Notre-Dame, de la Concorde à la polémique et le regard du Parti communiste de l’Eure

Notre-Dame, de la Concorde à la polémique et le regard du Parti communiste de l’Eure

Ce fut à la fois inimaginable et rassurant. Les français, devant les images de la Cathédrale Notre-Dame de Paris en flammes ont été pris par une sorte de panique intérieure et d’une volonté de la voir renaitre pour l’éternité…Au fil des heures et des jours, cependant, d’autres voix se sont élevées pour dénoncer « un déferlement d’argent pour reconstruire la partie détruite, pendant que des français restaient dans la misère ». Néfaste mélange des genres. La réalité révèle que Notre-Dame doit retrouver son aspect majestueux et que les français pauvres et oubliés devront, eux aussi, recouvrer la dignité qui est due à tout être humain.

Tous ont disserté sur Notre-Dame de Paris. Les croyants catholiques, les non-croyants, athées, agnostiques, laïcs (et laïcards), juifs et musulmans. Tous, en l’espace d’une soirée, ont rendu hommage à une Cathédrale millénaire, joyau parmi les joyaux d’architecture et pourtant symbole de la foi en Dieu. Car, que représente Notre-Dame sur son seul nom, sinon la Vierge Marie, mère de Jésus-Christ et fils de Dieu? Est-ce un retour, ne serait-ce que momentané, de cette France elle-même millénaire et « Fille ainée de l’Église » comme aima le souligner le Pape Jean-Paul II ? L’élan des français ne fut-il, de ce point de vue, qu’un réflexe des plus naturels ? Il semble bien que oui.

L’élan et le réflexe ont, également, saisi des organisations, à la fois laïques et politiques. Qui aurait parié, en effet, un kopeck soviétique que les communistes français auraient eu ce regard presque « religieux » sur la catastrophe survenue à Notre-Dame de Paris ? Un exemple à souligner, celui du Secrétaire départemental du PCF, Jean-Luc Lecomte. Il vient d’adresser un message des plus inhabituels à l’Évêque d’Évreux, Monseigneur Christian Nourrichard, reproduit ici:

Monseigneur,

Je tiens à vous faire part de la très grande émotion des communistes de l’Eure devant la catastrophe que constitue la destruction partielle de Notre-Dame-de-Paris.

Cette cathédrale est un symbole de foi pour les catholiques actuellement engagés dans les célébrations pascales.

Elle se trouve également au coeur du patrimoine historique et culturel de la nation française.

Tout le peuple de France se sent aujourd’hui frappé à travers l’un des principaux emblèmes de son existence collective, fruit des efforts gigantesques consentis au fil des siècles pour l’ériger et célébré par les plus grands artistes.

Notre-Dame-de Paris, « jouant à une marelle curieuse, d’arche en arche entre les îles » comme la dépeignait Louis Aragon, est un repère national.

Elle doit être rebâtie au plus vite et les communistes seront de ceux qui agiront pour sa reconstruction.

En souhaitant un monde qui en finisse avec l’argent roi, un monde de paix, un monde de l’humain d’abord, un monde d’égalité qui ne connaisse plus la faim et la pauvreté et en vous renouvelant toute la solidarité des communistes, veuillez agréer, Monseigneur, l’expression de ma très respectueuse considération.

​​​​​​​Jean-Luc LECOMTE

​​​​​​​Secrétaire départemental du Parti ​​​​​​​Communiste Français

Categories: Eure

Write a Comment