Vernon, PrépareToit fait face au handicap

Vernon, PrépareToit fait face au handicap

Samedi, l’association Préparetoit a inauguré 5 logements destinés à des jeunes handicapés adultes. Un projet qui revient de loin et qui s’est réalisé grâce aux actions conjointes de l’association et d’une partie d’élus de tous bords, de l’ancienne municipalité. L’association était à la recherche de nouveaux locaux, depuis 2009. L’opportunité s’était présentée il y a deux ans lorsqu’un particulier a voulu vendre sa maison située au n° 1 de la rue Bourbon Penthièvre. L’ancien maire voulait la préempter…pour la raser. Récit.

Philippe Nguyen Thanh avait l’idée de préempter l’achat pour le compte de la ville. La décision appartenait au conseil municipal par un vote à la majorité. Fier de son idée, l’ancien maire l’explique aux élus: « on préempte la maison et on la rase pour mettre en valeur la muraille historique ». « N’y a-il pas mieux à faire? » rétorquent en substance élus communistes, de Vernon-Défis, ainsi que le groupe de Jean-Luc Miraux. C’était lors de l’avant-dernier conseil municipal de l’ancienne municipalité. Le maire, met aux voix et comble de malheur (pour lui), une majorité d’élus rejette sa proposition. La maison ne sera pas préemptée, donc pas rasée. La suite va vite avec la volonté de Préparetoit. L’association se porte acquéreur  et les travaux d’aménagement sont réalisés sans perte de temps. Evidemment, ce ne fut pas une mince affaire. Il fallait trouver l’argent,  principalement auprès des banques et aussi, dans une moindre mesure, avec l’aide des familles, de donateurs privés…Samedi dernier, lors de l’inauguration, Gérard Volpatti, le président de la CAPE, promettait une subvention de 2 500 euros…

L’Association Prépare Toit

Elle initie l’Hébergement Autonome des personnes Déficientes Intellectuelles, dont Trisomie 21. Les parents concernés ne pouvaient se satisfaire des solutions d’habitat généralement réservées à leurs enfants (domicile familiale, foyer…), les jeunes eux-mêmes ne souhaitant aucune de ces solutions mais voulant leurs frères et soeurs et avoir leurs « chez eux ». La création de Prépare Toit a donc pour vocation de tenter de répondre à la lancinante question que se posent tous les parents d’enfants handicapés « que deviendront-ils quand nous ne seront plus? Tout en poursuivant le projet éducatif ci-dessus par une insertion la plus fréquente possible en milieu ordinaire de travail (loisirs, courses etc…)

Categories: Vernon

Comments

  1. Ma Pomme 18 novembre, 2014, 11:41

    C’est un sujet qui mérite que la municipalité et la CAPE s’investissent.
    Il faut rappeler la solitude des parents d’enfant handicapés mentaux. La situation de la psychiatrie en France est tellement catastrophique qu’il n’y a pas salut hors du réseau associatif voire, pour certaines situations, une espèce d’exil psychiatrique en Belgique …
    Que la municipalité fasse preuve d’opportunisme. D’expérience, élever un enfant handicapé est un investissement personnel et un sacrifice financier. Une ville qui investirait dans l’accueil pérenne de ces personnes et de leurs familles gagnera en attractivité et en recettes fiscales. Au moins tout le monde y gagnera : les malades, leurs familles, les soignants et la ville.
    Un cynique opportuniste sera toujorus plus utile qu’un compassé sincère mais qui ne fait rien.
    Pour cela, il faut avoir que la municipalité ait le courage de regarder le sujet en face et de ne pas le laisser seulement à des associations dévouées et précieuses, certes, mais très démunies. G. Volpatti a commencé modestement (une promesse de 2.500 euros).
    Chiche ?

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.