Louviers, le maire prend le train « En Marche »

Louviers, le maire prend le train « En Marche »

Son site de campagne électorale est en reconstruction. L’ancien était trop marqué « Les Républicains-UDI », les deux partis qui l’avaient, pourtant, investi pour les législatives dans la 4ème circonscription de l’Eure. François-Xavier Priollaud a demandé, très récemment, l’investiture de En Marche. Le maire de Louviers avait pourtant réitéré, lors de sa conférence de presse de candidature le 1er avril dernier à Bourgtheroulde (voir l’interview vidéo en date du 2 avril), son soutien à François Fillon et refait l’éloge de son programme. Un mois après, il brûle ce qu’il avait adoré. Explications:

Si le proverbe « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » permet des libertés de manœuvre, alors oui, Monsieur Priollaud démontre qu’il n’est pas un imbécile. Après avoir misé sur un perdant il se tourne vers celui qui pourrait lui apporter la bonne fortune, c’est-à-dire la chance.

Le soir du premier tour, après la défaite de François Fillon, le maire de Louviers déclare voter pour Emmanuel Macron au second tour. Rien de plus normal pour un candidat centriste voulant faire barrage au Front National. D’autres, à gauche et à droite, l’ont fait également. Cependant, le maire de Louviers est allé plus loin en se dépouillant des « oripeaux » Les Républicains-UDI », qui l’auraient « desservi« , pour se rhabiller avec un nouveau « costume » de confection « En Marche ». Là, le jeu d’équilibriste est plus spectaculaire. Pour se défendre d’accusations de trahison venant des rangs « Les Républicains » et de la gauche, François-Xavier Priollaud met en avant sa proximité avec Emmanuel Macron sur la question européenne. C’est vrai, le maire de Louviers est un européen convaincu. Mais alors, pourquoi avoir choisi Fillon, dès le départ, dont le projet sur l’Europe est très discutable?

L’opération s’est montée via le MoDem

Monsieur Priollaud est un proche d’Hervé Morin, qui combat le MoDem depuis sa création. Or, pour avoir des chances d’être investi par En Marche, il a demandé, précisément, le concours de François Bayrou, « l’homme qui s’est tourné vers la gauche » qui a appelé « à voter Hollande en 2012″ qui « a mené le centrisme à la catastrophe ». Curieux, que ceux qui le dénonçaient hier, François Bayrou soit devenu l’homme incontournable, aujourd’hui.

François Loncle veille au grain

D’autres candidats sont, aussi, sur les rangs pour l’investiture « La République En Marche », nouveau parti d’Emmanuel Macron. Parmi eux, Bruno Questel, maire de Bourgtheroulde, qui a rejoint le Mouvement En Marche depuis le début. Ce dernier est appuyé par le député sortant François Loncle. Pour le député PS, la candidature En Marche, de François-Xavier Priollaud « est une imposture ». Il promet que si Monsieur Priollaud obtenait gain de cause, (improbable selon lui) il aura un concurrent « Majorité Présidentielle » pour le contrer. Sans doute celle de Bruno Questel. « Je me battrai pour faire échouer Monsieur Priollaud, traitre à son camp en allant à la soupe ».

Les militants « Les Républicains » promettent des sanctions

Interrogés par téléphone, des militants « Les Républicains » de la 4ème circonscription préviennent « Si Priollaud, qu’on a défendu aux municipales et aux régionales, se range du côté de En Marche, nous feront voter contre lui et demanderont aux instances départementales des sanctions ». En même temps, la direction nationale Les Républicains annonce que des candidats du parti qui se présenteraient avec l’investiture En Marche auraient un concurrent LR contre eux.

On le voit, tout n’est pas clair du côté de Louviers. François-Xavier Priollaud refuse, à ce jour, de répondre à l’interrogation de Caméra Diagonale. A suivre…

Categories: Louviers

Comments

  1. ericp27 12 mai, 2017, 12:16

    et maintenant le retour de B.Frau (étiquette INSOUMIS), je rêve
    je suis au bord du malaise, je me déconnecte avant de mourir , vite !

  2. José Alcala Author 12 mai, 2017, 12:01

    @ Henri Clément
    Vous délayez beaucoup trop pour finalement pas grand-chose. Des circonvolutions verbales pour finalement expliquer aux commentateurs, un peu durs c’est vrai, que le maire de Louviers investi par LR-UDI a voulu obtenir l’investiture En Marche, n’a pas trahi par sa démarche parce qu’au final c’est la même politique libérale, que celle de LR et En Marche.
    Voilà, cela s’explique très bien en une phrase et des mots simples

  3. Henri Clément 11 mai, 2017, 16:47

    Ne croyant pas que mon commentaire put tomber sous le coup d’une modération pour abus d’invective, j’en réitère l’envoi. Car Justement disais-je :

    Si on lit ces commentaires avec un oeil psycho-sociologique un peu distancié, une contradiction collective étonne.

    On y parle de traitrise, de honte, de morale, de camps…on y condamne même les chiens errants !
    On s’y érige en tribunal pour stigmatiser la faute (le péché ?) d’un élu en évolution.
    Mais sur quel système de valeurs s’appuie t-on ? Sur quel contrat moral imaginaire ? sur quel tabou ?

    Car enfin, autant l’élu en accusation que tous ces commentateurs adhèrent et viennent de plébisciter
    un ordre libéral qui prône la vertu de la liberté de concurrence, de plasticité d’association et d’entreprise,
    prônant l’abolition salutaire de ses entraves, notamment morales qui sont explicitement jugées conservatrices,
    archaïques voire fascisantes. On nous l’a assez dit, non ? !

    En libéralisme économique et sociétal assumé, eh bien non, il n’y a pas de traitre parce qu’il n’y a pas de camps !
    Les partis et les mandats électifs sont des produits comme les autres valorisables ou non à la corbeille de la démocratie de marché.
    Car seule l’efficience de la valeur concurrentielle fait loi dans l’espace ouvert des individus et des marchés en expansion. Les recompositions politiques sont et doivent être à l’image de cette ouverture dynamique, non ?
    C’est du moins ce qui a été validé par l’élection d’Emmanuel Macron. Il incarne le mouvement de cette réafirmation. Et prendre le train de l’histoire « En marche », ne peut donc s’encombrer de l’arbitrage de réflexes tribaux réactionnaires, de néoféodalismes bricolés et de résurgences opportunistes de religiosité normative inavouées…

    Il faut quand même à un moment donné être un peu cohérent… avec soi-même, si possible avec la réalité collective :
    la République n’est pas un hôpital psychiatrique.

  4. José Alcala Author 11 mai, 2017, 09:55

    Aux commentateurs
    Beaucoup de commentaires ne peuvent être validés. Leurs contenus trop critiques, frisant l’injure, ne le permet pas. La règle veut que la libre expression ne s’accommode de dérapages verbaux. Tout peut être dit à condition de raison garder.
    Je précise, de nouveau, que si les pseudonymes sont admis, l’identité réelle est obligatoire (non visible publiquement). J’invite les lecteurs, énervés par quelque sujet, de se dépassionner et d’avoir plus de recul dans leurs analyses. Merci.

  5. Denis 10 mai, 2017, 18:15

    @Balandar

    Je crois les connaître, dans leur grande majorité. Je n’ai pas de don de voyance. Ce n’est d’ailleurs pas le sens de mon commentaire, à moins que vous n’ayez des problèmes ce compréhension.

    Et c’est bien de la 4e dont je voulais parler.

  6. brigitte acquigny 10 mai, 2017, 17:04

    c est tres simple braves gens, vous vous deranger pour voter, et vous éliminez
    ce n’est pas plus compliqué que cela
    à force, si le peuple réagit bien, ils finiront par disparaitre de la vie politique tous ces politicards, mais ce n’est pas gagné.
    il y a 2 ans, un sondage donnait CAHUZAC gagnant si il y aurait vote à la municipale de sa ville,
    vas comprendre Charles !

  7. dame pipi 10 mai, 2017, 14:26

    Soyez charitable, ne l’enfoncez pas trop il s’enfonce tout seul. Electrice des républicains de Beaumont-le-Roger, ce type de comportement m’indiffère.

  8. Simon Leherlet Paris 10 mai, 2017, 14:22

    Alerté par Facebook, je visite ce site qui en dit long sur les pratiques politiciennes. Ce Monsieur, maire de Louviers n’est pas le seul à trahir son camp actuellement. La réponse revient aux électeurs qui auront le choix, mais effectivement ce n’est pas très joli.

  9. Maïté 10 mai, 2017, 14:18

    Monsieur Priollaud pour l’état civil est jeune, mais ultra vieux dans la pratique politique. Rien à voir avec le nouveau président de la république. C’est un profiteur de tous les instants. Se coller à Macron après avoir dit tout le mal sur son programme, il n’a honte de rien

  10. François Charmot 10 mai, 2017, 13:45

    Parachuté et vainqueur à la surprise générale des municipales de Louviers, FX Priollaud n’a qu’une ambition, celle de devenir député. Il est prêt, pour cela, à épouser n’importe quelle étiquette. Après avoir soutenu Le Maire, puis Fillon, le voilà maintenant Macroniste. Peu importe si les programmes des uns et des autres sont à l’opposé. Et ne nous parlez pas de recomposition. Celle-ci ne peut se faire qu’autour de projets collectifs. Ici en l’occurrence, il s’agit de débauchage. Le genre de comportement qui ne peut que faire monter le F Haine. L’investiture En Marche mériterait d’échoir à Anne Terlez, première adjointe de Louviers et surtout MoDem. Mais il semblerait que la députation ne l’intéresse pas, préférant « récupérer » la mairie après l’élection de Priollaud comme député. Mais pour elle, c’est pas gagné, d’autant plus que LR n’apprécie guère la trahison du maire UDI. Enfin, jeudi on sera fixé, mais nul doute que cette course à l’investiture laissera des traces au sein de la municipalité lovérienne…

  11. Alice N. 10 mai, 2017, 09:54

    Je suis d’accord avec Christophe Santamaria, comment François Bayrou pourrait peser sur l’équipe d’Emmanuel Macron pour imposer le maire de Louviers? Le président du mouvement démocrate s’est toujours battu contre toute forme de pression pour aujourd’hui tomber dans le même travers? De plus, si le maire de Louviers a été soutenu par les républicains et l’UDI, pourquoi il leur tourne le dos maintenant. Quelle moralité!

  12. balandar 10 mai, 2017, 09:26

    @ Denis
    D’abord il s’agit de la 4ème circonscription et non la 3ème. Déjà, vous démarrez mal.
    Ensuite, sur quoi étayez-vous votre affirmation selon laquelle M. Priollaud serait « très au-dessus des candidats présents dans la circonscription »? Vous connaissez les autres? Vous les avez jaugé, jugé, analysé? D’abord connaissez-vous le nombre et l’identité de tous les candidats présents, y compris ceux qui ne se sont pas encore déclarés et le feront au moment du dépôt de candidature à la préfecture? Vous êtes très fort…..et devriez ouvrir un cabinet de voyance.

  13. Christophe Santamaria 10 mai, 2017, 08:52

    Je lis que François Bayrou est sollicité pour intercéder en faveur du maire de Louviers pour obtenir son investiture à En Marche. Si l’information est juste, on tombe sur la tête. Voilà un homme, le président du modem, qui demande à Monsieur Macron de prévoir une loi sur la moralisation de la vie politique et il se mettrait ensuite en situation de pratique de favoritisme et de prébendes? Qu’est-ce que cette histoire de corne-cul? Si François Bayrou se rend coupable d’une telle manœuvre, aucun doute que la presse nationale s’en emparera et fera son métier. C’est pourquoi, la commission nationale d’investiture travaille sans pressions d’où qu’elles viennent.

  14. Jean Paul 10 mai, 2017, 07:39

    Plutôt bon article qui vient illustrer cette tendance forte, des centristes et de quelques hommes de bonne volonté de rejoindre la majorité présidentielle .
    Je rejoins radical dans son analyse, Le mouvement en marche perdrait toute crédibilité à investir Questel . Outre la traversée de tous les partis pour créer son groupe au conseil départemental il a surtout annonce qu’il ne briguerait pas de mandat de député le 18 décembre puis a déclaré sa flamme à en marche le 24 après avoir entre-temps tente de rafler indirectement une comcom.
    L’hôpital et la charité .. lorsque je lis sous la déclaration de loncle que le maire de Louvièrs vient à la soupe ??
    Qui vient à la soupe ? Celui qui change tous les trois mois de déstans à lecornu, dont on sait qu’il est capable de tout pour sin intérêt
    Celui qui n’a pas trahi sa cause et qui au lendemain d’une défaite dans le cadre d’une France rassemblée se déclare avec les centristes dont il a toujours fait partie ?

    Pour ma part, bien qu’homme de gauche je n’hésiterais pas un moment à porter mon vote pour cette constance et cette hauteur de vue necessaire à notre pays et que représente Monsieur François Xavier Priollaud.

    emmanuel macron aura besoin d’un élu local – avec lequel je ne suis pas toujours d’accord – qui a su se faire élire à louviers et prendre depuis 1 ans cette hauteur de vue en Normandie . Un jeune élu du centre

    Non messieurs loncle et questel , Le 20e siècle est passé, député n’est pas une charge qye l’on se transmets …les électeurs ne peuvent plus entendre parler des thenardiers de la politique sur les territoires . Dans leur immobilisme depuis 20 ou 30 ans . Dans leurs pratiques politiques . la circonscription de mendes mérite un vrai héritier, celui qui place le citoyen au centre de son action

  15. radical 9 mai, 2017, 22:17

    Bel article, assez juste sur le fond… A signaler toutefois que Bruno Questel n’a rejoint en Marche qu’après de nombreuses tergiversations. Il a d’abord défendu Montebourg aux primaires, ce vieil anti européen, aux antipodes des positions de Macron… le tout après avoir demandé son ralliement au prg, sitôt quitté le ps, et après avoir quitté le prg … là aussi, ça donne le tournis

  16. Denis 9 mai, 2017, 22:00

    Je me souviens de cette rencontre avec François-Xavier Priollaud. Malgré mes désaccords politiques qui m’empêcheraient définitivement de voter pour lui (il s’agit d’un homme de centre droit), je dois dire qu’il est très au dessus des candidats présents dans la 3e circonscription. http://www.voie-militante.com/haute-normandie/blogueurs-haut-normands-autour-de-francois-xavier-priollaud/

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*