Agglo Seine-Eure, nouveau contrat en préparation

Agglo Seine-Eure, nouveau contrat en préparation

Un contrat lie plusieurs partenaires, dans tous les domaines. Une logique aussi dans les collectivités territoriales, notamment depuis la mises en place des intercommunalités. Ainsi, le 276 (complémentarité entre la Seine-Maritime et l’Eure) va à la rencontre des territoires et détermine avec eux, les priorités en matière de développement pour les traduire, ensuite, en projets. Lundi dernier, les présidents de la Région Haute-Normandie et du conseil départemental de l’Eure, ont rencontré le président de la CASE et des élus communautaires, pour échangé et décidé du futur contrat d’Agglomération. Plusieurs axes et thèmes ont été arrêtés pour l’exercice 2014-2020. ITW vidéo de Nicolas Mayer-Rossignol

D’abord, un point a été fait sur un précédent contrat de Pays, pour la période 2011-2013, additif du contrat d’Agglo 2008-2014. Pour Bernard Leroy, le président de la CASE, “le précédent contrat s’est très bien passé“. Et l’on voit bien dans cette association, le travail commun réalisé entre élus de tous bords. Jean-Louis Destans, le président du conseil départemental de l’Eure, l’exprime également sans ambage “quel que soit l’avenir politique du pays, incertain pour tout le monde, nous devons avancer de toute façon dans nos projets...”. Même tonalité du président de la région, Nicolas Mayer-Rossignol. La Communauté d’Agglomération Seine-Eure, “2ème plus importante du département après le Grand-Evreux, se doit donc de poursuivre le travail commencé et qui a porté ses fruits au profit des populations”.

Au total, ce sont 14,2 M€ inscrit au contrat 2011-2013, par la Région (9,8 M€) et le Département (4,4 M€). “Cette volonté forte a permis à l’agglomération de continuer à investir dans des projets structurants visant à l’amélioration de la qualité de vie, l’amélioration des services à la population et au développement économique dans un objectif de cohésion et de solidarité territoriale”, ont exprimé de concert, Jean-Louis Destans et Nicolas Mayer-Rossignol.

Le précédent contrat aura permis des réalisations telles: le centre Aquatique intercommunal à Louviers (nouvelle piscine); l’aménagement du théâtre de Val-de-Reuil; la restructuration du centre bourg de Pont-de-l’Arche; l’Ecoparc III à Heudebouville; le village d’artisans à Pont-de-l’Arche.

La prochaine génération de contrat, les présidents de la Région et du Département ont proposé aux élus de la CASE des pistes prioritaires dans divers domaines, tels:

La desserte numérique du territoire; un accès équilibré aux services publics sur le territoire; la mobilité intermodale, les transports; la transition écologique de l’économie; la formation, notamment pour l’accompagnement de jeunes en difficulté; la protection de l’environnement, climat, milieux naturels, déchets; la mise en oeuvre territoriale du Plan de lutte contre la pauvreté; une gestion cohérente de l’espace, avec l’élaboration du schéma de cohérence territoriale.

Le nouveau contrat devrait être approuvé par une majorité d’élus communautaires, prochainement.

Categories: Louviers

Write a Comment