Surréaliste

Surréaliste

Hier, les Gilets Jaunes ont réussi l’impensable. Ce matin, des voix clament que 280 000 Gilets Jaunes, seulement, n’est pas un exploit. Ce qu’oublie le très respectable député LREM de l’Eure, Bruno Questel, entre autres, est l’originalité de la manifestation. Elle est venue de nulle part, sans organigramme, sans encadrement, sans leaders ni organisateurs. La spontanéité a primé sur tout le reste. Le plus spectaculaire est la maillage fabuleux sur tout le territoire. Les défilés classiques se concentrent, généralement, sur Paris et de grandes villes, mais jamais sur le moindre village de province. Cette nouveauté fera date. Alors, 280 000 Gilets Jaunes c’est plus spectaculaire et beaucoup mieux réussi que les concentrations organisées et encadrées un mois à l’avance.

Pour la petite histoire. Alors que des magasins, grandes surfaces, stations d’essence, avaient fait le choix de fermer boutique, Leclerc d’Elbeuf a fait le contraire. Pas de Gilets qui bloquaient l’entrée. Le magasin est resté ouvert, mais personne dans les travées, les rayonnages et les caisses. Seule, la photographe y a fait ses achats comme un samedi ordinaire.

Categories: Eure

Comments

  1. ericp27 26 novembre, 2018, 09:03

    depuis toujours et de tout temps, les calculs de pourcentage de victoires,(pour les gagnants) les soirs d »élections, sont faussés.
    on montre toujours le résultat par rapport à un total de votes exprimés, alors qu il faudrait parler du total des inscrits.
    quand le lundi matin (lendemain d élection) on lit dans tous les journaux, 53% des français ont donne leur confiance à Mr X ou Y, c ‘est largement faux et mal présenté.
    ne pas se déranger voter est une forme d expression
    c est une partie de la réponse sur la fracture entre le monde politique et le peuple.
    je suis d ailleurs surpris qu on découvre qu il y a une vraie fracture dans notre pays, alors que celle ci existe depuis les années 90.
    et que bien rares , sont ceux qui ont tenté d y remédier ou au moins d ‘en chercher les causes.

  2. HACHET 25 novembre, 2018, 22:01

    M. Alcala, je suis entièrement d’accord avec votre premier paragraphe. La « société des élus » ne tient, lors des elections, jamais compte de la Majorité Française constituée des abstentionnistes, des bulletins nuls et bulletins blancs; un jour, ces gens là se montrent, parlent, agissent.
    Sur un autre point, celui de la violence, M. Macron a déclaré :  » honte à ceux qui ont violenté des journalistes ». M’est revenu à l’esprit la déclaration de Jean Luc Mélenchon en février dernier : » la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine »

  3. Ben Oït 20 novembre, 2018, 20:21

    Pascal Demoriane, effectivement je partage votre point de vue, nous sommes dans une nouvelle Ere où on ne peut plus vivre de la même façon et entendre parler de la croissance comme seule solution pour un mieux être! La planète porte les stigmates de nos comportements irréfléchis et pas du tout respectueux. Que faire ?, changer nos modes de vie, consommer de manière différente. Il ne sert à rien de culpabiliser les gens. Nous avons besoin en campagne de la voiture pour nous déplacer. Il faut développer beaucoup plus les différents moyens de transports collectif. Le travail est immense. Je ne sais pas si les Français sont prêts à modifier leurs façons de vivre? De toute façon bientôt nous n’aurons plus le choix, « Dame » Nature reprendra ses droits!

  4. Pascal Demoriane 20 novembre, 2018, 14:34

    @Eric27, avec mes excuses à M. Alcala si j’abuse de l’espace de son blog.
    Le propos n’est pas de polémiquer alors que nous sommes d’accord, sauf sur le « délire » que vous me préter.
    Comme le disent Jacques Sapir et d’autres, ce mouvement est un apéritif, un épiphénomène annonciateur des enjeux inévitables et prioritaires, tels qu’ annoncés par des milliers d’experts, scientifiques, observateurs et entrepreneurs de par le monde. Pourquoi le prétexte au raz le bol du prix des carburants ? Les questions énergétiques d’abord, économiques, démographiques et écologiques ensuite vont tout déstabiliser à court et moyen terme. Les gens le sentent. Le système n’est pas viable, et oui, il y a consensus scientifique mondial là-dessus.

    Écouter par exemples Jean Marc Jancovici expliquant que la démocratie représentative est un sous-produit du pétrole, donc un produit de riches et de luxe menacé de déclin, Bernard Stiegler expliquant qu’il faut changer d’urgence de modèle économique de production vers moins d’entropie, ou des jeunes comme Pablo Servigne qu’il faut changer notre rapport au monde.

    Le délire serait d’en rester à une appréhension anecdotique médiatisée, réactionnaire et clivante, et à une inversion accusatoire sur les facteurs de violence, sans voir que ni les corps intermédiaires (partis, syndicats, associations, territorialités…) ni les médias ne sont plus en mesure de médier les conflits profonds. C’est fini !

    Le délire c’est de faire de la psychologie et de la morale culpabilisante improvisée face à un tel événement. Ok nous avons lu Gustave Le Bon sur la psychologie des foules… Karl Marx sur la Guerre civile en France, et bien d’autres références sur les violences dans les crises sociales, vous aussi j’espère !. Raison de plus pour participer et proposer là où çà bouge, là où cela se joue, pas de loin dans ses pantoufles. Voilà qui est motivant, non ?

  5. laulau274 20 novembre, 2018, 11:49

    si l’extreme gauche était mieux que l’homme à petite moustache, CA SE SAURAIT !!!!!!

  6. ericp27 20 novembre, 2018, 08:59

    @ p demoriane
    c est quoi au juste votre delire?? prenez vos gouttes et lisez plutot ceci :

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/%C2%ABgilets-jaunes%C2%BB-%C2%ABsi-on-continue-on-va-tous-se-taper-dessus%C2%BB-une-porte-parole-du-mouvement-appelle-%C3%A0-lever-les-barrages/ar-BBPTxZc?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

    c est avec ce genre de réaction que l on met le feu a un mouvement au depart tres legitime, vous etes a fleur de peau !!! un peu de maitrise svp

  7. Pascal Demoriane 18 novembre, 2018, 23:39

    @eric27 qui nous dit « et puis ces manifestations ou le peuple emmerde le peuple, c est une connerie monstrueuse. il va falloir reflechir a une autre facon de s exprimer »
    Eh bien, bienvenue camarade, quand vous aurez réfléchit venez nous en parler ! c’est ouvert ! Mais réflichissez vite, pendant que ce type de mouvement reste pacifique, populaire et citoyen. Sous peu ce ne seront pas forcément des gens responsables, et pas forcément citoyens, qui vous obstruront l’accès à votre drogue consumériste, à votre dépendance impulsive aux grandes surfaces, alors que vous étiez prévenus depuis quinze jours… Donc non, le peuple n’emmerde personne, retour à l’envoyeur sur ce point, le peuple prend ses responsabilités c’est tout ! Et le fait face à une agression qui n’est pas de son fait, cela ne vous a pas échappé. Maintenant si vous attendez le messie, l’homme providentiel à petite moustache qui va remettre de l’ordre, dites le, mais ne tournez pas autour du pot ! De toute façon vous n’allez attendre longtemps … quand on a pas d’idée à soi, on finit toujours pas avoir celles des autres.

  8. ericp27 18 novembre, 2018, 19:50

    attention, filtrage et blocage sont 2 choses bien differentes.
    moi samedi matin j etais chez leclerc incarville, car j y suis allé a pied.
    je me suis fait refouler une 1ere fois en voiture. interdiction de passer.
    grave erreur des gilets jaunes, leur methode est illegale
    bloquer un accès sur la voie publique est illégal !!
    filtrer : pourquoi pas
    résultat à 10h15 le magasin a fermé, fautes de clients ( on était 10)
    et le directeur et les employés avaient l’air bien mecontents qu on leur boycotte leur journee de travail,
    reste à leurs delegues a bien negocier pour ne pas perdre une journee de salaire
    et puis ces manifestations ou le peuple emmerde le peuple, c est une connerie monstrueuse.
    ( sncf, routiers, bonnets rouges, etc)
    il va falloir reflechir a une autre facon de s exprimer……..

  9. Denis 18 novembre, 2018, 19:19

    Idem à Brionne, au Carrefour Market qui a dû fermer samedi AM.

  10. zébulon 18 novembre, 2018, 17:18

    Des images qui parlent d’elles même mais ce qui aurait été intéressant c’est de faire des photos la veille car au Leclerc d’Incarville à 9h30 on se serait cru e »n période de Noël » avec une foule impressionnante, des clients pressés qui remplissaient leur caddies à ras bord, certains énervés, des files d’attente aux pompes à carburant qui affichaient ceux-ci au prix coûtant. Des rumeurs qui circulaient sur la fermeture de telle ou telle grande surface, magasins, des commentaires sur les gilets jaunes, le pouvoir d’achat chacun y allant de son avis. La grande surface ouverte le 17 au matin a décidé de fermer à midi trente faute de clientèle mais le chiffre d’affaire de la veille a certainement palier à palier une partie de la perte du chiffre d’affaire du 17 voir le combler ! Par « chance » ou maladresse dans l’organisation les gilets jaunes ont déclenché leur manifestation ce week-end et non un week-end d’ouverture avant les fêtes de fin d’année : il y en a qui respire pour leur chiffre d’affaire et d’autres qui comptent leurs centimes pour leurs achats !

  11. Pascal Demoriane 18 novembre, 2018, 16:07

    Bonjour M. Alcala. vous indiquez :
    « Leclerc d’Elbeuf a fait le contraire. Pas de Gilets qui bloquaient l’entrée. »
    Eh bien si ! il y en avait des gilets jaunes, et comment ! J’y ai personnellement compté et salué sur place au moins 200 personnes en gilets jaunes formant trois barrages filtrants à l’entrée des parcs de stationnement et du Drive de Leclerc.
    Ambiance bon enfant, esprit solidaire,hyper-motivé mais responsable. Leur consigne était de respecter les employés de l’hypermarché et de les inciter à assumer normalement leurs postes pour forcer la direction à leur payer cette journée pleinement due, ceux-ci ayant été sommés de rentrer chez eux et de récupérer les heures non effectuées en semaine.
    Autrement dit la direction a voulu reporter sur les employés les prétendues pertes de cette journée… Alors que depuis plusieurs jours, ce Leclerc a explosé ses ventes tous azimuts, la clientèle ayant largement anticipé.. et soutenu le mouvement de façon visible… et sonore !
    Voilà les faits. Pas glorieux pour l’enseigne, plutôt héroïques pour ces citoyens mobilisés.
    NB. L’absence de rassemblement dans les villages n’est évidement pas un signe de clivage urbain – rural, mais juste un fait pratique d’efficacité.d’action.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.