Série noire. Denis Régnier, le maire de Fourges, s’en est allé aussi

Série noire. Denis Régnier, le maire de Fourges, s’en est allé aussi

Denis Régnier, homme plein de vie, a été terrassé avant-hier par un infarctus du myocarde. Il avait 58 ans. Maire de Fourges, commune de 850 habitants, depuis 2001, il venait d’être élu vice-président de la communauté de communes du Pays de Vexin. Il était l’ami de ses proches politiques, mais pas seulement. Salarié de la compagnie Air France, il y était très engagé dans le domaine syndical. Courte séquence vidéo de Denis Régnier lors de la campagne régionale de 2004.

Jusqu’en 2001, Denis Régnier se consacrait exlusivement à son métier de chef de Cabine à Air France et à sa famille. Le syndicalisme était, pour lui, le moyen de se mettre au service des autres. En 2001 il s’engage dans la vie communale et devient maire. A cette époque, Denis Régnier n’avait pas d’engagement politique particulier, jusqu’à sa rencontre avec Hervé Morin. Il se retrouve dans les idées centristes et sans en devenir membre, se rapproche du Mouvement de François Bayrou, alors président de l’UDF. En 2004, il rejoint la liste d’Hervé Morin pour les régionales avec la ligne directrice de la réunification de la Normandie. Il ne suivra pas, par la suite, François Bayrou à la création du Mouvement Démocrate et restera avec Hervé Morin à la création du Nouveau Centre.

Au-delà de la politique, Denis Régnier était avant-tout un bon vivant, affable et généreux. Il exécrait les disputes politiques, considérait que toutes les idées pouvaient être bonnes à conditions qu’elles soient sincères et justes.

 

Categories: Vernon

Comments

  1. jeanclaude MARY 17 mai, 2014, 00:36

    Je suis bouleversé en apprenant le décès brutal de Denis. Nous nous étions lié d’amitié dans le cadre de Natura 2000 dans la Vallée d’Epte. D’emblée, il inspirait la sympathie. C’était un homme franc, ouvert, plein de chaleur et heureux d’agir pour ses concitoyens . Mes pensées vont vers ses proches ce soir.
    Jean-claude Mary

  2. piervand@wanadoo.fr 16 mai, 2014, 23:03

    J’ai rencontré M.Régnier pour la première fois en 2002, quand je sillonnais l’est du département à la recherche de parrainages administratifs pour permettre à un jeune facteur inconnu de se présenter.
    J’ai rencontré un homme sincère, ouvert, curieux, désireux d’être utile, auquel je n’ai jamais fait appel en vain, par delà nos grandes différences. Un homme comme on n’en rencontre pas si souvent. Je m’incline devant sa mémoire et tiens à assurer ses proches que je prends part à leur douleur.
    Pierre Vandevoorde

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.