Vernon. Coup de tonnerre municipal, Jean-Luc Miraux et Jean-Claude Mary vont travailler ensemble pour une liste d’union

Miraux MaryLes entrevues, échanges et analyses, se déroulaient dans la plus grande discrétion. A l'origine, rien de commun entre l'ancien maire UMP et le responsable du groupe écologiste"Vernon-Défis". Mais depuis 2008 beaucoup d'eau, de la Seine, a coulé sous le pont Clémenceau. Jean-Luc Miraux, lui, s'est défait de son carcan politique et jeter aux orties les oripeaux de l'ancien RPR. Jean-Claude Mary, lui, a vu combien il était difficile de faire cohabiter une écologie citoyenne et humaniste avec des partis de gauche, PS et PC, profondément planifiés. Alors, les deux hommes se sont accordé la possibilité de travailler ensemble en alliant et additionnant leurs force et différence.

Demain matin, à 11h30, le groupe Vernon-Défis tiendra une conférence de presse afin d'expliquer comment il a accepté cet accord avec Jean-Luc Miraux. A suivre….

Categories: Eure

Comments

  1. Véronique 22 novembre, 2013, 19:06

    Bonjour
    Pour une nouvelle c’est une nouvelle et même un sacré coup d’éclat.
    Bravo Mr Miraux pour votre ouverture… C’est bien un Vernon Tous Ensemble que vous créez bien au delà de petites mesquineries de partis politiques (enfin ce qu’il en reste).
    C’est sûr maintenant vos « adversaires » vont vous trouver trop à gauche… mais laissez les parler…ils ont bien raison d’avoir peur…
    C’est vous qui avez raison :
    Un Vernon Tous Ensemble vers le même objectif : VERNON !

  2. Clément Henri 22 novembre, 2013, 13:22

    C’est une bonne nouvelle sur le principe. Voir un représentant d’une sensibilité dite écologiste sortir du carcan de la gauche (… et quelle gauche !), et notamment de l’impasse de l’écologie politique partisane en dérive (EELV) est une bonne chose.
    D’autre part il est toujours regrettable de voir un ancien conseiller vernonnais aguerri quitter les affaires municipales en pleine crise sur un constat d’échec (qu’on adhère ou pas à toutes ses propositions).
    Reste que ce rassemblement, s’il débouche, ne comblera pas la lacune de virilité d’une coalition qui, pour réussir dans les mois d’épreuve à venir dus au désastre socialiste, devra faire preuve de volontarisme, d’esprit de résistance et d’ambition. Souhaitons que d’autres ralliement autour d’objectifs réalistes bien compris puisse s’opérer, quelqu’en soient les formes.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*