Vernon. Sébastien Lecornu, peut-être, ministre demain soir

Vernon. Sébastien Lecornu, peut-être, ministre demain soir

Édouard Philippe avait précisé qu’il y aurait un remaniement ministériel, technique, après les législatives. Il sera un peu plus politique que prévu avec le départ de Sylvie Goulard du ministère des Armées et de Richard Ferrand de la Cohésion de Territoires. S’ajoute un apport supplémentaire de Secrétaires d’État. La situation laisse la porte ouverte aux supputations et aux probabilités. Dans cette fenêtre de tir est positionné Sébastien Lecornu, dont le nom circule intensément pour une nomination au gouvernement. Le président du département de l’Eure est  soutenu par Bruno Le Maire et Gérard Darmanin. Le Premier  ministre écoute, avant de décider. Néanmoins, les chances sont (très) fortes.

Sébastien Lecornu ministre ou Secrétaire d’État. Ce ne serait pas une anomalie, tant l’homme a su prouver ses compétences et aptitudes dans le domaine politique et gestionnaire. Le président du département a les épaules suffisamment larges pour assurer une mission ministérielle. Bruno Le Maire l’affirme et s’en porte garant. C’est ce qu’il a expliqué au Premier ministre, lequel est dans la phase d’écoute, avant une décision dont le Président de la République prendra sa part. Emmanuel Macron pourrait trouver chez Sébastien Lecornu ce que lui-même a démontrer: être jeune et compétent.  Atout d’importance, même si des moins jeunes apportent, eux, compétence et expérience. Cela s’appelle marcher sur ses deux jambes avec l’équilibre nécessaire. Voilà pour le premier point de cette opportunité.

Reste l’autre revers de la médaille. Il entre aussi dans dans la phase de discussions: Sébastien Lecornu est encore membre du parti Les Républicains et les nouveaux élus de la République En Marche pensent que le Premier ministre serait bien inspirer d’élargir le champ des futures nominations jusqu’à eux. Ensuite, le président du département de l’Eure n’est pas député. Ce n’est pas obligatoire pour être ministre, mais cela reste quand même une règle d’ensemble. Enfin, dans le réajustement ministériel, Édouard Philippe doit tenir compte de la parité et de la répartition géographique. Ainsi, actuellement, l’Eure compte déjà un ministre et si l’on élargi au territoire de l’ex-Haute-Normandie (Seine-Maritime et Eure) cela fait deux avec Édouard Philippe, lui-même Premier ministre. Si Sébastien Lecornu est nommé demain soir, cela fera trois. Rien ne l’interdit, non plus. Mais ??

Demain mercredi, la ville de Vernon pourrait abriter un ministre pour la première fois dans l’histoire de la 5ème République. A suivre…

Categories: Vernon

Comments

  1. Ben ont 21 juin, 2017, 14:06

    Ministre de la communication et du vent, pourquoi pas?

  2. David DESFRESNE 21 juin, 2017, 07:36

    C’était déjà un secret de Polichinelle pour sa nomination de Président du Conseil Départemental avant même les élections de 2015… et on parle de sa place de Ministre depuis l’arrivée surprise de François Fillon en tête du premier tour à la primaire de la Droite fin novembre…
    Le protégé de Bruno Le Maire a déjà un CV de vieux briscard malgré son jeune âge.
    N’étant pas du même « bord », je tiens tout de même à saluer un peu de fraîcheur dans le paysage politique, même si la conception de renouveau démocratique de Mr Macron ressemble plus à un lifting qu’à un changement profond (pour l’instant)…
    Bonne chance

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*