Vernon, Jean-Luc Miraux attaque

Jean-Luc Miraux meetingDernière apparition publique, avant le premier tour  dimanche, de Jean-Luc Miraux candidat indépendant divers droite. Les 430 personnes réunies dans salle Viking de l'Espace Philippe Auguste, ont vu et entendu un candidat bien décidé à en découdre, non seulement avec le maire sortant, mais aussi et surtout avec des adversaires UMP, jamais cités nommément, mais largement identifiés. La seconde partie de son intervention fut, tout de même, consacrée à résumer l'essentiel de son projet.


  

Sébastien Lecornu et Gérard Volpatti en ont pris pour leur grade, "Les faux sondages, les calomnies en tous genres, des tracts racistes, des pressions diverses, des menaces et même la photo d'un conseiller général candidat à Saint-Marcel qui ferait beaucoup mieux de s'occuper de sa commune, ou de se souvenir de qui il tient certains de ses mandats...". Le ton est donné. S'ensuit la critique de fond sur l'équipe sortante.

Auparavant, plusieurs colistiers prenaient la parole à propos de leur participation dans l'équipe de "Vernon Tous Ensemble". Ainsi, Jean-Claude Mary membre du groupe "Vernon-Défis", rappelait les raisons de son départ des rangs de l'actuelle majorité, pour rejoindre Jean-Luc Miraux…

L'ancien sénateur-maire de Vernon réitère, avec force, la réduction de 30% des indemnités, s'il est élu et du non cumul des indemnités de maire et d'adjoints avec celles de président et vice-présidents de la CAPE.

Flash sur le projet

Et le candidat de "Vernon Tous Ensemble" de rappeler des points forts de son projet, "Le rétablissement et l'extention de la vidéoprotection… Une gestion citoyenne avec l'election d'un adjoint à la vie des quartiers… La défense de l'hôpital public….Nous voulons fonder l'Université du Temps Libre pour personnes âgées et autres habitants de la ville…Nous mènerons une étude pour installer une Maison Médicalisée dans l'une des résidences de personnes âgées…Construire des maisons à 100 000€ tout compris, pour accueillir des gens dans la nécessité et sans moyens…Coup de pouce à la création de jeunes entreprises…Le développement des nouvelles technologies et l'installation systématique de la fibre optique pour le très haut débit…Créations d'activités tertiaires dans l'ancienne caserne…Créer des bourses d'échange…Développer le commerce de centre ville en créant un poste de manager du commerce local…Construction d'un parking souterrain place de la République et envisager un complexe cinématographique dans cet ensemble…Développer le parking gratuit à la gare…Cesser le stationnement payant à partir de 16h30 pour faire revenir le chaland…Diminuer les taxes des terrasses des cafés, qui ont été multipliées par trois par l'actuelle municipalité….Nous voulons favoriser une politique numérique renforcée, à l'école et dans tous les services de la ville…Nous voulons mettre en place une nouvelle halte garderie à proximité de la gare avec des horaires adaptés au départs et arrivées des trains…Nous voulons développer une vraie politique de la jeunesse, qui a été méprisée…Reconquérir les espaces vides d'Eure-Habitat et certains services municipaux (également vides) et mettre ainsi en chantier de nouvelles activités pour répondre aux aspirations culturelles, sportives et donner aux associations les moyens d'accueil et de subsistance…Envisafer des parcs de camping-cars……..

La baisse des impôts

Jean-Luc Miraux le réaffirme, suite aux diverses critiques émises par des adversaires…"Oui, nous baisserons les taux d'imposition de 2% par an, pendant les six années de mandat. Ce qui fera une baisse de 12%, au total".

 

 

 

Categories: Eure

Write a Comment