Vernon, le mauvais geste de Philippe Nguyen Thanh

Jean-Luc Lecomte liste - copieEDITORIAL. Des accords ont été conclus à Gisors et à Evreux entre listes de gauche, PS et PC. A Vernon, cela n'a pu se faire (voir les explications de Messieurs Lecomte et Nguyen Thanh, plus bas) Il semble bien, à la lecture des résultats, que la municipalité sortante ne soit pas reconduite. Dans le meilleur des cas elle aura trois élus dans l'opposition. Pourquoi le maire sortant a-t-il refusé un accord avec Jean-Luc Lecomte afin que ce dernier puisse siéger dans l'opposition? Dans une équipe il y a des tendances, des sensibilités différentes. La voix des communistes peut-être porteuse en matière de justice sociale et de défense des intérêts du plus grand nombre. Il ne s'agit d'emboiter le pas au Front de Gauche sur des considérations de politique nationale. Chacun a le droit, évidemment, ne ne pas être d'accord avec les positions communistes. Mais tout de même, au sein de la future opposition vernonnaise, Jean-Luc Lecomte aurait apporté un équilibre utile et nécessaire. Pourquoi Philippe Nguyen Thanh lui a refusé cette opportunité? Même la future majorité, quelle soit celle de Sébastien Lecornu, ou celle de Jean-Luc Miraux, aurait apprécié un opposant de talent. C'est un mauvais geste de Philippe Nguyen Thanh.

Categories: Eure

Comments

  1. Didier 27 mars, 2014, 16:33

    Vouloir s’approprier les voix des électeurs de Vivons Vernon, tout en étant certain d’exclure M Lecomte de l’opposition en ne lui proposant qu’une cinquième place est une grossière maladresse de M Nguyen Than.
    Beaucoup d’électeurs de Vivons Vernon ne le rejoindront pas. Soit ils s’abstiendront ou ils décideront de « voter utile » et de tenter de barrer la route à M Lecornu.
    Les votes s’exprimeront dimanche et beaucoup lui prédisent déjà un moins bon score qu’au premier tour.

  2. zébulon 27 mars, 2014, 07:27

    j’ai l’impression que le maire sortant vient d’anesthésier localement sa liste. Comme remède il aurait pu consulter son vidal pour y trouver un traitement fort en vitamines mais non. Je crains fort pour lui et ses colistiers que se soit un réveil douloureux dimanche soir : il devrait prévoir des antalgiques et anti-inflammatoires !!!

  3. Jean 26 mars, 2014, 22:34

    Voyons monsieur Piednoir, la liste « Vernon avance » n’aura pas plus de trois élus. C’est prévisible vu les résultats du premier tour.
    Votre réserve chez les abstentionnistes est un leurre, les électeurs des quartiers ne sont pas venus voter le 23 mars, pourquoi iraient-ils le faire le 30 mars ? Entre temps le gouvernement socialiste aurait-il accordé le droit de vote aux étrangers résidant en France depuis longtemps par exemple, une promesse électorale du candidat Hollande qui n’a pas été tenue ? Croyez-vous que le nombre des chômeurs va baisser en quelques jours alors que je viens de constater qu’il est en hausse, malgré des affirmations péremptoires en haut lieu il y a encore peu ? La baisse du chômage est comme l’horizon, au fur et à mesure qu’on s’en approche, il s’éloigne !
    Croyez-vous que tous les électeurs de « Vivons Vernon » vont voter pour vous dimanche ? Vous vous trompez là également. Même si Jean-Luc Lecomte avait demandé à ces personnes cette action, cela n’engageait que lui et aucun leader n’est propriétaire de ses voix.
    Prétendre qu’en accordant une quatrième et une cinquième place à « Vivons Vernon » était correct est totalement aberrant.
    Il est dommage que la gauche ne dispose pas d’un autre tribun comme Lecomte pour contrer la droite – sans doute extrême – qui s’apprête à s’asseoir dans le fauteuil de maire de Vernon. Sans vous lancer des fleurs, je ne vois maintenant que vous qui défendrez par votre pugnacité le peuple de gauche. Bon courage !

  4. Juliette 26 mars, 2014, 20:24

    Une proposition de Philippe Nguyen Thanh a été faite afin d’aboutir à une fusion, et une proposition en accord avec le score de chaque liste. Simplement, ceux qui ont refusé cette proposition, c’est bien la liste « Vivons Vernon » et non le contraire, n’inversons pas les rôles.

  5. Ludovic 26 mars, 2014, 19:59

    @M. Piednoir
    Petite precisions: les reports de voix ne se font pas suivant une somme arithmétique mais quadratique.
    Le résultat reste donc proche de 3.

  6. Jean-Luc Piednoir 26 mars, 2014, 19:16

    J’aimerais apporter un bémol à ce billet.
    Dans le cas d’une fusion, il y avait lieu d’additionner les voix des deux listes.
    Les hypothèses en cas de défaite étaient alors de 4 ou 5 conseillers municipaux.
    Puisque nous avons proposé à la liste de JL Lecomte les postes 4 et 5, il y avait l’occasion pour la liste « Vivons Vernon » d’avoir 1 ou 2 élus, soit jusqu’à 40% des élus de gauche….
    Un mauvais geste ?

  7. AlainReyHartman 26 mars, 2014, 18:44

    Incontestablement, il s’agit d’un comportement peu Républicain de Philippe N’Guyen Thanh, qui s’en étonnera ? ! Probablement, qu’en excluant ainsi le PCF du Conseil municipal de Vernon, notre actuel Maire croit venger l’humiliation (Pour le PS) de l’élection d’un Maire (Lucien Pommier) du Parti des fusillés, à Vernon, en 1977 !

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.