Région et intercommunalités, mariage de raison

Région et intercommunalités, mariage de raison

L’Assemblée des Communautés de France, réunissait, hier, à Louviers, près de 400 élus du département sur le thème du développement économique. A l’affiche, des responsables d’intercommunalités et le président de la Région. Il s’agissait d’informer les élus sur la nouvelle donne de la loi NOTRe, initiée à l’époque par le ministre Chevènement. Quinze après, les règles changent. Désormais, le développement économique est confié  en binôme à la Région et aux communautés d’Agglos et de communes, avec des engagements plus forts, dans l’organisation. Vidéo sous le texte.

Devant les élus locaux, se sont présentés Hervé Morin, président de la Région; Anne Hébert, présidente de la Communauté Sèves-Taute; Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie; Jean-Claude Weiss, Président de l’agglomération Caux Vallée de Seine et Bernard Leroy, président de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure. Le Cabinet FCL Gérer la Cité, était chargé de présenter les contours de la nouvelle donne, aux élus.

Le binôme

En résumé, la Région  Normandie et les intercommunalités qui la composent, manageront ensemble le développement économique sur le territoire. Ainsi, la Région continuera de piloter la compétence, mais Agglos et Métropoles seront les copilotes.

Les responsabilités

Bernard Leroy, lors de la conférence de presse, résume la situation, »La loi NOTRe a clairement confié le rôle de pilote à la Région pour le développement économique et les interco sont les copilotes…La Région a de grandes idées, de belles idées, mais elle n’a pas les terrains. Les terrains sont dans les interco. C’est là, au niveau local que les choses se passent. Nous avons donc un devoir de co-construire ensemble cette stratégie, ce développement régional et c’est l’objet du Schéma Régional de Développement Économique d’innovation et d’internalisation (SRDEII), qui doit être signé avant le 31 décembre 2016″.

Frédéric Sanchez, le président de la Métropole Rouen Normandie, (avec laquelle travaille déjà la CASE) renchérit « …L’un des aspects fondamentaux du Schéma, qui nous impose 6 mois pour réussir, c’est la très bonne coordination entre les intercommunalités et la Région. C’est là que tout va se jouer avec des Régions et des interco plus fortes. Des régions regroupées, adaptées à leurs territoires, porteuses de projets ambitieux…Pour réfléchir ensemble, nous avons 2 ou 3 idées assez simples: qu’attendent de nous les entreprises? Elles attendent la simplicité, la rapidité et la visibilité. Simplicité, avec un guichet commun, des procédures simplifiées, des réponses à leurs questions et aussi, elles veulent qu’on joue collectif…. »

Hervé Morin poursuit: « Je présenterai, à l’assemblée plénière de juin, le nouveau dispositif en matière économiques…Les 46 régimes d’aides, nous les avons synthétisés en 4, à partir de 4 mots clés: créer, investir, innover, exporter. Et à partir de ces 4 mots, ce seront mes collaborateurs de la Région qui doivent être en capacité de bâtir le régime de soutien aux entreprises. Résumé vidéo de la conférence de presse, avec notamment une question d’un journaliste, à laquelle a répondu Bernard Leroy, le président de l’Agglo Seine-Eure.

 

 

 

Categories: Région

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*