Primaire suite, une participation finale autour de 1,5 million d’électeurs

Primaire suite, une participation finale autour de 1,5 million d’électeurs

A 20h l’estimation de la participation se situe à moins de 1,9 millions électeurs.  Ce n’est pas totalement ridicule, mais pas extraordinaire non plus. Selon les premiers bulletins dépouillés, à partir de 19h, c’est Benoît Hamon qui se dégage devant Manuel Valls, lequel est très proche de Arnaud Montebourg….

20h30: un duel Hamon-Valls devient probable pour le second tour. Les deux candidats semblent bien, après 40% de bulletins dépouillés, prendre la tête de la compétition. Mais, il faut attendre 21h pour avoir des éléments plus précis….

Dans l’Eure, peu d’informations pour l’instant…

21h. C’est, finalement, Benoît Hamon qui remporte la primaire avec plus de 35% des suffrages. Manuel Valls se qualifie pour le second tour avec presque 32%. Arnaud Montebourg, qui espérait sortir vainqueur, est battu avec un écart très important et n’obtient que 18,70% des suffrages. François Peillon est largement battu avec 6,50% suivi de François De Rugy 3,50%, Sylvia Pinel 2,10% et Jean-Luc Bennahmias  1,60%.

Les reports, logiques, de voix pour le second tour devraient, dimanche prochain, sacrer Benoît Hamon vainqueur de la primaire. Le grand perdant de cette soirée est sans conteste Arnaud Montebourg, qui vient à l’instant de faire savoir qu’il voterait pour Benoît Hamon et invite ses électeurs à l’imiter. L’addition des voix est en faveur de Benoît Hamon, sauf que les 35% de ses électeurs ne suivront pas forcément, tous, les conseils de Monsieur Montebourg. La campagne de second tour sera, évidemment, très suivie et les deux candidats en lice vont la mener tambour battant.

Dans l’Eure, toujours aucun chiffre émanant de la Fédération Départementale du PS. C’est une véritable incurie en matière de communication….ce n’est pas un scoop.

0h30. La direction nationale du PS a du mal à lâcher les vrais chiffres de la participation. Ils s’établiraient, en réalité, autour de 1,5 millions.

Même comportement dans l’Eure, où le 1er fédéral est très en colère contre les électeurs PS qui ont placé Benoît Hamon en tête dans le département.

Categories: Eure

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.