Louviers, polémique autour d’une place « Nelson Mandela »

Louviers, polémique autour d’une place « Nelson Mandela »

Une polémique qui aurait pu être évitée tant le sujet ne s’y prête pas. Nelson Mandela, chrétien, homme de bien, libérateur des opprimés, n’ayant jamais eu le goût de la politique politicienne, emprisonné durant 27 ans pour avoir osé défendre son peuple, met Louviers en branle-bas de combat. Inutilité d’un débat politique néfaste. Mandela mérite mieux qu’une bataille à la petite semaine. A-t-il sa place, ou non, sur le parvis d’une église? Si le cynisme devait parler, il dirait « Tous, trop petits pour ce géant de l’humanité ». Vidéo sur le parvis de l’église:

Peut-être que les amis de l’ancien maire de Louviers pouvaient attendre la fin des élections régionales et sans doute l’actuel maire de Louviers aurait pu ne pas écouter quelques analphabètes le dissuadant de baptiser la place de l’église du nom d’un « nègre qui a fait 30 ans de prison ». Personne n’est dispensé de culture à minima. Internet permet aujourd’hui à » l’ignoble ancien combattant » qui s’est permis cette tirade (plusieurs témoins l’attestent) de se renseigner sur son histoire contemporaine….

A la mort de Nelson Mandela, le 5 décembre 2013, le monde entier lui a rendu hommage. En France, tous les politiques se sont inclinés, de droite, de gauche, du centre: Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, François Hollande, François Bayrou….Des discours vibrants, une ferveur et des larmes non simulées….Alors, si un imbécile, lors d’une commémoration a réellement sorti cette injure, il fallait le plaquer contre le monument, voire lui flanquer un coup de pied aux fesses. Passe pour les idiots, mais attention aux idiots méchants.

Le maire de Louviers, François-Xavier Priollaud, ne peut être soupçonné de complicité. Son communiqué de presse (ci-dessous) est clair. Il sait qui est Nelson Mandela et salue sa mémoire, alors pourquoi écouter le crétin hostile?

La position de Monsieur Priollaud est d’inaugurer une rue ou une place « Nelson Mandela » ailleurs, pour préserver le nom de « Parvis de l’église ». C’est une position, certes, mais qui va à l’encontre du vote unanime du conseil municipal de décembre 2013.

A Louviers, hier, une soixantaine de personnes avait répondu à l’appel de rassemblement pour inaugurer, symboliquement, la place Nelson Mandela. Présents aussi, des élus, maires, conseillers municipaux et responsables de partis. Parmi eux: Franck Martin, François Loncle, Marc-Antoine Jamet, Arnaud Levître, nouveau maire d’Alizay, Bongabonga Boketsou vice-président du PRG et ancien conseiller municipal d’Évreux…entre autres.

Communiqué de François-Xavier Priollaud:

 

 

Categories: Louviers

Comments

  1. Tancrede 8 décembre, 2015, 09:57

    Pour Monsieur Priollaud, qui ose traiter de minables ceux qui veulent honorer leur engagement. Il convient de rappeler ce qui est minable.
    Lorsqu’il lui a été demandé d’inaugurer la Place Mandela, il a donné votre accord. Il l’a fait annoncer lors de la cérémonie du 11 Novembre avant d’être surpris des réactions en provenance de certains participants. Ce n’est pas ceux qui ont voulu tenir l’engagement qu’il a renoncé à tenir qui peuvent être traités de minables.
    Il est bon de rappeler ce qui est minable.
    Ce qui est minable, c’est de ne pas tenir ces engagements.
    Ce qui est minable, c’est de discréditer un de ses conseillers en lui faisant faire une annonce dans le cadre solennel de la cérémonie du 11 novembre et de l’obliger à revenir en arrière, surtout quand il s’agit de Jean-Pierre Duverré, un des éléments les plus rigoureux, les plus brillants et les plus expérimentés.
    Ce qui est minable c’est d’aller chercher les prétextes les plus niais pour justifier votre reculade. Jamais il n’y a eu de délibération nommant telle l’ancienne place du parvis. Il y a une place Mandela que vous avez refusé d’inaugurer. Quand on parle d’appeler d’autre lieu du nom de Nelson Mandela, personne ne comprend.
    Ce qui est minable, c’est de dire qu’il n’y a pas eu de mise en œuvre, confondant ainsi le droit des collectivités locales et les pratiques gouvernementales. Si une loi a besoin d’un décret d’application, tel n’est pas le cas d’une délibération. Louviers a une place Mandela depuis le 13 décembre 2013. M. Priollaud a refusé de l’inaugurer. Libre à lui, mais elle existe… mais il n’a pas de raison d’en vouloir aux Lovériens de dire ce qu’ils en pensent.

  2. Pierre Vandevoorde 7 décembre, 2015, 14:28

    Il est en effet bien connu à Louviers que je préserve la droite et l’extrême-droite de mes critiques, M.Taconet a choisi l’angle d’attaque le plus ridicule. Pour ce qui est de l’état d’urgence, il est condamné par des aventuristes tels que la LDH ( qui n’appelait d’ailleurs curieusement pas à votre opération de récupération de Mandela samedi, peut-être mieux informée que d’autres), Attac, la Libre pensée, la CGT, la FSU… Je me flatte par ailleurs de compter au nombre des initiateurs de l’appel des 333 pour sa levée, aux côtés de gauchistes paléolithiques tels que Pouria Amirshahi, Noël Mamère, Isabelle Attard (3 des 6 députés qui ont refusé de marcher).
    https://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-et-parlement-pour-la-lev%C3%A9e-de-l-%C3%A9tat-d-urgence.
    Enfin j’ai la faiblesse de considérer, contrairement au député Loncle votre bon ami, qu’on ne peut combattre Daesh en s’alliant à Poutine et au boucher Assad, l’un de ceux qui l’ont cyniquement mis en selle. Le triste bilan aujourd’hui lundi, c’est que la vision du monde que défend le FN, validée de cette façon profite à l’original et pas aux copies.

  3. Olivier Taconet 6 décembre, 2015, 22:58

    Bizarre cet acharnement de Pierre Vandevoorde qui prend plaisir encore à perturber les actions menées par la gauche et ne vient jamais se mêler ni critiquer la politique de droite. Contre l’état d’urgence, qu’il critique, il propose quoi ? La création de milices ouvrières, ou la soumission au terrorisme islamique. Il se sert encore de manuels usés complètement inadaptés au monde tel qu’il est et qu’il souhaite accompagner au précipice pour se donner des raisons d’exister. Une pitié

  4. Tancrede 6 décembre, 2015, 22:53

    La date de l’inauguration n’a pas été choisie par l’opposition de Louviers … Cette date a été annoncée par le porte parole du maire, lors de la cérémonie du 11 Novembre. Le choix de la date, répétons-le, n’a rien à voir avec les élections régionales, elle est juste la date de l’anniversaire de la mort du grand homme.

  5. Pierre Vandevoorde 6 décembre, 2015, 18:23

    Place Nelson Mandela ou place du Parvis ? Quel enfumage, dans un pays où, sous couvert de combattre les barbares de Daesh, tout est bon pour renforcer le caractère autoritaire de la Ve République. Là-dessus, MM.Priollaud, Martin, Loncle sont bien d’accord. Il ne s’est trouvé que 6 députés (3 PS, 1 EELV et 2 ex.) pour refuser des mesures qui vont sur le terrain des ultra-nationalistes islamophobes du FN dans l’espoir d’un profit électoral. Ils sont d’accord pour que les libertés de tous et toutes soient restreintes et menacées, sans augmenter en rien l’efficacité de la lutte contre les réseaux djihadistes-fascistes de Daesh.
    On a assisté samedi au spectacle d’un rassemblement « à la mémoire de Mandela » qui a pu déborder sur la voie publique, député en tête, et arrêter les voitures, sans que cela ne perturbe la police. A l’inverse, les organisateurs du rendez-vous pour la justice climatique à ce même endroit le samedi d’avant (dont moi-même) s’étaient vu rappeler l’interdiction et les peines encourues : jusqu’à 7500€ et 6 mois de prison ! L’état d’urgence est là pour ça : tenter de museler les voix gênantes. Mandela en fut une en son temps, contrairement au maire déchu.
    Pierre Vandevoorde

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.