Vernon, association en péril

Vernon, association en péril

Le tissus associatif, en France, contribue largement à la vie de la cité. Ainsi, les associations citoyennes organisent des activités destinés aux très jeunes et jeunes. Sans elles, les pouvoirs publics seraient bien embarrassées face au désarroi de familles démunies. A Vernon, l’Espace Laïque Vernonnais joue ce rôle, important, d’accompagnateur social et responsable. Sorte de service public, qui ne porte pas son nom, ELV se trouve dans une situation financière et matérielle, très difficile. Lors de son Assemblée Générale annuelle, l’association a demandé un meilleur appui des collectivités. Interview vidéo de Benoît Lavoux, vice-président de l’association:

la vie associative a un coût. Les maires le savent. A Vernon, le montant global octroyés aux associations, chaque année, s’élève à, environ, 800 000 €. C’est beaucoup d’argent. La municipalité, élue en 2014, n’a pas baissé l’enveloppe mais a opéré, selon elle, à une meilleure répartition. Chacun y verra son côté cour et côté jardin. Des associations ont subi une baisse de leur subvention et d’autres une augmentation. Les critères, officiels, retenus par le maire, sont divers.

Outre le bilan de l’année 2015, ELV a surtout évoqué les projets à venir. Parmi les plus importants: le changement de locaux et un financement plus conséquent. Actuellement, l’association occupe un local, trop exigu, mis à disposition par Eure-Habitat, gratuitement. Sébastien Lecornu avait accepté, l’année dernière, d’attribuer à ELV  une ancienne école maternelle située en face de l’actuel local. L’association attend toujours le feu vert du maire.

Les subventions

La Communauté d’Agglomérations des Portes de l’Eure attribue la plus importante part du fait que ELV est un centre de loisirs sans hébergement, centre de vie sociale et accueil d’enfants de 3 à 18 ans. La ville de Vernon y participe dans un degré moindre et contribue, en partie, au financement de la réforme scolaire. La Caisse d’Allocations Familiales octroie un prix de journée, justifié par l’accueil d’enfants. Enfin, l’État, via la préfecture, dans le cadre du contrat Vie Sociale, Mixité, Citoyenneté et Sport féminin. Des subventions qui ont subi une érosion ces dernières années. L’actuelle municipalité admet cette réalité et en échange d’un réajustement demande à l’association plus d’efforts sur le nombre d’enfants accueillis et un renforcement des activités.

Budget total annuel: 350 000 €, réparti comme suit:

CAPE: 124 000 €, (au titre de ses compétences obligatoires); Ville de Vernon: 19 000 € + 19 560 € (au titre de la réforme scolaire); État: 25 000 €; CAF: 60 000 €; Familles (via forfait mensuel 5 €) 8 700 €.

Contribution des familles

Chaque mois les familles payent la somme de 5 € pour la participation aux diverses activités proposées par l’association. Il n’existe pas d’adhésion officielle mais seulement une inscription par enfant. Au total et en permanence, ce sont 170 enfants sur les trois unités, maternelle, primaire et adolescents qui sont pris en charge.

Action et activités principales

L’action se décline en un grand nombre d’activités, éducatives, culturelles et sportives et est axée sur la » Citoyenneté et Valeurs de la République ». L’éventail est très large: soutien à la parentalité, environnement naturel et biodiversité, activités éducatives via le vecteur sport, promouvoir la participation des filles. Domaine de la prévention santé, de l’hygiène et des addictions; suivi de jeunes en voie de marginalisation et en décrochage social et scolaire, etc.

 

Categories: Eure

Write a Comment