Vernon, François Ouzilleau nouveau maire

Vernon, François Ouzilleau nouveau maire

Ainsi en a décidé Sébastien Lecornu, le tombeur de la gauche en mars 2014. Le calendrier s’est accéléré. Un an après, à la faveur des cantonales, devenues départementales, celui qui était l’un des plus jeunes maires de France, est devenu le plus jeune président de départements de France. La loi c’est la loi et le cumul des mandats exécutifs oblige Sébastien Lecornu à se trouver un successeur au sein de l’équipe. La chance appelle la chance et celle-ci survient avec un recours en annulation déposée par une électrice qui surgit de l’ombre, pour y rester. La suite est connue, Caméra Diagonale l’avait racontée en avril dernier…Résumé filmé de la soirée et Interviews:

Le public, hier soir, est venu nombreux. Comme au spectacle. Il attendait les réactions de l’opposition, elles sont venues mais le contenu était prévisible. En déplacement, également, deux sénateurs, un député, quatre conseillers départementaux et deux maires. Tous aux couleurs « Les Républicains ». A l’applaudimètre ils ont été les plus bruyants. « Nous chassons en meutes » dira l’un d’eux avec un zeste de plaisanterie…

Aucune surprise. Les leaders de l’opposition se sont exprimés, après un petit flottement de la présidente de séance qui leur refusait dans la parole, mais un regard de Sébastien Lecornu l’autorisait à changer d’avis. Tous ont dénoncé « cette mascarade », non pas sur la procédure qui est légale mais sur la « morale politique ». Pour l’instant l’état de grâce bénéficie toujours à l’équipe Lecornu, à l’intérieur de laquelle aucune voix discordante ne s’élèvera.

Categories: Vernon

Comments

  1. Lilirose 13 janvier, 2018, 23:02

    L’élu a choisi sa marionnette.
    Oui ben oit

  2. Henri Clément 10 décembre, 2015, 12:37

    @Benoït @Wanda
    L’élection de M.Ouzilleau par le conseil municipal fut un spectacle singulier, certes (au demeurant plutôt sympathique dans sa naïveté formelle), mais vous ne pouvez pas parler de « parodie de la démocratie » : car en l’occurrence la logique de la démocratie représentative c’est cela et ce n’est rien d’autre : la représentation politique par la représentation théâtralisée du spectacle d’elle-même.
    De deux choses l’une : soit on fait une critique radicale de la démocratie représentative et on propose une alternative cohérente, soit on accepte le jeu du modèle en place et on se garde de critiquer ceux qui ont l’intelligence de l’appliquer dans toutes potentialités légales.
    Inutile de bricoler de fausses critiques, la démocratie, dans ses variantes, n’est pas affaire d’opinion subjective, d’appréciation conjoncturelle, d’injonction morale à trois sous…
    @ma pomme
    … encore moins un « casting » pour faire un « job », car là on touche le fond de la conscience citoyenne (à moins de démontrer que la république est une catin, laissons Camera diagonale indemne de cet horrible vocabulaire franglais propres aux sites pornographiques !).

  3. Wanda 10 décembre, 2015, 08:50

    Triste spectacle, mon oeil ! Il y a bien des électeurs de gauche qui ont voté pour Mr le Vern qui, en cours de mandat a démissionné pour se porter candidat à un poste de cadre dirigeant, grassement rémunéré, à la SNCF et qui, dans la foulée, a nommé son successeur Mr Mayer-Rossignol qui s’est retrouvé adoubé président de région par une poignée de militants socialistes. Si c’est pas du déni de démocratie locale et régionale ça ! Alors que chacun balaie devant sa porte et ne se paie pas de mots dont ils ne comprennent pas le sens. La beaufitude est du côté de ceux qui glosent sur la « morale politique », je me marre…

  4. Ben oït 9 décembre, 2015, 18:57

    Triste spectacle pour notre démocratie locale. Le Roi a choisi son successeur mais rassurez vous ce n’est qu’un « pot de fleur ». Le Roi va continuer à régner et s’afficher dans les médias. Un sauveur nous est né, c’est bientôt Noël!. Cela me rappelle le jeu « Jacques a dit ». On suit son chef sans réfléchir sans scrupule et l’on invite même le ban et l’arrière ban des républicains de la Région pour assister à cette parodie de la démocratie. Quelquefois on aimerait un peu plus de retenue et de pudeur.

  5. Ma pomme 6 décembre, 2015, 11:36

    Je suis perplexe : Ce choix est à la fois une erreur de casting de S. Lecornu mais dans le même temps, je ne vois pas quel membre de l’équipe Génération Vernon aurait pu faire le job.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*