Vernon, l’Esplanade Jean-Claude Asphe, dernier acte officiel de Philippe Nguyen Tahnh

PNGT esplanade AspheL'ancienne piscine, inaugurée en 1953, faisait partie du décor des bords de Seine. plusieurs générations de vernonnais y avaient appris à nager. L'usure du temps et les coûts élevés pour sa réfection et son entretien n'ont pas permis la pourssuite de son exploitation. Longtemps laissée en friche, la municipalité avait, finalement, décidé de la transformer en esplanade, phase importante dans les aménagements des bords de Seine.

  

Le coût: plus d'un 1,3 million € a été cofinancé par la Région, l'Etat et la ville. Le bassin, comblé d'un matériau spécial et recouvert d'une chappe de béton avec jets d'eau, donne à l'ensemble un coup de rajeunissement. Le plongeoir a été préservé, autre élément de décoration qui rappelle ce que fut le lieu.

La municipalité décidait, avec l'accord de la famille, de baptiser le site "Esplanade Jean-Claude Asphe", du nom de l'ancien maire de Vernon durant 18 années. Philippe Nguyen Thanh, souligne qu'il fut aussi député de la circonscription et conseiller général. La plaque commémorative est découverte, ensuite, avec la famille.

Le nouveau maire de Vernon, qui sera investi vendredi à 18h30, Sébastien Lecornu, assistait à la cérémonie, ainsi que le député Franck Gilard, le président de la CAPE, Gérard Volpatti et le conseiller général Claude Lacout. C'est la dernière cérémonie officielle, en qualité de maire, de Philippe Nguyen Thanh. Vendredi, il remettra les clés de la mairie à son successeur.

Categories: Eure

Comments

  1. Roger Duval 3 avril, 2014, 10:38

    le déroulement de cette cérémonie a été digne, les anciens adjoints de notre regretté Jean-Claude étaient présent, Michel Troyon excusé pour raison de santé, on ne peut que regretter l’absence de représentants des listes ayant été devancées par le vainqueur, cela aurait valorisé la démocratie.
    une critique pour l’emplacement de la plaque cachée aux pieds des palliés du plongeoir. R.Duval

  2. Jean 3 avril, 2014, 10:33

    Jean-Claude Asphe a connu une histoire politique un peu comparable à celle que nous vivons aujourd’hui; Jean-Claude Asphe avait ramassé la mise après six années de gestion municipales calamiteuses. En 1977 la gauche remportait les élections, mais très vite elle s’était déchirée entre socialistes et communistes ce qui avait entraîné le retour d’un Georges Azémia âgé balayé en 83.
    Des dix-huit ans de la présence de Jean-Claude Asphe aux affaires il ne reste en fait que l’Espace Philippe-Auguste, ce qui n’est déjà pas si mal.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*