Louviers, les centristes de droite s’installent


Capture d’écran 2013-05-16 à 14.58.49L'Union des Démocrates et Indépendants a tenu sa Convention Constitutive, pour le département de l'Eure, à Louviers. Le choix de la ville s'explique par la volonté de s'implanter durablement et prendre le relais de la gauche, le moment venu. Une tentative de conquête au nez et à la barbe de l'UMP. François-Xavier Priollaud sera le nouvel homme fort du centrisme de droite, quarante années après Rémy Montagne.

 

Assurément, François-Xavier Priollaud s'installe durablement à Louviers. Le jeune homme est d'un abord simple et requiert des qualités humaines qui suscitent écoute et intérêt. Collaborateur d'Hervé Morin, en son temps, son choix politique est celui du centrisme de droite. Actuellement conseiller régional de Haute-Normandie, il siège dans la majorité UMP-Nouveau Centre. Sous toute vraissemblance son parcours politique ne s'arrêtera pas à ce stade. Il trace son sillon à Louviers, dans une course à l'échalotte avec l'UMP, même s'il s'en défend aimablement pour ménager ses alliés. D'ailleurs, au cours de la conférence de presse, Hervé Morin, dans une envolée lyrique sur les meilleurs candidats de l'Eure, cite Bruno Le Maire pour Evreux et François-Xavier Priollaud pour Louviers, devant ses voisins médusés, dont Nicole Duranton, présidente départementale de l'UMP. En effet, Hervé Morin semble ne pas avoir suivi le fil de l'actualité politique du département: Bruno Le Maire n'est pas tête de liste à Evreux et à Louviers c'est l'UMP Benoît Veyrat qui a été désigné. Peu importe, l'ancien ministre de la Défense n'est pas à une imprécision près…

 Un parti d'Elus

Dans l'une des salles du Grand Forum, 47 personnes assistaient à cette convention constitutive. Un parterre d'élus, essentiellement, contrairement à l'UMP qui est un parti de militants. Sur scène, les divers orateurs s'appliquent à expliquer le fonctionnement des collectivités territoriales et les lois futures sur les réformes attendues. Conseils généraux et le nouveau découpage des cantons, système de représentation des délégués communautaires et surtout le cumul des mandats. Les centristes sont contre ces réformes. Elles mettraient en dangers leurs prérogatives, donc leur pouvoir local. Ils se sentent outragés par le transfert des Plans Locaux d'Urbanisme, des communes vers les communautés d'agglomérations et des prérogatives, du permis de construire, des maires vers le conseil général.

UDI, ombre chinoise de l'UDF

Le défi de l'UDI est la conquête de nouveaux publics dans la prespective des futures élections. La confération, présidée par Jean-Louis Borloo, se donne 4 ans pour recréer un vivier centriste et ressembler à la société, selon Hervé Maurey. L'autre grand thème de l'UDI est son attachement au fédéralisme européen et va plus loin encore, en préconisant de nouveaux transferts de souveraineté, tant en matière de de politique énergétique que de citoyenneté européenne. Le maire de Bernay rappelle encore que les centristes ont les premiers tirer la sonnette d'alarme sur la réduction de la dette, il y a de cela plusieurs années. C'était sous la présidence UDF de François Bayrou. Hervé Maurey oulie de la préciser.

Maurey flingue Bayrou, en passant

 L'UDI est une confédération de partis, alliés de l'UMP: Nouveau Centre,
Radicaux valoisiens, alliance centriste et adhérents directs. A la
question "Est-ce la reconstitution de l'UDF canal historique?", la
réponse  d'Hervé Maurey, sénateur-Maire de Bernay, ne laisse
aucun dout. Au détour d'une phrase, Monsieur Maurey s'en prend à Bayrou. Quelle utilité? Il pouvait, dès lors, ajouter sa dévotion envers l'ancien ministre de l'Education Nationale, lorsque ce dernier était aux affaires. Bref, les nouveaux centristes de droite ne changent rien dans leur ancien décor et continuent d'avoir besoin des voix de l'UMP pour être élus.

Categories: Eure

Comments

  1. José Alcala 25 mai, 2013, 08:12

    @ Anne Terlez
    Je pense que vouliez dire « aujourd’hui 24 mai » et non 24 mars…
    Oui, je maintiens, il y avait 47 personnes à cette assemblée. Ma technique de comptage est simple: je fais une image en plan général de la salle, puis sur la table de montage avec image agrandie je compte les personnages. En cas de besoin, plus de 100 personnes par exemple, j’active un logiciel qui compte automatiquement les têtes. Ici ce n’était pas nécessaire. L’immense majorité était des élus, je le maintien aussi…
    Quand je fais la comparaison avec Rémy Montagne je me réfère à l’appartenance à un parti centriste et non au concept politique. N’oubliez pas que Monsieur Montagne était dans l’opposition au Général De Gaulle et qu’il rejoignit la majorité de droite avec les centristes du CDS sous Giscard d’Estaing

  2. Anne Terlez 24 mai, 2013, 23:48

    José, La Dépêche, datée d’aujourd’hui 24 mars, mentionne que « plus de cent personnes » ont participé à la convention.
    Vous n’en avez dénombré que 47, essentiellement des élus.
    Si c’est le cas, c’est peu, et ça ressemble bien à un rassemblement « has been », au propre comme au figuré.
    En revanche, je ne partage pas l’idée de la ressemblance entre FX Priollaud et Rémy Montagne. Il n’y a guère de point commun entre les deux hommes, et surtout pas leur conception de la politique.

  3. ben oït 18 mai, 2013, 22:14

    C’est normal que Monsieur Morin soir arrivé en retard,il a une « guerre » de retard puisqu’il a ssisté au debarquement en 44! cela dit pour un vieux, il se porte bien!

  4. Patrick ROBERT 18 mai, 2013, 17:40

    Voici l’exemple même de la politique dont plus personne ne veut : Un groupe de « notables de province » qui se réunissent entre eux pour se « chatouiller le nombril ». Il est regrettable que FX Priollaud soit allé se fourvoyer là-dedans !
    Et, pour le moins, Monsieur Morin aurait pu faire l’effort élémentaire d’arriver à l’heure….Tout un symbole !

  5. José Alcala 17 mai, 2013, 16:32

    @ Tom
    Exact, petite coquille. Il s’agit bien du ministre de la Défense. Merci pour votre aimable attention.

  6. Tom 17 mai, 2013, 16:13

    Petite erreur à la fin du premier paragraphe : l’ancien ministre de la défense plutôt, non ?

  7. zébulon 17 mai, 2013, 11:47

    Sur le cumul des mandats Hervé Morin dit qu’un élu local ayant des responsabilités nationale a plus de poids pour agir. Tiens donc alors pourquoi n’a t’il rien fait pour le LRBA de Vernon, il aurait pu décentraliser des services parisiens sur Vernon lui apportant une bouffée économique intéressante. Quelles entreprises sont venues s’installer, quelles sont les réalisations qu’il a pu appuyer et faire réaliser dans le Département hormis les inaugurations, dépôts de gerbe, décorations. Je n’ai pas souvenir de grandes réalisations ou alors son service de communication a été mauvais !

  8. ericp27 17 mai, 2013, 08:43

    la belle brochette de « traitres » de f.bayrou, aucune légitimité!

  9. Frédéric Houdineau 16 mai, 2013, 19:09

    C’est étrange qu’ils continuent de nous parler de l’Europe comme la grande trouvaille du siècle. Pour l’instant elle n’a apportée que misère et chômage. Il y a 50 ans les initiateurs de la grande Europe avaient affirmé quelle serait une garantie de paix retrouvée entre les peuples. Sauf pour les atrocités de la guerre en ex-Yougoslavie. C’était en Europe non?

Write a Comment