Louviers, Franck Martin proteste contre l’abandon du projet d’école Jules Ferry

Louviers, Franck Martin proteste contre l’abandon du projet d’école Jules Ferry

Franck Martin réapparait sur les médias locaux pour exprimer son désaccord à l’encontre de la municipalité qui abandonne le projet de construction d’une nouvelle école Jules Ferry, qu’il avait initié. Méthodiquement, il égrène les bienfaits et l’intérêt de cet investissement, estimé à 11-13 millions d’euros. L’ancien maire rappelle les nombreuses constructions d’écoles et de cantines scolaires que sa municipalité avait mener à bien au cours des 3 mandats,« sans que cela endette la ville de manière inconsidérée ». Il pense que son successeur, François-Xavier Priollaud joue « petits bras », là où il faudrait être « offensif et créatif dans l’intérêt des lovériens ».

 

« Je ne lâche rien! ». C’est par ces mots que Franck Martin s’adresse aux journalistes. « La mission la plus importante pour un maire, c’est de donner aux enfants une éducation digne et moderne« …L’école de l’époque de Charlemagne est révolue…nous avons construit, nous, au moins une école par mandat et avions engagé la construction de Jules Ferry. Le concours d’architectes était terminé et les maquettes étaient consultables..l’actuelle école ressemble à une prison avec ses barreaux aux fenêtres. Les locaux, plus que vétustes, sont irrécupérables…Des phrases qui frappent.

L’ancien maire dit vouloir lancer un débat sur le sujet. Il veut s’adresser aux parents d’élèves, aux enseignants, aux riverains de l’école qui gagneraient à vivre près d’une structure scolaire bien pensée et agréable au quotidien. Un véritable projet de quartier avec des espaces piétons entre la place du Champ-de-Ville et l’arrière du bâtiment, ainsi qu’une ouverture sur le jardin public. Franck Martin veut communiquer par voie de tracts et lance une pétition ( ici )obliger le maire à poursuivre le projet. Il connait, dit-il, la raison de la décision de son successeur et rétorque que  « le prétexte financier ne tient pas la route. Acquigny a construit une école neuve et cette commune est beaucoup moins riche que Louviers ». Le coût de Jules Ferry est de 10% de ce que nous avons investi. 11 à 13 millions d’euros peuvent être supportés par la ville, sans augmentation d’impôts et avec des subventions qu’il convient d’aller chercher….

L’autre volet de la communication de Franck Martin concerne l’indemnisation des architectes. Ces derniers « pourraient se retourner contre la ville et exiger des compensations financières du fait de la rupture de contrat ». Franck Martin n’a pas apporté davantage de précisions sur cet aspect du dossier. L’ancien maire de Louviers ajoute, pour terminer, que Monsieur Priollaud propose la réhabilitation des locaux de l’école Jules Ferry, mais n’a rien trouvé dans le budget de la ville.

La position du maire de Louviers

François-Xavier Priollaud riposte à la position de Franck Martin. « Il cherche à exister avec des sujets divers et variés. Il fait de la démagogie en essayant de faire croire que la reconstruction du groupe scolaire Jules Ferry est une petite affaire. La réalité est que son coût serait de 14,5 millions d’euros, avec seulement une possibilité de subvention de 2 millions d’euros. La ville aurait ainsi à s’endetter de 12,5 millions d’euros supplémentaires, ce qui est impossible à réaliser. Or, Monsieur Martin nous a laissé une dette faramineuse…notre capacité d’investissement est aujourd’hui, à Louviers, de 3 millions par an, ce qui est insuffisant pour supporter la construction d’un nouveau groupe Jules Ferry. Franck Martin, durant ses 3 mandats, savait qu’il ne pouvait reconstruire l’école Jules Ferry, sinon il l’aurait fait…Nous allons faire au mieux pour réhabiliter l’école, en accord avec les enseignants et les parents d’élèves, que nous avons rencontré durant une matinée entière et nous nous reverrons. Quant à la comparaison avec Acquigny, cela ne tient pas la route. Cette commune n’a pas l’endettement de Louviers ».

Pour rappel, François-Xavier Priollaud avait promis lors de sa campagne électorale, pour la mairie, que dans l’hypothèse de son élection il n’augmenterait pas les taux d’imposition. Ainsi, s’il poursuivait le projet de construction d’une nouvelle école Jules Ferry, l’augmentation serait inéluctable. Ce que conteste son prédécesseur.

 

 

 

Categories: Louviers

Comments

  1. Ludovic ZANKER 17 juin, 2015, 19:36

    Comment peut-on ignorer l’existence de nos enfants qui vont à l’école? L’éducation est une priorité dans toute les communes de France.
    L’ancien Maire Franck Martin, il a raison de défendre bec et ongles ce dossier sensible, qui mérite une grande attention. Car l’Ecole municipale de Louviers est un fleuron, mais c’est un patrimoine qui perdure depuis des années dans cette commune Loverienne.
    Je ne comprends toujours pas les raisons de la nouvelle majorité de droite en place à la Mairie de Louviers, d’abandonner complètement ce dossier de rénovation? Mise à part sans doute une question de jeu de chaise politique, mais au détriment de nos enfants c’est une honte!

    Ludovic ZANKER

  2. Tancrede 8 juin, 2015, 10:28

    A Paul … Tr-ès sympathique intervention. Merci de reconnaître l’importance et l’utilité des investissements réalisés à Louviers depuis 20 ans. Mais refuser de reconnaître la nécessité de la refonte de l’école Jules Ferry, première école de Louviers, certes, il y a un siècle et demi, et qui a depuis été lycée, écurie etc… et qui tombe en lambeaux et coûte très cher en fonctionnement à la ville est une absurdité. Signalons aussi que reconcer à reconstruire cette école aura un coût (les acquisitions foncières ont déjà été réalisées et les architectes devront être indemnisés alors qu’on s’apprête à rafistoler un bâtiment qui n’en peut mais et coûte très cher en foncitonnement. Il faut préserver l’avenir de Louviers et de nos enfants

  3. Paul 8 juin, 2015, 09:16

    Assez de dépenses avec l’argent des autres. Monsieur Priollaud a raison de serrer les boulons. Une bonne gestion ne se traduit pas obligatoirement par des investissements tout azimut. Marquer une pose financière par temps de crise est une attitude responsable. Monsieur Martin, vous avez beaucoup fait pour Louviers lorsque c’était nécessaire. En 1995 Louviers ressemblait à une ville albanaise. Aujourd’hui elle est correctement équipée, alors attendez le retour du plein emploi pour reprendre le chemin de l’investissement et des dépenses de fonctionnement.

  4. Sylvia Mackert 7 juin, 2015, 14:08

    Je partage l’analyse de F Martin, qui connaît bien les « ficelles du métier » et du système.
    On peut trouver l’argent ailleurs et la plupart des réalisations importantes pour Louviers ont trouvé des solutions extérieures, il savait trouver des subventions et financements par ailleurs, alors que M Priollaud se base principalement sur les finances de la commune, des contribuables locaux.

    Le financement du Futsal par exemple était prévu avec l’argent de la région et très peu pour la commune, donc où était le problème ? le nouveau projet selon les finances de la commune et rien que la commune ?

    L’école Jules Ferry est un projet de quartier élaboré avec les citoyens et surtout aux nouvelles normes, c’est dommage de le stopper et je pense aussi que des subventions existent.

    Mr Priollaud a été parachuté à la dernière minute et a fait des promesses sans savoir s’il pourrait les tenir ou pas et c’est juste l’alliance entre les deux listes en deuxième et troisième position à la dernière minute qui ont permis de passer avec quelques voix d’écart.

    Mr Priollaud vient d’obtenir une promotion interne de son parti selon votre article « les centristes prennent du poids » et visera certainement d’autres mandats par la suite. Je me souviens aussi qu’à Louviers cela devait être une liste « sans étiquette » …. mais programme de droite

    Mr Priollaud partira-t-il pour ses ambitions personnelles ? la députation en vue ? les affaires européennes ? Est-ce Louviers qui l’intéresse ou le titre de « maire de Louviers » comme tremplin ?

    Ceci-dit je n’ai rien contre l’être humain, je ne partage pas sa politique, c’est tout. Chacun ses priorités en politique.

    En ce qui concerne la voirie, on trouve encore que c’est assez long, par exemple le bus qui devait circuler rue du Bal Champêtre depuis février ne circule toujours pas dans cette rue au mois de juin et les travaux traînent en longueur… et cela ne gêne pas que les riverains, mais aussi ceux qui doivent se rendre dans cette rue pour raison de santé, les ambulanciers par exemple, qui doivent déposer des malades en rééducation et perso, j’y vais à pied malgré mes douleurs, donc je peux comprendre ceux qui râlent.

    Donc ça ne va pas plus vite côté travaux. Pas davantage de moyens comme promis ?

    Beaucoup pensent juste que Mr Priollaud manque d’expérience et qu’il ne sait pas frapper à la bonne porte pour obtenir des financements, qu’il n’a pas les mêmes priorités que les habitants, que Louviers a perdu du « poids » politique dans l’agglo.

    Et moi j’ai appris à prendre mon mal en patience, même côté logement HLM impossible à trouver parce que trop de demandes du même type.

    F Martin avait prévu de bâtir des HLM et le programme Priollaud visait juste de faire venir d’autres habitants plus riches pour partager les impôts locaux et les baisser… et les HLM pour les Lovériens qui souhaitent rester à Louviers, mais juste trouver des logements adaptés à leur situation, âge, handicap, ressources ?

    On peut s’enfoncer et au niveau départemental on baisse les aides sociales nécessaires…. bref la politique de droite est bien là pour aggraver les situations.

    Bon j’avoue que je me suis écarté du sujet de l’école Jules Ferry, mais l’école permet d’attirer aussi de futurs habitants qui voudraient savoir leurs enfants dans de bonnes conditions à l’école et donc dans une école aux nouvelles normes et en bon état. Ce bon état que réclamait même Jacky Bidault en insistant sur les travaux d’urgence, alors qu’il serait urgent de bâtir une toute nouvelle école à la place de l’ancienne, afin que tous puissent y travailler dans de bonnes conditions.

    L’opposition constructive dont parle F Martin ne peut se faire que si Mr Priollaud le veut réellement.

  5. Franck Martin 6 juin, 2015, 20:57

    Il est évident que M. Priollaud n’est pas moins compétent que le maire d’Acquigny…Il est évident que M. Priollaud sait bien qu’il n’a pas été élu pour se battre les flancs pendant 6 ans en gémissant qu’il n’y a pas de sous dans les caisses – ce qui est parfaitement faux. Il est évident que Louviers a les moyens de construire une école neuve. Nous en avons construit bien plus.

    La vraie question est celle de la stratégie politique à terme de M. Priollaud. Depuis son parachutage, il vise la députation et n’éprouve aucun intérêt pour le métier de maire.

    Pourquoi a-t-il décidé de ne rien investir pendant 6 ans ? Ne serait-ce pas pour constituer une cagnotte sur l’impôt et en baisser les taux, juste avant les élections législatives ?

    M. Priollaud n’a que faire de Louviers, qu’il a conquis par hasard, avec une microscopique avance obtenue grâce à une vague nationale d’ampleur inattendue.
    Louviers n’a jamais été son objectif.

    Il n’est entré dans la course municipale qu’au dernier moment parce les prétendants de droite, Olivier Aubert, puis Benoit Veyrat ont été écartés de la tête de la liste pour des raisons non politiques. Comment s’étonner qu’il n’ait aucun projet de développement pour la ville ?

    Si M. Priollaud passe son temps à ne rien faire, mettre à la poubelle des projets déjà financés ou facilement finançables ( gymnase Maison Rouge, école Jules Ferry, etc. ) s’est pour économiser la cagnotte qui lui fera gagner les législatives et abandonner Louviers à n’importe qui…

  6. Tancrede 6 juin, 2015, 10:22

    Les parents d’élèves se mobilisent. Ils ont distribué un tract appelant à la réunion du 22 où le maire doit présenter son projet de centre-ville … Ils soutiendront le projet de rénovation de l’école Jules Ferry.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.