Vernon, premier conseil du nouveau maire

Vernon, premier conseil du nouveau maire

Public nombreux pour le baptême du feu de Sébastien Lecornu. Au programme, 40 délibérations toutes techniques et administratives relevant de la gestion ordinaire, à quelque exception près. Deux dossiers ont fait débat entre le maire et les oppositions: la désignation des trois représentants de la commune de Vernon à la Société Publique Locale, pour la gestion de la reconversion du site LRBA et des indemnités du maire et des adjoints. Vidéo, ambiance du conseil et interviews.

L’ambiance générale était sereine. Pas d’éclats de voix, d’échanges musclés. L’ensemble a été mené de main de maître et l’opposition a joué son rôle. Le changement c’est aussi cela. Les 40 délibérations se sont enchainées sans flottement ni perte de temps.

Le débat s’instaure sur la désignation des membres de la SPL. Celle-ci fut créée par délibération au conseil municipal du 30 janvier 2013. Il convenait à la nouvelle majorité de remplacer les membres issus de l’ancienne municipalité. Pour l’opposition « Vernon Tous Ensemble », Steve Dumont demande qu’un représentant de l’opposition puisse siéger à la SPL (échange sur la vidéo). Par ailleurs, sur ce même chapitre de représentants de l’opposition dans les divers conseils d’administration, Philippe Nguyen Thanh pour la gauche et Erik Ackermann pour le FN, proposent que l’opposition puisse y sièger. Jean-Luc Piednoir rappelle qu’en 2008 la majorité de gauche avait consentie des sièges à l’opposition. En réponse, Sébastien Lecornu rappelle que ces postes représentent le maire et sa politique, laquelle est combattue par les oppositions, dont c’est le rôle.

L’autre dossier qui a suscité le débat concerne la fixation des indemnités de fonction de maire et des adjoints, ainsi que de conseillers délégués. Le conseil détermine leur montant dans la limite légale par rapport au nombre d’habitants de la commune. A Vernon, la tranche se situe entre 20 000 et 49 999 habitants. Le maire propose que les indemnités soient maintenues dans leur montant antérieur qui avait été voté par l’ancienne majorité. Jean-Claude Mary, pour le groupe Vernon Tous Ensemble, se dit choqué de cette augmentation et précise « qui, dans la société aujourd’hui, peut s’augmenter de cette manière?« . Philippe Nguyen Thanh, ancien maire, dit vouloir voter cette délibération et Jean-Luc Piednoir enfonce le clou en rétorquant à Monsieur Mary que sa position est démagogique. Steve Dumont pour l’opposition « Vernon Tous Ensemble » demande au maire si les indemnités du maire et des adjoints seront cumulables avec d’autres (NDLR, la CAPE). En réponse, le maire dit vouloir exiger beaucoup de travail de ces adjoints, exigence qu’il s’appliquera à lui-même en premier lieu.

Categories: Vernon

Comments

  1. Ben oît 19 avril, 2014, 16:10

    Adieu les restrictions salariales pour le maire et ses adjoints.Il fallait s’y attendre, les nouvelles nominations autour du maire sont le signe de la main mise du système UMP à la ville et à la cape. Il importe de rester vigilant sur cette façon de gouverner même si pour l’instant cela est courtois!L’essentiel est le fond, je suis inquiet pour la suite de cette gouvernance sans partage.

  2. Duval Roger 19 avril, 2014, 14:23

    Affaires bien menée exposés des délibérations , sans bavure, je suis satisfait , une critique; la sono rend peu audible les paroles, je crois qu’il suffirait de supprimer les hauts parleurs dans la salle qui provoquent un renvoi dans le micro de l’orateur, sachant qui y a un petit haut parleur dans chaque boitier des conseillés et adjoints. R.Duval

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.