Angela Merkel, une majorité de français vote pour elle


MerkelJuste un mot sur les élections allemandes et la probable réélection d'Angela Merkel. Depuis des jours et des semaines, les commentateurs français brossent un portrait dhityrambique de la chancelière. L'exemple économique allemand est porté aux nues. Tout est passé au crible comme pour mieux discréditer la France. Allons-y, pour la revue de détail.

L'Allemagne est l'exemple type de l'économie européenne. Le pays est au zénith de la réussite sur tous les fronts: commerce extérieur florissant, industrie en plein essor, faible taux de chômage et pouvoir d'achat des mieux lotis. Et les commentateurs français de marteler la nécessité impérative d'imiter "nos amis allemands". Pour couronner leur leitmotif, des sondages viennent enfoncer le clou: 63% des français estiment que la France devrait s'inspirer du modèle allemand et 54% souhaitent la victoire de Madame Merkel……

Chiche

Cette information vaut son pesant d'or. En effet, le gouvernement actuel et les futurs, quels qu'ils soient, devraient sauter sur l'occasion et écouter ces 63% de français (immense majorité) qui souhaitent ce "modèle allemand". Ainsi, ils ne rechigneraient pas à la retraite à 67 ans, immédiatement, et à 70 ans en 2020; au renoncement de l'énergie nucléaire pour revenir à l'énergie classique; au développement de l'apprentissage dès l'âge de 16 ans pour rééquilibrer le trop-plein des Facs; à l'indemnisation des chômeurs durant 3 mois au maximum et ensuite à 2 € par jour; à l'obligation pour un chômeur d'accepter le premier emploi proposé; à 4 semaines de vacances annuelles, à 40 heures de travail hebdomadaire…etc.. Chiche!

 

Crédit photo: Anatol Kotte

 

 

 

Categories: Europe

Comments

  1. laurent27400 27 septembre, 2013, 08:56

    afin de confirmer mon msg précédent, j’ai reçu ce matin une copie de la lettre de refus de la mairie de louviers d’accorder un stand “bleu marine” à la st-michel, alors que le front de gauche et le npa en auront un, je ne poserai donc une seule question : “quelle est la définition de la démocratie pour des partis soi disant républicains” ?

  2. laurent27400 24 septembre, 2013, 09:17

    @ f.martin,
    vous parlez de politique cruelle? bien vous en prenne, je suis informé ce matin qu une liste “louviers bleu marine” a demandé un stand pour participer à la st-Michel de louviers fin septembre, pendant 3 jours. or il semblerait que cela leur a été refusé, alors que cela a été accepté pour le front de gauche et le npa. si cette information s’avère exacte :
    comment doit on appeler cela mr le maire (donneur de leçons)? de la discrimination?

  3. Emmanuel 23 septembre, 2013, 21:00

    Beaucoup se prononcent avec trop peu d’informations… ou alors ne retiennent que ce qui les arrange.
    J’invite à écouter en podcast l’émission de ce jour “Le téléphone sonne” sur France-Inter.
    L’Allemagne d’aujourd’hui, c’est 22% de travailleurs salariés pauvres à moins de 500 Euros par mois soit 7 millions de travailleurs sans assurance vieillesse (les bas salaires ne cotisent pas pour leur retraite)!
    Les ouvriers dans les abattoirs (forte pénibilité) gagnent 4 Euros de l’heure.
    C’est aussi un pays avec de fortes inégalités hommes/femmes sur le marché de l’emploi en termes de temps de travail hebdomadaire et de rémunération.
    Etc, etc…

  4. Franck Martin 21 septembre, 2013, 16:10

    La politique est un jeu cruel… Angela Merkel est créditée par son peuple d’un excellent bilan en matière économique. Or, elle n’a pris aucune mesure significative durant son mandat. Elle s’est contentée d’engranger les résultats de la vigoureuse cure d’austérité et de rénovation économique mise en place par Gerhard Schroeder. Remèdes de cheval tellement impopulaires qu’ils ont coûté son poste au chancelier courageux et porté au pouvoir Angela Merkel. Laquelle est – beaucoup plus que François Hollande – paralysée par une indécision chronique !

  5. Gondor 21 septembre, 2013, 16:08

    Puissiez-vous dire vrai : Chiche !
    Si les 63% des Français acceptaient, ne serait-ce qu’une grande partie du “modèle” allemand, les économies seraient telles que l’indemnisation des chômeurs pourrait passer à plus de 2 € par jour … !!
    Dans cette optique, je crois qu’il faut ajouter le salaire horaire à 5 ou 6 € dans certains domaines. Bref, si nous sommes prêts, allons-y !

  6. Ludovic ZANKER 21 septembre, 2013, 11:54

    Cher José,
    Vous avez tous dit, le modèle allemand peut être une solution pour la France, sur le plan du travail, mais aussi de la dépense publique.
    Je connais bien ce pays, dont j’ai des origines très attachée avec le pays de Goethe.
    Madame Merkel a su tenir tête à ses partenaires européens, mais aussi elle a su maintenir son pays dans une tempête de crise économique et sociale.
    Le verdict demain dans les urnes

Write a Comment