La phrase d’Hervé Morin

La phrase d’Hervé Morin

Retour rapide à propos du précédent sujet sur la future association de la Région et des Communautés de Communes. Au cour de la conférence de presse, Hervé Morin a explicité les tenants et aboutissants du nouvel attelage et a affirmé sa vision sur la méthode de travail qui sera la sienne, vis-à-vis de ses partenaires. Une affirmation qui vaut son pesant d’or, par comparaison à la teneur de sa campagne électorale lors des élections régionales. De mémoire, celui qui fut élu, de justesse, à la tête de la Région, n’épargna pas les socialistes qu’il accusait de n’avoir rien fait pendant leurs mandats. Des propos souvent durs, inhabituels chez les centristes. Or, vendredi matin il a été beaucoup plus consensuel et aimable envers son nouveau partenaire socialiste, Frédéric Sanchez. Mais pas seulement. En résumé, Hervé Morin va plus loin en affirmant « je me fous de savoir si l’EPCI est de gauche et de droite, je ne suis candidat à rien….(Voir la totalité sur la vidéo)

Donc Hervé Morin admet qu’il peut travailler avec tout le monde quelle que soit la couleur politique. Il le dit en s’appuyant sur la volonté de n’être candidat à rien, ni aux législatives, ni à la présidentielle, ni à un poste de ministre. Assis à sa gauche, Frédéric Sanchez le président socialiste de la Métropole Rouen Normandie. Pour qui connait l’homme, c’est sûr qu’il fera passer l’intérêt général avant tout militantisme.

L’on retrouve, chez Hervé Morin, des accents de social-centriste du temps de l’UDF, auprès de François Bayrou. Et, au fond, c’est aussi l’articulation du travail des collectivités territoriales, voulue par le législateur, originellement, où les groupes politiques n’exercent leurs positionnements personnels, qu’à la marge.

Cette sortie d’Hervé Morin pourrait décoiffer ses « amis » « Les Républicains », mais Hervé Morin semble se fiche de qui sera content ou mécontent. A suivre…

Deux autres présidents de Région ont adopté cette ligne de conduite. Il s’agit de Xavier Bertrand, dans les Hauts-de-France, (ex-Nord-Picardie) et Christian Estrosi en Côte d’Azur-Provence-Alpes.

Categories: Région

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*