Val-de-Reuil. Qui connait Claude Roiron?

Val-de-Reuil. Qui connait Claude Roiron?

Claude VoironLe ministre Benoît Hamon a été prié de venir assurer le service après-vente. Les élections européennes, d’un point de vue purement politicien, permettent de caser des personnalités battues à des élections nationales dans d’autres régions. Le parti socialiste n’échappe pas à la règle qui propulse dans le Nord-Ouest une élue locale d’Indre-et-Loire.

Il est logique que le parti socialiste, après sa grande défaite aux municipales, tente de se refaire une santé électorale à l’élection suivante. Dans l’Eure la Fédération, présidée par Marc-Antoine Jamet, organisait un meeting de rassemblement et de soutien autour de la liste PS-PRG pour la région Nord-Ouest. C’était mercredi soir à Val-de-Reuil. Tout ce que le département compte comme élus et militants s’était donne rendez-vous pour accueillir Benoît Hamon, le ministre de l’Education National…et la n°2 de la liste aux européennes, Madame Claude Roiron. Le premier est connu. Il se débat comme un diable pour faire passer la réforme des rythmes scolaires initiée par son prédécesseur. D’ailleurs, un léger comité d’accueil, bien poli et lissé, l’attendait à l’entrée de la salle. Symbolique rencontre qui n’aboutit à rien, sinon à un échange de paroles verbales qui semblait amuser le ministre, venu pour une mission autrement plus importante: soutenir la liste socialiste du Nord-Ouest et sa représentante venue de Tours, région Massif Central-Centre…

Claude Voiron, l’inconnue de Haute-Normandie

« Qu’est-ce qui fait tourner la machine..? C’est l’piston ». Une vieille chanson populaire du normand Bourvil. Madame Voiron est une personnalité de la Région Centre. Elle devient membre du PS en 1996, entre au Conseil National l’année d’après, puis intègre la direction nationale en 2002. Au même moment elle est candidate aux élections législatives de 1997 et 2002 en Indre-et-Loire, qu’elle perd. Elle se représente en 2007 et est de nouveau battue. En 2012 François Hollande devient Président de la République. Enfin, Claude Roiron voit son horizon politique s’éclaircir. Elle est de nouveau candidate et est battue pour la 4ème fois, malgré la vague rose des législatives. C’en est trop! Le PS ne peut laisser tomber cette femme méritante. Le parlement européen est une bonne opportunité pour les battus de premier rang. Mais voilà, dans la région Massif Central-Centre tout est pris. La tête de liste PS-PRG, Jean-Paul Denanot ne peut accueillir en position éligible, car il s’agit bien de cela, Madame Roiron. Alors le PS va trouver la solution: le Nord-Ouest. Claude Roiron est placée en 2ème position et sera forcément élue. Les élues socialistes de l’Eure et de Seine-Maritime et des autres départements de la Régions Nord-Ouest, ne sont pas suffisament compétentes, il a donc fallu importer la bonne candiate…

Dernière péripétie en date

Madame Roiron, hormis ses nombreux échecs aux législatives, était conseillère générale d’Indre-et-Loire, puis présidente du conseil général. Lors de son renouvèlement à la présidence, en 2011, la ministre Marisol Touraine se porte aussi candidate à la présidence. Les deux candidates sont soumises, en interne, au vote des militants et Madame Touraine est désignée et emporte la présiudence du conseil général.

En n°2 derrière un citoyen au-dessus de tout soupçon

Super attelage. Madame Roiron sait-elle que la tête de liste PS dans cette région est Gilles Pargneaux? C’est le grand 1er Fédéral du Nord-Pas-de-Calais. L’homme a été accusé d’avoir organisé « un bourrage d’urnes » lors du congrès de Reims, en 2008, PS pour la désignation du 1er Secrétaire National du Parti Socialiste. Martine Aubry était aux prises avec Ségolène Royal. Cette dernière pouvait remporter l’élection. Selon les journalistes Antonin André et Karim Rissouli, dans leur livre « Hold-Ups, arnaques et trahisons », Monsieur Pargneaux aurait, minutieusement, organisé un  bourrage d’urnes pour faire battre Ségolène Royal. Les deux journalistes n’ont jamais été poursuivis. Ce fut aussi la thèse du député PS Malek Boutih…Voilà pour qui s’apprêtent à voter les militants socialistes qui applaudissaient à tout rompre la liste PS du Nord-Ouest. Faut-il s’étonner que dans ces conditions les électeurs fuient les urnes? Ces comportements et attitudes ne peuvent plus être occultés, y compris par la visite d’un ministre VRP.

Categories: Louviers

Comments

  1. bigot 1 juin, 2014, 16:15

    si je me rappelle bien ,c’est la désertée de TOURS NORD ,qui a laissé choir ses électeurs sans tambours ni trompettes ,que de promesses non tenues ,quelles déceptions ,digne de nos politicards de notre époque ,de nos bandits de grands chemins , sans foi ni lois tous pour moi.
    je ne salut pas cette dame.

  2. Joëlle 24 mai, 2014, 18:09

    Roiron incarne parfaitement tous les travers du PS aujourd’hui : carriérisme, clanisme, cumularde, …..triple C…..
    Comme quoi on peut être femme et tout cela a la fois !

  3. ericp27 20 mai, 2014, 09:53

    encore une parachutée !
    il semblerait en effet qu’elle soit encore conseillère générale du Dept 37, où elle cumule les défaites d’ailleurs.
    d’où la question : pourquoi cette personne ne se présente pas (ou plus) sur la région Centre? et quel est l’intérêt de rallier la liste grand ouest?
    regardons la courbe de l’abstention aux européennes depuis 1995 et on aura la réponse.
    ne se moque t on pas des électeurs?

  4. Jade 20 mai, 2014, 08:23

    Claude Roiron est toujours à ce jour conseillère générale de Tours : Sans doute que Fabius qui la fait venir considère les Normands trop ploucs pour être député européen

  5. Sylvia Mackert 17 mai, 2014, 21:40

    je ne la connais pas, mais voilà on sait comment procède le PS, donc elle devra faire la politique du PS aussi et c’est ça que les gens regarderont.
    Les partis qui ont une étiquette ont un programme bien défini qu’on peut d’ailleurs voir à la télé aussi dans la campagne électorale.
    Si on n’obéit pas au PS on peut se trouver exclu il me semble, donc on sait qu’elle fera la politique du parti. Simple logique.
    Ensuite chacun fera comme il voudra pour voter, en son âme et conscience ou selon ses idées.

  6. Ornatrix57 17 mai, 2014, 21:34

    Au PS on a l’habitude de voter pour des tocards : Estelle Grellier aux dernières européennes, nullissime, Pargnaud vous avez tout dit, et puis aussi Le Vern qui troque son mandat de président de région pour un poste grassement rémunéré à la SNCF, Harlem Désir était le meilleur candidat au poste de 1er secrétaire, il s’est avéré si nul qu’on le reclasse aux affaires européennes and so on…. seulement game is over, la Bérézina pour ce parti est à 2 encablures et on ne se fera plus avoir par des naïvetés qui frisent la stupidité et le panurgisme absolu. Laissons ces élus temporaires ou battus se gargariser de leur propre vanité et insignifiance.

  7. José Alcala 17 mai, 2014, 16:55

    @ François Charmot
    Merci de m’avoir rectifié. Je suis le premier à commettre cette erreur, faute d’habitude. Ce n’est pas une raison pour écorcher un patronyme. Mea culpa.

  8. François Charmot 17 mai, 2014, 14:35

    Ce n’est pas Claude Voiron mais Claude Roiron

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.