Normandie, Le Havre revendique le statut de Capitale

Normandie, Le Havre revendique le statut de Capitale

La droite normande est partagée entre deux positions et s’insurge contre celle du gouvernement qui ferait de Caen la Capitale et Rouen le siège du conseil régional. Les groupes des conseillers régionaux UMP-Divers Doite, l’UDI et le CPNT (Chasse Pêche Nature et Tradition) viennent de diffuser un communiqué de presse dans lequel ils dénoncent « cette répartition qui relève de deux aberrations ». Selon ces élus de droite et du centre, « l’équilibre des territoires ne semble pas au cœur des préoccupations du gouvernement »….Derrière cette critique se dessine le plan imaginé par Hervé Morin et soutenu par Bruno Le Maire, président du groupe « Pour une Nouvelle Normandie » appuyé par Philippe Augier, président du groupe UDI au conseil régional de Basse-Normandie et Sophie Gaugain, présidente du groupe UMP-CPNT du conseil régional de Basse-Normandie. Pendant ce temps, les havrais souhaitent une 3ème voie: Le Havre Capitale de la Normandie.

Pour ces responsables politiques, Laurent Fabius a été à la manœuvre  « Toujours soucieux de préserver les intérêts rouennais, en proposant Rouen pour le conseil régional et Caen pour la Préfecture ». Et de poursuivre, « En effet, réduire le débat sur l’aménagement du territoire, au simple choix d’une capitale, est un peu léger. Pour ce qui concerne la Normandie, beaucoup d’autres villes comme Le Havre, Cherbourg, Alençon, Evreux ou encore Saint-Lô doivent jouer bien évidemment un rôle dans ce nouvel équilibre territorial ».

Ainsi, les « deux aberrations » constatées, essentiellement par les centristes, sont la décision d’installer à Caen la capitale de la Normandie, avec la Préfecture de Région et Rouen le siège du Conseil Régional. Cela ne correspondrait pas à la réalité socioéconomique.

Hervé Morin veut Caen

Ainsi, Hervé Morin défend sa logique: Caen siège du Conseil Régional et Rouen la Préfecture de Région. L’exact contraire de la proposition du gouvernement. L’ancien ministre de la Défense estime que Caen est mieux située géographiquement, ce qui permettrait une meilleure accessibilité aux élus venant de tous les coins des cinq départements et s’éloignerait, de fait, de la sphère d’influence parisienne….Pour tenter de calmer ses amis politiques havrais, le député centriste de l’Eure lance une idée « Le Havre a tous les atouts pour être un pôle d’attractivité économique ». C’est un constat, sans plus, qui ne revêt aucun titre officiel. Il voit également un territoire équilibré qui ne concerne pas seulement les trois grandes villes de Normandie, mais aussi un ensemble de villes moyennes, lesquelles ont une vraie place dans le futur grand ensemble. Le député de l’Eure ne cache pas ses ambitions de devenir le « Patron » de la future Grande Normandie.

Le Havre défend sa position

Ce qui n’apparait pas dans le communiqué sont des joutes en perspective à l’intérieur de la même famille politique. L’ouragan pourrait venir du Havre. Sur place, élus de tous bords et partenaires économiques lancent l’offensive. Pour eux, c’est clair: Le Havre doit être la capitale de la Région, pour « deux raisons très fortes »: la situation géographique centrale et le poids économique qui écrase Rouen et Caen. C’est, effectivement, suffisamment pertinent pour que le gouvernement écoute cette nouvelle musique, plus moderne. Mais voilà, Hervé Morin et Bruno Le maire ne veulent pas en entendre parler, d’où le communiqué en question. A suivre.

Categories: Région

Comments

  1. pace27 19 avril, 2015, 07:12

    un peu d’humour comme les politiques je ne veux pas que Rouen soit la capitale normande, ni Caen mettons la à Lisieux ou encore mieux à ORBEC en plein centre de la Normandie sinon sur une île au Mont Saint Michel !

  2. RAOULT R. 18 avril, 2015, 13:56

    Pourquoi une rivalité serait-elle forcément infantile ? Jusqu’ici, côté infantile, on a été gâté par le petit-fils de mamie Mayer. Mais les journalistes ne connaissent pas tout, du premier coup, des arguments des uns et des autres. Il faudra quelques mois. Pardonnons à la lenteur et à la personnalité de chacun. Au restaurant, on peut commander le même plat, même avec des lardons, sans se jeter le verre de vin à la figure. Au prof de géo de développer son cours magistral, bien clair (Cherbourg et Vernon, Le Tréport et Alençon dans une même région plus de sens ? Je voudrais bien des détails sur ce « sens ». Il n’y a pas que les verts, les roses et les bleus qui comptent en la matière. La topographie et la géologie, la géo économique, le climat, l’Histoire, les transports…voilà qui intéresse les élèves. Et merde à l’Europe. nous sommes en France

  3. jean-claude Mary 18 avril, 2015, 13:14

    Ils sont vraiment incorrigibles. Ils réclament à cor et à cri la réunification des deux « Normandies » et à peine l’ont-ils obtenu qu’ils se chamaillent pour chacun tirer la couverture à son fief. Comment construire l’Europe avec un tel état d’esprit quand déjà sur son propre territoire ce qui compte avant tout ce sont ces rivalités infantiles?
    Ajoutons qu’auparavant, ils avaient sans barguigner poser le postulat que plus grand signifiait optimal, plus compétitif , que Cherbourg et Vernon, Le Tréport et Alençon dans une même région avaient plus de sens. Tous les géographes universitaires affirment eux, au contraire, qu’il n’y a pas de loi en la matière et que le choix de la taille optimale pour une région est à déterminer au cas par cas.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.