Plateforme d’accord entre Jean-Luc Miraux et Jean-Claude Mary

UnionLes deux élus vernonnais ont pris tous leurs adversaires de vitesse. En réalisant l'union dès le premier tour, ils ouvrent un espace à un électorat déçu par les partis traditionnels et aux indécis. Ils ont, aussi, surpris le PS, qui comptait poursuivre avec les écologistes, et l'UMP, certaine que Jean-Luc Miraux serait isolé. Cette nouvelle donne pourrait redistribuer  les cartes au sein de certaines équipes. Photo ci-contre: des membres de Vernon Tous Ensemble et Vernon-Défis. cliquer dessus pour agrandir (Caméra Diagonale)

 

Jean-Claude Mary et Jean-Luc Miraux ne sont pas du même bord. Mais la politique nationale a ses raisons qui ne se retrouvent pas toujours sur le champ d'action dans les territoires. Ainsi, Vernon-Défis, le groupe écolgiste local, indépendant des Verts, estime se retrouver dans une logique de gouvernance municipale avec le groupe Vernon Tous Ensemble de Jean-Luc Miraux. Sur leur plateforme d'accord, ils  affirment pouvoir travailler ensemble "pour bâtir en commun, dans le respect des choix nationaux de chacun, un rassemblement et une union larges, autour d'un projet de territoire, au bénéfice de tous les vernonnais….ils s'engagent au travers d'une liste pluraliste et diverse, et demain, au sein du conseil municipal: A une gouvernance citoyenne et ouverteSur un développement économique responsable et durable….En faveur d'une politique environnementale forte…Au profit d'une gestion saine et transparente…Pour la constitution d'une liste de femmes et d'hommes d'origines diverses, représentative de tous les quartiers et de toutes les sensibilités…

Les deux équipes vont se mettre au travail et rédiger un projet, qui sera ensuite proposé aux vernonnais.

Jean-Claude Mary

Le responsable de Vernon-Défis semblait, il est vrai, vouloir quitter la vie municipale et vivre différemment loin du tumulte de la politique. L'idée et la concrétisation de ce nouveau partenariat avec Jean-Luc Miraux l'a fait changer d'avis. Il sera présent sur la future liste. Cependant, précise-t-il, l'heure n'est pas à la distribution des postes et au nombre de membres qui figureront sur la liste. Aucune discussion ne s'est ouverte sur le sujet. C'est d'abord une volonté d'oeuvrer pour Vernon, le reste viendra plus tard.

Jean-Luc Miraux

Ce n'est pas la première fois que l'ancien maire déclare s'être éloigné de son ex-parti politique. Il admet rester fidèles à ses idéaux gaullistes et n'a pas honte de se déclarer de droite, mais loin du système caporaliste d'un parti. Il assure vouloir travailler en équipe ave celui qui fut dans le camp adverse, mais avec lequel il a toujours entretenu d'excellents rapports.

Comment les vernonnais vont-ils apprécier cette union

Pour l'instant, personne ne le sait. Pour les deux partenaires, les électeurs en ont assez des directives des partis politiques et aspirent au pragmatisme et à l'intelligence politique. Probablement que d'autres n'apprécieront pas une telle union et la considéreront comme opportuniste. Un travail de pédagogie sera fort utile pour convaincre les perplexes. A suivre…

Categories: Eure

Comments

  1. hachet philippe 25 novembre, 2013, 18:10

    Sur le fond, c’est une bonne alliance. Elle va dans le sens que l’écologie, c’est « ni gauche ni droite » mais un système politique à part entiere.
    Il est évident qu’EELV est passéee complétement à côté des espérances des Français.

  2. Clément Henri 23 novembre, 2013, 19:40

    J’avais déjà ici souligné le coté positif de cette association sur son principe, étant convaincus que l’écologie authentique porte de valeurs de droite.
    Je dois dire que dès ce premier exposé des deux conseillers-candidats, pourtant expérimentés sur les réalités municipales, c’est l’absence d’idées et de motivation de fond qui frappe.
    Et qui ne fait rien pour écarter les mauvaises langues de l’hypothèse d’une coalition dictée par une conjoncture électorale propice aux compromis et aux facteurs de convenances personnelles.
    Car être déçu par ce maire socialiste, constater la défiance des électeurs vis à vis des partis,
    évoquer des initiatives « citoyennes » qui aurait pu advenir… et faire le success story d’une longue complicité d’opposants municipaux (?)surmontant « leurs différences », c’est peut-être émouvant, mais tout ceci reste bien creux et anecdotique.
    Nous attendions l’annonce d’une démonstration de fond sur la nécessité ou la vertu de la convergence plutôt qu’une auto-narration jouée sur l’air de la confidence.
    Nous questionnerons donc le tandem sur sa faculté de « penser globalement pour agir localement », et de prendre en compte le contexte de crise actuelle inédite qu’ils n’évoquent même pas comme un motivation partagée…
    Ce sera notre Vernon-défi pour reprendre les termes même de l’écologiste transgressif !
    Henri Clément

  3. Philippe Brennetot 23 novembre, 2013, 18:54

    Pour faire court :
    Voilà enfin une vraie et réelle initiative « politique ».
    « Politique » au sens noble du terme, un intérêt immédiat des valeurs Républicaines au service des citoyens.
    Bravo ! bravo ! bravo
    Sortir des clivages politiques dans l’intérêt de Tous et pour Tous !
    Salutations Républicaines à Tous
    Philippe BRENNETOT

  4. RD 22 novembre, 2013, 22:16

    c’est une bonne surprise, j’approuve, ainsi l’environnement sera pris en compte par ses défenseurs au sein d’une équipe qui va nous peaufiner un programme avec la volonté de servir les Vernonnaises et les Vernonnais Roger Duval

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.