Phénomène

Phénomène

Éditorial

Au-delà de son répertoire de plus de 1 000 chansons, c’est sa phénoménale personnalité qui a ému et fait vibrer trois générations de français. Sa disparition suscite plus que de la tristesse: de l’effroi. Comment s’explique ce sentiment, unanime? Il ne s’explique pas, c’est en cela qu’il est irrationnel. Il est vécu. C’est comme cela, sans plus. Aucune autre personnalité, depuis l’après-guerre, n’a été aimée avec une telle passion. Sans doute, le Général De Gaulle. Quand même. L’homme Hallyday était devenu l’homme sacré auquel on ne touchait pas. Rien ne suscitait chez lui,  haine, jalousie, ou méchantes critiques. Tout lui était concédé par amitié et amour… Il pouvait soutenir un homme politique de droite et aucun autre, de gauche, ne se permettait une remarque. Il arborait un crucifix sur la poitrine et on lui fichait la paix avec la laïcité et la religion….C’était Johnny, unique.

Il s’éteint à 24 heures d’intervalle avec une autre figure emblématique. Johnny, l’enfant du peuple rejoint l’aristocrate et intellectuel Jean d’Ormesson. Enfant du peuple, oui, avec une histoire personnelle atypique….Pour ceux qui riaient de sa simplicité comme d’une tare intellectuelle, Johnny Hallyday a su leur prouver, ô combien son intellect était réel, net et précis. Sa vie en a été une magistrale démonstration. De ses faiblesses, il en avait comme tout le monde, il en avait fait une force. Cette force qui arbitre en permanence entre l’ombre et la lumière faisant triompher, finalement, la lumière.

Son regard sur lui-même n’était pas complaisant. Il l’expliquait par un « j’ai eu beaucoup de chance ». C’est vrai, la chance est un facteur important, mais pas suffisant pour atteindre une telle réussite. Le phénomène musical et artistique qu’il su mettre sur rail dès son plus jeune âge, il l’appréhendait avec beaucoup d’humilité. « J’ai raté ma vie », avait-il dit à un de ses proches, ‘« mais non, pourquoi dis-tu cela? » « J’aurais tant aimer être Humphrey Bogart..le cinéma est ma vrai passion« . Il estimait que sa carrière d’acteur n’a pas été celle qu’il aurait souhaité. C’est vrai, Hallyday n’a pas été Bogart, mais il a été Hallyday. Un phénomène.

Apparté: et l’on apprend ce matin que Paris-Match vend aux enchères des photos « exceptionnelles » de Johnny Hallyday. Le Magazine pouvait attendre un peu pour se faire beaucoup d’argent de cette manière.

 

Categories: France

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*