Vernon bords de Seine, des riverains mécontents

Vernon bords de Seine, des riverains mécontents

C’est l’un des projets de la municipalité vernonnaise: le réfection des bords de Seine. C’est vrai, les rives du fleuve n’avaient jamais été mises en valeurs, présentant même des aspects de dépotoirs, ce que beaucoup de villes avaient réussi à enrayer depuis des années. Restait Vernon. La municipalité de gauche, entre 2008 et 2014, avait commencé le travail. Commencé seulement. L’actuelle en avait fait la promesse et termine sa réalisation. Somme toute, la méthode et les décisions ne satisfont pas des riverains qui voient dans le projet de la mairie beaucoup de lacunes qui vont, selon eux, impacter leur tranquillité. Ils ont tenté des discussion avec des élus, lesquels leur auraient opposé « un bras d’honneur« . Reportage vidéo témoignages de riverains:

Les bords de Seine, à Vernon, n’inspiraient pas les habitants et encore moins les résident proches. Herbes folles, chemins tortueux, décharges sauvages, lieux de rencontres plutôt bruyants. Du laissé pour compte sur des kilomètres. Seuls, quelques pêcheurs du dimanche s’y aventuraient pour taquiner le goujon, disaient-ils. Aussi, des joggeurs peu regardants sur l’état des lieux. Seules comptaient les foulées indispensables à leur maintien en forme…

Les bords de Seine méritaient mieux et la municipalité a souhaité s’y atteler, sérieusement. Voilà une initiative digne d’intérêt, au bénéfice du plus grand nombre, par ailleurs contribuable. Il ne faut considérer le projet comme un cadeau, mais du simple respect envers les habitants.

« Tintamarre assuré sous les fenêtres »

Mais, comme tout projet décidé en haut lieu, parfois la verticalité des décisions vient entacher quelque peu l’acte démocratique. Des riverains, notamment résidents de l’immeuble Chantereine, découvrent le projet et tombent de haut. Ils constatent une structure composée de gradins construits sous leurs fenêtres. L’ensemble équipé de borne WiFi permettant des lieux de rassemblement avec accès à Internet et diffusion de musique. Les habitants redoutent un appel d’air garanti qui mettra à mal leur tranquillité. C’est déjà le cas, affirment-ils, sans les installations techniques à venir….

Stationnement sauvage, dérangeant

Les appels désespérer vers la mairie restent lettre morte. S’ajoutent les difficultés de stationnement. Actuellement, les emplacements sont pris d’assaut du fait de la nouvelle règlementation dans le centre ville. Des automobilistes excédés par le tout-payant viennent jusqu’à la place Chantereine pour y déposer leurs véhicules. La structure prévue par la mairie prévoit encore davantage de restrictions, notamment, dénoncent les riverains, avec le restaurant la Capitainerie qui envisage d’étendre ses tentacules sur le nouvel espace construit en face de l’établissement.

Pas très réjouissant pour les riverains qui s’étaient vu répondre par un ancien collaborateur de Société Publique Locale, gestionnaire du projet, « Si vous n’êtes pas satisfaits, vous pouvez toujours allez habiter ailleurs« . Rompez!

 

Categories: Vernon

Comments

  1. José Alcala Author 23 juin, 2017, 11:54

    @ Laurent
    Lorsque Chantal Jouanno avait été nommée Secrétaire d’État à l’Écologie, elle n’était pas habitante de Vernon. Vernon est seulement son lieu de naissance. Je fais référence, dans un texte plus bas, aux ministres ou Secrétaires d’État, habitants Vernon, ou élus l’Eure et de la Normandie, au moment de leur nomination. Il sont trois de l’Eure et de la Maritime et quatre avec la Manche.

  2. Laurent 23 juin, 2017, 11:06

    Le secrétariat rattaché a l’Écologie semble réussir aux politiques attachés a Vernon.
    Même si plus personne ne s’en souvient, Chantal Jouanno, originaire de Vernon fut Secrétaire d’État chargée de l’Écologie du 21 janvier 2009 – 13 novembre 2010 soit (1 an, 9 mois et 23 jours).
    sous Nicolas Sarkozy et le gouvernement François Fillon II.

    Notre benjamin restera t’il aussi longtemps ?

    Demandons nous si ce poste réussit aux politiciens vernonnais et plus généralement : La présence d’un secrétaire d’État est-elle bénéfique pour les vernonnais au delà de quelques politiciens?

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*