Vernon, Franck Gilard analyse « ses » victoires dans la circonscription

Franck GilardLe député Franck Gilard a de quoi être satisfait. Les trois jeunes candidats UMP, présentés dans les trois principales villes de la 5ème circonscription ont été largement élus. Des victoires dont le député veut prendre une part de responsabilité, partagée avec d'autres. Monsieur Gilard, implicitement, savoure le désastre socialiste et communiste. Une revanche des défaites antérieures, dans le canton et la ville des Andelys. La politique est un éternel recommencement. Interview vidéo de Franck Gilard. Attention, ça souffle!

  

Categories: Eure

Comments

  1. Ludovic 12 avril, 2014, 10:38

    N’est-ce pas ce même M. Gilard qui était venu se plaindre auprès d’une personne qu’il dénigre aujourd’hui parce qu’il voulait garder son poste… alors qu’un certain jeune s’avançait déjà à l’époque pour lui succéder…
    J’en profite pour remercier l’ensemble des sénateurs de l’Eure qui sont venus en douce (comme on dit) pour soutenir Vernon Tous Ensemble en critiquant la posture de B. Le Maire en racontant qu’il fallait surtout ne pas mettre M. Lecornu qui était « totalement inexpérimenté ».
    Ils ont tous, eux aussi, bien retourné leur veste…
    Comme quoi, les considérations électorales passent avant tout au sein des partis politiques…
    Quand en sortirons-nous???
    Peut-etre quand l’électeur qui dit ouvertement en avoir marre des partis politiques, qui sont finalement tous pareils, arrêtera de poser la question « mais finalement vous êtes de droite ou de gauche »!
    Etymologiquement « politique » n’est ni plus ni moins que « l’étude de la vie de la cité »… et non pas une fonction ou un poste professionnel.
    C’est seulement en comprenant cela, que la population pourra se motiver à retourner massivement dans les bureaux de vote pour voter pour eux, pour ce qu’ils ressentent, pour qu’ils soient réellement représentés et non pour qqn ou un parti qui n’a d’égal à son ambition que son propre ego (et mon raisonnement va bien au-delà de Vernon).

  2. Ben oît 2 avril, 2014, 19:35

    Monsieur Gilard peut dire merci aux dernières querelles de la gauche lors des dernières législative, cela lui permet de faire un mandat de trop! Qu’a t’il fait de positif pour sa circonscription? Depuis quand le fait d’être conseiller général ( nouveau maire des Andelys)est une référence, effectivement sur Vernon le porte à porte de l’UMPFN a bien fonctionné, le tract diffusé en catastrophe a profité à Lecornu, Gilard le sait bien, c’est une manœuvre électorale abjecte. Monsieur Miraux a bien fait de ne plus adhérer à ce parti qui ne fait que dériver et utiliser des méthodes dignes du sac! Réécouter Monsieur Gilard le discours de Lecornu en 2008 qui lors du meeting électoral encense Monsieur Miraux. Qui a changé.Qui est le menteur, le traite? Monsieur Miraux n’a pas de problème de mémoire, il a choisi de quitter un parti sectaire et cela en toute conscience. Honte à vous Monsieur Gilard, bravo Monsieur Miraux pour votre courage politique cela vous honore.

  3. Jean 1 avril, 2014, 21:34

    Formidable, Frank Gilard le savait ! Il est « devin après l’événement » concernant l’élection d’Alexandre Rassaert à Gisors.
    Nous avions un ancien ministre de l’Agriculture, actuel député de l’Eure, capable d’animer une soirée électorale comme un vrai chansonnier, nous voilà avec un autre député fakir. À eux deux ils peuvent constituer une troupe pour proposer des spectacles dans les salles du pays.
    En effet Grank Gilard le savait, il l’avait senti dans le tréfonds de son âme : Alexandre Rassaert allait gagner. D’ailleurs à la soirée de vendredi dernier à Vernon, d’après ce qu’on dit, Bruno Le Maire, n’y croyait pas du tout à la victoire de ce tout jeune candidat, « qui avait obtenu un beau score » contre l’indéboulonnable maire de Gisors, le populaire Marcel Larmanou.
    En effet à en croire les pourcentages, la gauche réunie au second tour devait l’emporter facilement avec près de 60 % des voix ; Alexandre Rassaert obtenant le score honorable de 40%. C’était déjà une belle performance pour ce novice de la politique qu’on avait envoyé là au casse-pipe pour qu’il apprenne le métier, dans une ville imprenable.
    Manque de chance, rien ne s’est passé comme prévu, Alexandre Rassaert a gagné plus de 900 voix entre les deux tours et Marcel Larmanou a perdu près de 650 voix par rapport au total théorique des scores de la gauche. Même si 300 électeurs supplémentaires sont allés votés au second tour, les reports se sont mal faits et du coup notre jeune Alexandre local, le bien nommé, remporte une victoire en obtenant près de 60%.
    Non monsieur Gilard, vous ne pouviez pas prévoir le triomphe d’Alexandre Rassaert, et je pense que beaucoup étaient dans ce cas : l’avouer apparaît plus vraisemblable.

  4. Roger Duval 1 avril, 2014, 20:12

    Notre Député a raison d’être satisfait, il lui reste trois ans pour désigner qui serait susceptible, d’avoir son appui, et tenter de lui succéder, cependant 3 ans cela laisse le temps au corps électorale d’avoir envie de faire à nouveau basculer l’opinion et pourrait vouloir faire un essai au centre. ( j’ai reconnu le jardin) R.Duval

  5. Ludovic 1 avril, 2014, 18:09

    Encore là…
    Il n’est pas trop vieux pour l’UMP!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*