Taxes, un dessous des cartes

Taxes, un dessous des cartes

Syndicats et partis politiques l’ont rêvé, les gilets jaunes l’ont fait. A l’image d’un slogan publicitaire, bien connu, la crise sociale sur le pouvoir d’achat des français a été initiée comme un éclair déchirant le ciel de par son intensité. En à peine trois semaines, des femmes, des hommes de tous âges et toutes conditions, ont obligé le pouvoir à mettre un genoux à terre. A bien y réfléchir, la question sur les raisons qui ont amenés le Président de la République et le gouvernement à déclencher une frénésie de taxes, reste posée. Et, en grattant bien quelque archive, pas si ancienne, on trouve un début de réponse.

L’idée vient d’économistes. Les mêmes qui avaient touché du doigt l’opportunité, pour un gouvernement, d’instaurer une sorte de taxe apparentée à un loyer, pour les propriétaires de maisons et d’appartements, en complément de l’actuelle taxe foncière. Heureusement, l’idée fut jetée aux orties mais fut exploitée sur les réseaux sociaux pour discréditer la campagne électorale d’Emmanuel Macron. Fake news, donc. Ces économistes, cependant, ne désarment pas. Aussi, ils lançaient une autre idée pour aller chercher de l’argent frais: celui qui dort dans des « bas de laine », sorte de tirelire géante détenu par des épargnants. A les entendre, « il y aurait trop d’épargne en France, il faut la mettre à la disposition de l’économie« . La France serait le 6ème pays au monde, après l’Allemagne, pour son niveau d’épargne.

Des chiffres

Ils sont impressionnants lorsqu’ils sont lancés brut de décoffrage, sans explications. Ils donnent l’impression que tous les français sont riches puisque possesseurs d’autant de milliards sur les comptes courants, les Livrets A, les Comptes Épargne Logement, épargne financière et autres encours d’assurances vie:

Le total, les sommes déposées sur les comptes courants non rémunérés, s’élèvent à 30 milliards d’euros.

L’épargne financière totalise 75 milliards.

Les Livrets A, au nombre de 62 millions environ, additionnent 249 milliards d’euros.

En résumé, l’épargne totale des français ( comptes courants, divers livrets, assurances vie…) représente aujourd’hui 4 400 milliards d’euros, sans compter le patrimoine immobilier qui s’élève à 8 000 milliards à lui seul. Il s’agit bien d’épargne privée et familiale.

Cela représente une épargne annuelle moyenne de 3 300 euros par français. Évidemment, une moyenne n’est qu’une division mathématique qui n’a aucune réalité. Très nombreux sont ceux qui ne possèdent rien, en réalité. Les gilets jaunes viennent de le faire savoir.

 

Categories: France

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.