Louviers. La désinformation, produit d’appel du candidat Priollaud

François-Xavier PriollaudFrançois-Xavier Priollaud, le candidat du Nouveau Centre aux municipales de Louviers, vient de diffuser un communiqué de presse dans lequel il dénonce la volonté du maire sortant de construire une gare routière place Thorel, de démolir le garage Citröen et le supermarché Lidl et de transformer le centre ville en secteur piétonnier. A prime abord il s'agirait de décisions importantes, c'est pourquoi Caméra Diagonale a enquêté sur le fond du sujet. Résultat: La réalité est toute autre. Explications.

A moins de deux semaines du premier tour, des candidats jouent leur va-tout. C'est valable à Louviers, mais pas seulement. A Louviers, le candidat Nouveau Centre-UMP a, semble-t-il, tenté le bouquet final. Sorte de petit feu d'artifice qui frappe l'esprit un instant et fait pschitt. Ainsi, Monsieur Priollaud a ressorti un document de travail datant de 2010, lequel avait été soumis aux commerçants. Ces derniers l'avaient refusé tout net, pour l'essentiel. La mairie et la CASE l'avaient, ensuite, définitivement enterré…..

Le vrai projet envisagé, sur le long terme

La gare routière restera rue Berthinot, son emplacement actuel près de la place de la Halle. Seuls, les cars régionaux seront déplacés de la Porte de l'Eau, vers un emplacement de la place Thorel à un endroit non encore déterminé. Le trafic n'aura rien à voir avec les bus de ville. Il s'agit d'un cadencement très espacé dans la journée. Le garage Citroën et le magasin Lidl ne seront pas détruits. Seule une bande du bâtiment Citroën est préemptée pour l'élargissement de la voie. Le supermarché Lidl déménage à l'emplacement de l'ancien silo, mais le bâtiment restera en place. Il sera aménagé en parking. La terrasse de l'édifice est déjà un parking depuis plus de 30 ans….En tout état de cause, le projet reste à l'étude et ne verra le jour, dans l'hypothèse d'une approbation, que vers la fin du mandat 2014-2020, voire même après 2020. C'est un vaste projet à finaliser.

Monsieur Priollaud affirme également que "le centre ville sera transformé en espace piétonnier dans le futur projet, ce qui signifie la mort des commerces". Il n'en est rien. Le projet prévoit un secteur du centre ville en zone 30. Cela veut dire une circulation automobile à 30 km/h maximum, pour faire cohabiter, le mieux possible, voitures, cyclistes et piétons. La libre circulation automobile et Le stationnement, le long des rues, seront préservés.

Le seul chantier qui verra le jour en cours de mandat concerne la construction d'un parking supplémentaire, semi enterré avec végatation, place de la République, afin d'agrandir l'actuel et entièrement gratuit. La zone bleue restera en place dans le centre ville.

François-Xavier Priollaud, sur cette affaire, s'est fourvoyé. L'a-t-il fait volontairement, dans le cadre de sa campagne électorale, ou s'est-il laissé manipuler comme un garçonnet en stage sur le terrain? Anne Terlez, la candidate MoDem-Société Civile, distille les mêmes informations. Lequel a copié sur l'autre?

 

 

 

Categories: Eure

Comments

  1. Sylvia Mackert 16 mars, 2014, 22:55

    voici le lien vers le document publié sur le site de la CASE en date de janvier 2013
    http://www.agglo-seine-eure.fr/downloads/SCoT_t15574.html
    extrait du PDU encore en élaboration
    « 2.3 PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS DE LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION SEINE-EURE
    Source : Diagnostic du Plan de Déplacements Urbains de la CASE, Décembre 2005, et Programme d’actions, Janvier 2009, Municipalité service
    Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) a été introduit en 1982 par la Loi d’Orientation des Transports Intérieurs (LOTI).
    Son cadre d’application et ses objectifs ont été précisés en 1996 par la Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie puis en 2000
    par la Loi Solidarité et Renouvellement Urbain qui réaffirme la volonté du législateur de lutter contre les pollutions diverses et
    d’améliorer la sécurité routière et les déplacements.
    Le PDU définit les principes généraux de l’organisation des transports collectifs, de la circulation et du stationnement sur le territoire par
    le Périmètre de Transport Urbain. Ce plan vise, entre autre, à assurer un équilibre durable entre les besoins en matière de mobilité et
    d’accès d’une part, et la protection de l’environnement et la santé d’autre part, par un usage coordonné de tous les modes de
    déplacements, et notamment par une affection appropriée de la voirie ainsi que la promotion des modes les moins polluants.
    Le Plan de Déplacements Urbains de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure est en cours d’élaboration. Le diagnostic réalisé
    courant 2006 pointe plusieurs éléments sur le territoire de la CASE.
    D’une part, le territoire du SCoT présente une structure urbaine multipolaire dans un environnement rural, d’où une double échelle de
    problématique et de réflexion notamment à cause des déplacements domicile/travail importants en volume et en distance et de la forte
    motorisation des ménages.
    D’autre part, le réseau routier possède une bonne accessibilité externe mais présente de fortes contraintes structurelles internes et,
    malgré un réseau de transports urbains satisfaisant, les conditions d’intermodalité restent à améliorer.
    Cette hégémonie de la voiture individuelle et l’augmentation des déplacements induisent des besoins accrus de
    stationnement notamment dans l’hypercentre de Louviers et engendrent une dégradation du cadre de vie et de
    l’environnement.
    Le dernier dysfonctionnement réside dans la difficulté de parcours entre Louviers et Val de Reuil liée à une capacité limitée
    des infrastructures et des transports collectifs entre les deux pôles du territoire.  »

  2. Sylvia Mackert 16 mars, 2014, 21:13

    @ Paule Pugserver Gervois
    les preuves et les contre-preuves ? un PDU n’est pas définitif et croyez-vous que sur le blog radical on aurait vanté les mérites des architectes qui ont conçu la place THOREL si on voulait la supprimer ?

  3. Sylvia Mackert 14 mars, 2014, 19:39

    J’ai participé à quelques réunions concernant le PDU en centre-ville et je me souviens qu’on n’a pas décidé de tout transformer en zone piétonne, mais d’opter pour les zones de rencontres, aucune mesure irréversible n’a été souhaitée. On ne peut pas faire n’importe quoi non plus avec une route départementale comme la rue Pierre Mendès France, mais tout le centre-ville a été transformé en zone de rencontre entre tous, avec priorité pour les piétons partout pour ralentir la circulation, mais pas pour l’empêcher. Il faut pouvoir approcher les commerces, pharmacies, boulangeries etc. et les habitants du centre-ville doivent pouvoir se rendre chez eux, simplement peu de gens ont remarqué le panneau à l’entrée de cette rue précisant la priorité des piétons. Cette zone de rencontre existe pourtant entre les différents boulevards en centre-ville, où le piéton a le droit de circuler dans la rue au même titre que la voiture, donc cela ressemble à une zone piétonne, mais ne l’est pas, parce que la plupart des automobilistes ne tiennent pas compte des modifications et que les piétons ont peur de circuler dans la rue elle-même, mais bon, regardez les panneaux. Et rien n’est irréversible à ce sujet, donc un schéma n’est pas un contrat, c’est un objectif qu’on se fixe sur un territoire et des modifications de PDU peuvent être votées, ne serait-ce que le temps d’un chantier pour inverser le sens d’une route par exemple. Plan de déplacement urbain… c’est ça le PDU et il doit être adaptable à une situation et pas fixe.
    Quant à la gare routière, heureusement ce projet n’existe plus, j’ai bien vu des « projets », entre guillemets parce que pas votés et donc encore en projet et réflexion en concertation avec des Lovériens, commerçants, médecins, habitants etc. et sur ce plan pas de gare routière telle que l’opposition la diffuse, mais bon, certains me soutiennent encore le contraire. La réflexion qui est menée est un « projet de projet » et pas un projet voté, donc pas comparable, il faut faire la différence entre « projet en réflexion » et « projet voté » et là encore il peut y avoir possibilité de changer et d’adapter. C’est justement ces « réserves » qu’il faut à chaque fois marquer dans les projets pour ne pas faire d’erreurs, on en parlait encore hier à la CASE quand on travaillait sur l’écoquartier… on est au stade de la réflexion, même s’il y a plusieurs projets possibles, mais ces projets servent de base pour trouver un projet définitif par la suite, donc pas tout confondre avec le mot « projet »

  4. Caméra Diagonale 14 mars, 2014, 18:29

    @ Jean Fonsleclou
    Si vous vous adressez à moi, vous n’êtes pas sorti de l’auberge, parce que contrairement à vous, apparemment, et à d’autres, je vérifie toujours mes informations et pas seulement auprès des élus responsables, mais aussi auprès de responsables de la fonction territoriale. Il semble que vous ne lisez pas les articles jusqu’au bout. Je répète: un schéma n’est pas un contrat définitif, il peut être abandonné en cours de route. Je vous le martèle, ce que j’ai écrit dans l’article est la réalité: il n’y aura pas de gare routière place Thorel, pas plus que le centre ville ne sera transformé en zone piétonnière, etc.

  5. Jean Fonsleclou 14 mars, 2014, 16:37

    C’est bizarre sur le site même de la Case, il est dit le contraire !!!
    http://www.agglo-seine-eure.fr/Se-deplacer_r5.html
    Les documents fournis sur le site, indique qu’il faut vider le centre ville des automobiles ?
    Qui croire ? La CASE ou Monsieur Martin ?
    Monsieur Martin est Louviers, Mais la Case, qui c’est ?
    Documents officiels contre lettre de campagne…

  6. Jacky Bidault 14 mars, 2014, 15:00

    Cartebois/Taconet, Pipo/Taconet, Frédéric/Taconet, …/Taconet
    Encore de nouveaux pseudos inventé par le gentil Taconet ! Sauf Cartebois peut être, celui là il est pas nouveau ?
    Par contre comme employé de la CASE il pourrait connaitre son site et consulter dans le menu, le thème, « se déplacer » pour constater que le PDU a été adopté le 15 décembre 2011 et si il lui reste un peu de temps lire les documents à télécharger pour trouver les plans diffusés aux commerçants de Louviers. Et surement reconnaitre les mensonges de son compère ?
    .http://www.agglo-seine-eure.fr/Un-Plan-de-Deplacement-Urbain-pour-organiser-les-transports_a49.html

  7. Nicolas Cartebois 14 mars, 2014, 10:06

    @Paule
    Oui, mais c’est un plan d’ensemble qui concerne toute la CASE et se décline en une foule de projets. La mise en route du PDU est à l’horizon 2015.
    Mais toute personne de bon sens se rend compte que l’aménagement de l’axe structurant Val-de-Reuil Louviers a déjà commencé : aménagement des parkings de la gare par la CASE.
    Ensuite, en allant de Val-de-Reuil à Louviers, l’aménagement de cet axe se terminera par la place Thorel à l’horizon 2020, au mieux.
    Les mesures d’alignement ( qui datent de 30 ans ) pour élargir la rue du 11 novembre n’ont pas encore porté tous leurs fruits : la collectivité ne maîtrise pas encore les bâtiments et terrains nécessaires à cet élargissement.
    Votre ami Jacky Bidault, qui a voté oui pour cet aménagement, oui pour le PLU, oui pour le SCOT peut utilement vous renseigner.

  8. José Alcala 13 mars, 2014, 20:59

    @ Paule Gervois
    Non, pas en catimini, c’était en 2010. Cela fait 4 ans.
    A ma connaissance, un SCOT est un schéma, une direction et non un contrat qui oblige à la réalisation de l’ensemble des projets. Ici, il y a eu des inflexions sur des projets qui ne faisaient pas l’unanimité. Que n’aurait-on pas dit si la CASE et la ville avaient été inflexibles devant des souhaits émis par des sociaux-
    Professionnels et une partie de la population?

  9. Nicolas Cartebois 13 mars, 2014, 20:44

    A mourir de rire…
    Je connais bien le grand imprécateur qui dénonce ces projets mort-nés. Pour mieux désinformer, il utilise des documents périmés issus de la CASE.
    Comment a-t-il mis la main sur ces documents ? Parce qu’il siégeait à la CASE dans l’équipe de Franck Martin, équipe qu’il a trahie depuis.
    Il s’agit de Jacky Bidault, bien sûr, un homme que je connais bien. Ne lui faites jamais confiance !
    Mais si ces projets étaient aussi scandaleux, pourquoi a-t-il voté pour le SCOT et pour le Plan de Déplacement Urbain, où ils figurent en annexe ?
    Parce que sa loyauté est à géométrie plus que variable. De tels procédés déshonorent la politique en général, leur auteur en particulier.

  10. Ludovic LARUE 13 mars, 2014, 19:44

    Allez on arrète les invectives de récréation ! Un peu de bon sens !
    Et … le peuple d’abord !

  11. Pipo 13 mars, 2014, 17:58

    c’est la reaction d’un perdant, raconter n’importe quoi en espérant que les gens vont gober. Priollaud ça rime avec rigolo

  12. Frédéric 13 mars, 2014, 16:20

    Monsieur Alcala
    Il vous manque un élément essentiel qui explique vos informations. C’est monsieur Bidault, ancien adjoint de Franck Martin qui a fourni les documents à anne Terlez. C’est vrai, il ignorait que ce dossier était caduque mais les amateurs ont foncé tête baissée.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.