Louviers, Monsieur Priollaud…

Louviers, Monsieur Priollaud…

Le maire de Louviers n’aime pas les journalistes. Lui-même a été journaliste au Nouvel Observateur et l’on se demande pour quelles tâches il avait été recruté. Caméra Diagonale est le média qu’il exècre le plus et ce n’est pas d’aujourd’hui. Monsieur Priollaud a un sérieux problème d’égo. Il a une haute considération de lui-même et rêve d’une presse locale à sa botte. Alors, dès qu’un article lui déplait il interpelle, par SMS, son auteur. Monsieur Priollaud demande des comptes. Mais de quel droit? Lorsqu’on fait de la politique, le minimum est d’accepter la critique, éventuellement. Caméra Diagonale lui permet, ici, de donner sa version et ce n’est nullement une obligation. Interview vidéo:

Il est un faux gentil, en réalité. Son sourire permanent n’est qu’ une façade. L’homme au melon de taille assez impressionnante accepte mal un mot, ou une phrase, qui n’est pas de son goût. Rien de grave, à la base. Le maire de Louviers s’énerve sur un article du blog. Il est question, dans le chapeau, d’une précision à propos du financement de la patinoire. Pour Caméra Diagonale, qui avait suivi la campagne municipale de 2014, il n’était pas question, au départ, que la CASE (l’Agglo) y participe financièrement. L’accord ayant été conclu ensuite avec Bernard Leroy, le nouveau président. Monsieur Priollaud joue sur le texte d’un tract évoquant une « patinoire intercommunale ». Vendredi dernier, devant la caméra, le maire de Louviers se lance dans un long plaidoyer. Il veut avoir raison sur tout. Caméra Diagonale maintient son propos. D’ailleurs, l’article, dans son ensemble, n’a rien de polémique. Il est, au contraire, plutôt de bon augure. Lire l’article, en date du 2 juillet, intitulé: Louviers, ça va patiner.

Il dit ne pas savoir s’il se représentera en 2020……

L’interview ne s’arrête pas à la mise au point de Monsieur Priollaud. Elle se poursuit à propos des prochaines municipales, (voir vidéo) »Serez-vous de nouveau candidat en mars 2020? ». La réponse est surréaliste (vidéo) « Je déciderai d’une candidature, ou non, à la fin de cette année. Pour l’instant je réfléchis, l’heure n’est pas à la campagne électorale! » L’art de l’esquive. Monsieur Priollaud sera candidat à coup sûr. Sa réponse, doublement mensongère, n’a aucun sens. Le maire sortant, tout le monde à Louviers le sait et dans son groupe aussi, travaille à composer une équipe, en partie renouvelée. Il souhaite garder le secret (de polichinelle) car il attend les listes concurrentes et aussi d’avoir la certitude d’obtenir le soutien de LREM. Mieux encore, Monsieur Priollaud ne pense qu’au prochain mandat. Ce qui est, en réalité, normal et naturel. Alors pourquoi le cacher?

Le bouquet final

Encore deux ou trois questions classiques et une petite dernière pour la route. Là, Monsieur Priollaud fait une réponse à une 2ème question, supposée, que Caméra Diagonale n’a pas posée. Question initiale: Selon vous être maire d’une ville de l’importance de Louviers, est-ce un travail à plein temps? Rien de malveillant. Le maire part dans une explication assez logique sur la nécessité d’un travail à plein temps et de tous les instants…et précise, aussi, qu’il a conservé son emploi salarié à l’Assemblée Nationale, à mi-temps. Évidemment, cette réponse entraine une autre question; « Comment pouvez-vous affirmer travailler à plein temps comme maire de Louviers, être à mi-temps salarié à Paris et assumer, aussi, votre vice-présidence de la Région Normandie? La réponse du maire est un régal de mauvaise foi. Un exercice de contorsionniste, très maladroit.

Le parcours de Monsieur Priollaud

« Le centrisme mène à tout à condition de retourner sa veste« . Telle pourrait être la devise de Monsieur Priollaud. Il débute sa carrière auprès d’Hervé Morin. Ce dernier le protège (ce qui se fait en politique). Monsieur Priollaud veut aller loin. Pour ce faire, il lui faut une mairie, une circonscription, un siège dans une Région. Il débarque à Louviers, en 2014. Il faut lui reconnaitre sa ténacité. Il bat le maire sortant. Ce dernier, trop sûr de lui, ne s’en remettra pas. En 2017, Monsieur Priollaud veut être député et Hervé Morin l’aide encore. La 4ème circonscription lui tend les bras, puisque le sortant PS, François Loncle, décide de prendre sa retraite. Mais, c’est sans compter sur l’avènement Macron. Monsieur Priollaud n’y croit pas une seconde et s’engage ardemment derrière le candidat Fillon. Macron gagne la présidentielle et le candidat investi par « En Marche », dans la 4ème circonscription, est Bruno Questel. En coulisse, Monsieur Priollaud tentait, via Anne Terlez sa 1ère adjointe, membre du MoDem, d’obtenir l’investiture de « En Marche ». Il ne lui vint pas à l’idée que cette investiture ne pouvait aller qu’à un membre de « En Marche », de la première heure et non à un candidat adversaire de Emmanuel Macron, puisque Monsieur Priollaud soutenait François Fillon. Qu’à cela ne tienne. Puisque le MoDem est l’allié de La République En Marche », allons-y gaiement. Et Monsieur Priollaud de rejoindre le MoDem, parti qu’il considérait être plutôt à gauche. Entretemps, Monsieur Priollaud fut élu sur la liste d’Hervé Morin aux régionales de 2015 pour le compte de l’UDI. Parti qui lui était cher avant de le fuir, parce que perdant. Grand écart que même Hervé Morin n’osa faire. Le président de la Région Normandie reste fidèle à ses options politiques d’origine, même s’il démissionna de l’UDI avant l’arrivée de la nouvelle majorité, et pour d’autres raisons liées à son désaccord avec Jean-Christophe Lagarde le président du parti..

Mars 2020

Monsieur Priollaud sera candidat, malgré sa fausse interrogation. Il faut reconnaitre qu’il est en capacité d’être réélu. Pourquoi ne pas le dire? Toutefois, rien n’est gravé dans le marbre car tout peut arriver. Il n’empêche, à ce jour ses chances sont réelles. Faudra observer et se sera intéressant, les listes en présence. Un autre élément qui pourrait peser dans les résultats du premier et second tour: le choix de la République En Marche. Le mouvement soutiendra-t-il Monsieur Priollaud ou présentera-t-il sa propre liste?

De tout cela, Monsieur Priollaud ne veut parler. A suivre….

Categories: Louviers

Comments

  1. José Alcala Author 25 juillet, 2019, 06:55

    quatre commentaires n’ont pas été validés pour raisons de contenus injurieux. Il va sans dire que les commentateurs, quels que soient leurs avis, peuvent s’exprimer librement sans avoir recours aux noms d’oiseaux.
    Par Ailleurs, Christian Renoncourt me fait savoir qu’un commentaire signé « Louviers Autrement » est un faux puisque n’émanant pas de ce groupe. Il a donc été retiré.

  2. Louviers 25 juillet, 2019, 00:57

    Voici une bonne brochette d’hypocrite entre Madame Terlez et Monsieur Priollaud
    Ils veulent nous endormir avec leur CD ( sur la route de Louviers Il y a beaucoup de Hayes et de voiture,maison qui brûle bravo Priollaud pas de soutien de sa part Et Monsieur quitte le bureau principalement Pour un autre rendez-vous En sachant que le nôtres n’était pas achevé
    Madame Terlez À besoin de vacances elle a perdu son sang-froid elle s’est énervé contre nous Bravo pour une adjointe
    Vivement le changement en 2020

  3. Marie 24 juillet, 2019, 16:38

    Beaucoup de lovériens savent qu’il perd régulièrement ses nerfs dès qu’on émet un bémol sur sa politique
    Il a raison de passer ses journées à Paris : plus il croise d’électeurs, plus il perd de voix…

  4. Jean-Claude 24 juillet, 2019, 14:39

    Vous dites qu’il sera élu moi je dis que c’est pas sur du tout,

  5. Bernard 24 juillet, 2019, 09:55

    De Paris je lis cette édition de cameradiagonale et je me marre. Je l’ai connu en 2014 quand j’étais encore dans le secteur. C’était pas ma tasse de thé, ça confirme mon analyse de l’époque.

  6. Jonas 24 juillet, 2019, 09:03

    Très bon papier et interview; Y en a marre de ces petits barons locaux, surtout celui-là

  7. Zébulon 23 juillet, 2019, 18:30

    Eh bien à force de retourner sa veste,de vouloir en mettre une aux autres, de ne pas vouloir porter le chapeau, il voudrait mettre une casquette à ses adversaires apparemment mais à force de vouloir suivre la mode en changeant de marque il se pourrait qu’il se retrouve en caleçon et en chaussette. Je suis certain que bien des personnes aimeraient l’habiller pour l’hiver ! Maintenant reste à savoir sur quel catalogue il va jouer dans les mois à venir mais attention les journalistes seront là pour sa « prochaine collection printemps- été 2020 ». Reste à savoir s’il appréciera la critique !

Write a Comment