'est pas liée aux capacités, ou non, des candidats mais au partage des investitures entre partis alliés.

L'anecdote est suffisamment savoureuse pour ne pas la passer sous silence plus longtemps. A Vernon, trois équipes  se préparant pour les municipales: la gauche avec le parti socialiste, la droite avec l'UMP et la liste sans étiquette de Monsieur Miraux, ont parmi elles, un même membre. Officiellement, toujours militant socialiste puisque le PS n'a pas réussi à s'en débarrasser, l'homme a adhéré aussi à Générations Vernon de l'UMP et Vernon-Réussite de Jean-Luc Miraux. Aucun des groupes ne lui a, pour l'instant, demandé de choisir. A moins que chacun fasse dans la surenchère pour le conserver à tout prix. Dès le lancement officiel de la campagne électorale, nombre de reportages seront axés sur cette curiosité et peut-être repris par des médias nationaux. Vive le mélange des genres et la triple casquette.

Categories: Eure

Comments

  1. Ludovic ZANKER 27 juin, 2013, 16:12

    Ce billet est très intéressant, comme quoi certains parlementaires et cela m’étonnent beaucoup de François Loncle, qui luit pourtant défendait la profession et revendiqué qu’il fallait respecter la liberté d’expression de cette profession.
    J’avoue que s’en prendre aux directeurs de magazines ne font qu’aggraver et ridiculiser l’intéressé. Allons François Loncle vous valait mieux que cela.?!
    Ludovic Zanker

  2. Duval Roger 25 juin, 2013, 21:36

    merci de penser à la victime de ce dangereux énergumène, et oui l’efficacité de la justice est décevante, le dossier devrait finir par aboutir, je vous le ferais savoir.
    le MoDem se porte bien et puisqu’il y a une liste sans appartenance à gauche ou à droite je ne peux qu’être satisfait.

  3. José Alcala 25 juin, 2013, 14:41

    @ Henri Clément
    L’esprit outrancier de ces 2 directeurs de presse concerne leur propension à taper dur sur le Président de la République en sachant que celui-ci ne réagira pas. Nicolas Sarkozy avait aussi été leur cible. Ceci pour accrocher le lecteur et augmenter les ventes en baisse permanente. Si l’on y ajoute les objets divers offerts dans l’abonnement, cela devient du journalisme de “souk”, synonyme de bric-à-bric. C’est mon propos concernant des personnages très sûrs d’eux-mêmes.
    Quant à votre certitude, à vous, de prétendre que c’est l’ensemble de la presse qui est subventionnée, c’est une affirmation qui n’a aucun fondement. La presse bénéficie, par décret de loi, d’une aide de fonctionnement qui concerne l’achat de papier, pour la presse écrite. Sans cette aide, il lui serait impossible de survivre. Cela concerne l’ensemble des titres y compris ceux que vous ingurgitez comme du petit lait..Cela se pratique dans tout pays démocratique, avec une presse libre et n’a rien à voir avec le comportement, douteux, de certains patrons de presse.
    Maintenant, je pense que l’emploi des mots a une grande importance quand on veut être un tant sois peu crédible. Dire d’un journal qu’il est un torchon dénote bien de l’idée que vous vous faites sur, précisément, cette liberté de dire et d’écrire. Certes, vous n’êtes obligé d’apprécier le contenu du Nouvel Observateur, mais la langue française est riche…Cherchez bien. Si vous pensez séduire des électeurs vernonnais avec ce type de propos, je pense que vous fourvoyez intégralement et tout habillé.

  4. Henri Clément 25 juin, 2013, 11:40

    “nos deux directeurs [de l’Express et du Point] sont obligés, pour renouveler les abonnements, … de proposer des stylos, tablettes, mini-ordinateurs, montres et divers objets. Un vrai souk, ce journalisme-là.”
    Soyons honnête, le souk, c’est toute la presse (subventionnée ne l’oublions pas) qui procède depuis longtemps de cette façon. On vend des gadgets et, en prime un journal.
    A tel point que moi même, pourtant frontiste notoire et indécrottable, j’ai eu beau refuser de céder à une tablette mirobolante offerte par le Nouvel Observateur, rien n’y fit : je suis abonné d’office à ce torchon, gratuitement depuis un an.
    Lecteurs de gauche, vous savez ce qui vous reste à faire pour recevoir votre presse favorite à l’œil !
    PS. Pour toute demande d’abonnement gratuit au Nouvel Obs + adhésion FN offerte, écrire à Vernon Bleu Marine, qui transmettra !

  5. Philippe 25 juin, 2013, 09:35

    Et que dit le modem de cette affaire? En 2008 sa liste avait obtenu 9%. A-t-il l’attention de participer aux prochaines municipales? Sinon que feront ses électeurs, soutenir Sébastien Lecornu ou Jean-Luc Miraux? Il semble bien qu’une cohabitation soit impossible non?

  6. José Alcala 25 juin, 2013, 08:17

    @ RL
    Je ne plaisante avec l’information, même si je traite cette brève avec un ton badin. C’est la forme, il me semble, la plus appropriée pour évoquer ce qui relève davantage de l’anecdote. Pour le reste les responsables politiques en question répondront s’ils le souhaitent.

  7. jean-luc Piednoir 24 juin, 2013, 14:43

    @tous
    Il est évident que ce Monsieur ne fait pas partie de la section du Parti Socialiste de Vernon et qu’il n’y a pas payé sa cotisation depuis des années. Les socialistes vernonnais ont TOUT fait pour l’exclure, et croyez bien que nous sommes plus que choqués qu’il ne soit pas encore radié des listes nationales. Le seul fait d’adhérer à un autre organisme politique “adversaire” devrait pourtant suffire à l’exclure…
    Ce que j’ose espérer, c’est que tous les candidats aux municipales de l’année prochaine refuseront la présence de cet individu sur leur liste. A défaut, chacun en tirera les conclusions qu’il voudra bien en tirer.

  8. RL 24 juin, 2013, 13:49

    Monsieur Alcala
    Cette information que vous rendez publique sur le ton de la plaisanterie, est, moralement, plus grave. L’énergumène en question a été condamné, pour cette affaire, à trois reprises. En première instance, en appel et en cassation. La victime, Roger Duval, qui était responsable local de l’UDF et du Modem n’est toujours pas indemnisé par son agresseur malgré la décision de justice. Alors, que les responsables du PS, de l’UMP et Monsieur Miraux acceptent la présence dans leur groupe de ce personnage violent, en dit long sur leur propre moralité.

  9. fred 24 juin, 2013, 13:31

    Espérons que cela ne se termine par 2 ou 3 dents de cassées …

  10. Damien Aravis 24 juin, 2013, 12:55

    La personne de Vernon est elle adhérente et à jour de cotisation du parti PS et UMP ou simplement adhérente au groupe politique municipal PS / GV & VTE ? Si tel était le cas, je ne trouve pas cela gênant. C’est peut être le moyen de se faire la meilleure opinion sur les différents candidats.
    A lui, par contre, de déclarer sa préférence à la rentrée ou il risque à force d’avoir « les dents longues » de se faire « Rayer ».

  11. McArthur 24 juin, 2013, 11:48

    @ Jean-Pierre
    Votre “explorateur, n’est-ce pas ce grand philosophe vernonnais qui cogne sur le responsable du Modem et l’envoie à l’hôpital? Si c’est lui alors les 3 listes concurrentes auront le même garde du corps. Ce sera le gag de l’année.

  12. Jean-Pierre 24 juin, 2013, 11:34

    Pour “l’infiltration” des listes municipales à Vernon : quand tout le monde sait qui c’est, cela ne s’appelle pas vraiment de “l’infiltration” mais de l’exploration…

Write a Comment