Agglomération Seine-Eure, nouvelle saison pour “Les Petites Scènes”

Agglomération Seine-Eure, nouvelle saison pour “Les Petites Scènes”

Le nouveau président de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure, Bernard Leroy, a donné le coup d’envoi de la nouvelle saison des Petites Scènes. Le spectacle ambulant qui s’installe de jour en jour dans 15 communes de l’Agglo, entame sa 3ème saison. La CASE prend, intégralement, la charge financière. C’est un choix du précédent exécutif. La nouvelle équipe n’a pas remis en cause le contrat pour 2014.

Le Festival est le fruit d’une construction entre la Scène Nationale d’Evreux-Louviers qui assure la programmation, l’Agglo Seine-Eure subventionne et les communes qui accueillent le festival cette année sont: Alizay, Amfreville-Sous-Les-Monts, Andé, Herqueville, Heudebouville, Igoville, La Haye-Malherbe, la Vacherie, Le Manoir, Les Damps, Martot, Montaure, Tostes, Vironvay. Tous les spectacle sont gratuits, cependant, la réservation est indispensable pour les spectacles en salle. La production, une nouvelle fois, s’avère riche en  programmes. Rencontres poétiques, folles, fanfare burlesque, humour, mime, théâtre, cirque rock, seront au rendez-vous.

Les Compagnies qui se produiront du 13 mai au 28 juin

Compagnies Volpinex, Circa Tsuica, Elvis Ala Tac, Chan Tier21Théâtre, Roultabi, Sivouplait,, le Fées Railleuses, Sacékripa, Cridacompany.

Les spectacles

Bang!. Théâtre d’objets cinématographiques. Opus 7, concert de cuivres acrobatiques. Opus 2, Fanfare Burlesque acrobatique. Il y a quelque chose de pourri, variation hamlétique. Vu, humour-théâtre d’objets. Détours, théâtre-magie,. La collection crayoni, cirque-théâtre. Silences amusants d’un couple en blanc, humour-mime. Les Polyamide Sisters, cirque de camping, duo burlesque.

Sites: www.scene-nationale-evreux-louviers.fr  et www.agglo-seine-eure.fr

 

Categories: Louviers

Comments

  1. jean-noel lauque 24 mai, 2014, 21:43

    trop de culture tue la culture, trop d’élitisme tue l’élitisme, trop de politique tue la politique alors trop c’est trop et dire que maintenant on n’a plus rien pour un euros mais avec trois fois rien on y arrive alors si on y arrive on doit pouvoir être euros non ! de quoi devenir eurosceptique c’est parler de la culture,ok mais laquelle la politique culturelle commune ou la PAC car en Europe aucune culture est commune car nous avons tous des identités différentes en fonction de nos régions, de nos terroirs! Et puis la qualité de la vie n’est pas une cacophonie de toutes cultures, elle doit les côtoyer mais pas au détriments de faire disparaître les autres ou nom de je ne sais quel principe; La culture pour tout oui mais pas à n’importe quel prix, quelle interprétation, quel décor et surtout des expériences de laboratoires compréhensibles que par quelques illuminés !

  2. lidiotduvillage 24 mai, 2014, 16:00

    On pourrait se réjouir de voir Bernard Leroy défendre le projet culturel commandé par l’ancienne équipe de la Case à la Scène Nationale… On pourrait se dire : “il n’y a que les imbéciles qui ne change pas d’avis” … mais en fait rien n’est moins sur. Bernard Leroy parle de qualité de vie comme compétence communautaire … ce qui est bien sur faux. Il évite de parler culture. Il évite de parler de territoire. Bref, il voit tout cela comme une distraction coûteuse dont il ne sait pas quoi faire. Voilà qui est aussi dommage qu’inquiétant et pour la culture et pour le territoire

Write a Comment