Louviers, seule ville du département avec une patinoire

Louviers, seule ville du département avec une patinoire

La nouvelle patinoire de Louviers sera construite près du Complexe Aquatique CASEO. Les élus de l’Agglo, qui se sont octroyés cette nouvelle compétence, ont voté sa construction lors du dernier conseil communautaire. Louviers sera la seule ville du département à posséder une telle structure et la deuxième de Normandie, après Rouen. Coût total de la construction: 12 millions d’euros prévus dans le contrat d’Agglomération. La Région paiera 1 million, le département 500 000 euros, 15% du montant sera assuré par les fédérations sportives et le Centre  National pour le développement du sport. Le reste, c’est-à-dire environ 8,7 millions par l’Agglo Seine-Eure.

Ce montant de 12 millions d’euros est valable sur le papier à ce jour. Attendons la facture finale avec ses réajustements possibles. C’est une constante pour ce type de chantiers. Les dépassements font partie des habitudes. C’est le cas pour 8 chantiers sur 10. Si les entreprises restent dans l’enveloppe initiale, tant mieux pour les contribuables concernés et félicitations aux élus qui auront été très exigeants.

Origine

La nouvelle patinoire remplacera l’ancienne, construite en 1987 sous la municipalité RPR-UDF de Odile Proust. Elle était insérée dans un complexe sportif composé de la patinoire, d’un bowling et d’un restaurant. L’ensemble avait pour nom « Le Drugsports ». L’idée même, à la base, divisa le groupe majoritaire…La suite fut laborieuse avec des difficultés de gouvernance et financières. Pendant de longues années le complexe vivotait tant bien que mal. Quelques années plus tard la municipalité se dégagea financièrement de ce sparadrap par une délégation de service public. Plus tard encore la nouvelle municipalité de gauche tenta des transformations. « Le Drugsports » devenait le « Kolysé », mais rien n’y fit et les difficultés continuaient…..A l’intérieur, cependant, une équipe de hockey sur glace trouvait ses marques et de nombreux adhérents s’initiaient aux joies du patinage. Ce noyau dur d’adeptes fut le fer de lance pour le maintien et le développement de la patinoire.

Promesse électorale tenue

En 2014, lors de la campagne des municipales, le candidat centriste, François-Xavier Priollaud, s’engagea, en cas de victoire, à donner les moyens pour le maintien de la patinoire et notamment avec de nouveaux équipements. C’est ainsi que l’équipe de hockey sur glace et ses dirigeants prenaient fait et cause pour la liste de François-Xavier Priollaud. Ce qui n’était pas prévu arriva. La gauche fut défaite et le nouveau maire centriste était invité à tenir ses promesses. Mais voilà, pas si simple. L’état des lieux, du Kolysé, faisait grincer des dents. Monsieur Priollaud qui avait fait promesse de ne point augmenter les impôts locaux se voyait pris à son piège….

Un sauveur nommé CASE

Seul secours possible: appeler l’Agglo à la rescousse. Heureusement, Bernard Leroy n’était pas loin. Il comprit vite que ses amis étaient dans la peine. Le nouveau président de l’Agglo est bon et consciencieux. Après tout, une patinoire flambant neuve pouvait devenir un outil intéressant pour le développement économique et touristique sur l’ensemble du territoire de CASE. Ainsi fut fait. Bernard Leroy accepta de prendre cette compétence patinoire et les conseillers communautaires suivaient leur président…et Monsieur Priollaud fut sauvé.

Demain, un nouveau joyau

Placée à côté du Complexe Aquatique CASEO, la patinoire s’appellera GLASEO. Elle sera constituée de deux pistes: 1 piste sportive de 58×28 soit 1 624 m2. Une seconde piste de 400 m2 destinée aux loisirs. L’ensemble de 615 places avec des gradins modulables. Ses capacités d’accueil l’autoriseront à l’organisation de championnats de France et d’Europe de hockey sur glace et de patinage artistique.

Le public aura son aire d’accueil, avec cafétaria et terrasse, espace de convivialité, vestiaires publics et sportifs, locaux techniques répartis sur deux niveaux et des halls avec double hauteur. L’ensemble pouvant accueillir des expositions.

Avec ce nouvel équipement, associé avec son voisin CASEO, les élus misent sur une offre riche en loisirs, sports et spectacles. Le site est, effectivement, proche de la Gare aux Musiques et du lycée Decrétot. S’ensuivra la construction d’un immense bowling de 12 pistes et d’un restaurant le long de l’axe piétonnier reliant la future patinoire au Complexe Aquatique.

 

 

 

Categories: Louviers

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.