Rentrée, Sébastien Lecornu dans son ancien collège

Rentrée, Sébastien Lecornu dans son ancien collège

Pour cette rentrée scolaire, le Président du département a choisi de se rendre au collège Simone Signoret d’aubevoye, près de Gaillon. Celui-là même qu’il fréquenta dès l’âge de onze ans. Aujourd’hui, 19 ans plus tard, l’établissement a besoin d’une sérieuse rénovation et cela tombe à pic puisque c’est l’ancien collégien Lecornu, avec sa majorité, qui vient d’allouer une enveloppe de 9 millions d’euros pour restructurer et embellir le collège de son enfance. Inutile de préciser qu’il a été accueilli comme le messi…mais si, mais si !

Le collège Simone Signoret accueille 537 ékèves sur une capacité de 600 élèves. Il a été construit en 1985. Inscrit en phases 2 du plan pluriannuel d’investissements voté par le département en juin dernier. Sa restructuration atteindra presque 9 millions d’euros. Dès cet été, le remplacement du système incendie et secours SSI coûtera 40 000 €, le mobilier, chaises et tables 3 700 € et la balayeuse thermique pour les espaces extérieurs, 4 145 €.

Le numérique avec son matériel informatique donnera lieu à l’installation de la fibre optique vers la fin octobre et de nouveaux matériels seront installés, tels PC fixes et portable, écrans plats, vidéoprojecteurs avec l’ensemble des accessoires pour un coût total de 10 000 €.

Sébastien Lecornu a rappelé la phase numérique dont les collèges de l’Eure bénéficient pour cette rentrée 2017-2017: 888 ordinateurs PC, 86 portables 475 écrans de 22 pouces et 12 imprimantes multifonctions. Plus largement, les établissement de l’Eure bénéficieront d’espaces numériques de travail, de la fibre optique et du plan numérique.

L’éducation, politique prioritaire

Le président du département dit « assumer toutes les mesures d’économies prises, malgré le budget contraint qui oblige à regarder à l’euro près…mais aucune économie n’est faite sur nos politiques éducatives…car l’éducation c’est une priorité… »

L’occasion pour Caméra Diagonale, (voir vidéo) de poser la question au Président sur la polémique déclenchée par la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem qui affirmait, à l’Agence France Presse, que le département de l’Eure avait supprimé les bourses aux lycéens. Or, ces bourses ne sont pas de la compétence du département mais de la Région. L’ancienne majorité départementale avait pris cette décision qui ne lui incombait pas. Sébastien Lecornu à transféré ces montants vers les boursiers collégiens. Ainsi, aux 3 000 collégiens boursiers du département s’ajouteront 2 000 autres, soit 5 000 au total. L’autre question porte sur la fermeture annoncée, pour 2018, du collège Pierre Mendès-France de Val-de-Reuil que Sébastien Lecornu maintient, malgré les informations diffusées sur une hypothétique décision du préfet qui tendrait à maintenir le collège….

« ]

Présent au collège Simone Signoret, le député socialiste François Loncle qui a donné raison à Sébastien Lecornu. Dans le sujet suivant, le député PS de l’Eure est interviewé sur Sébastien Lecornu. C’est assez surprenant. A suivre…

 

Categories: Eure

Write a Comment