Louviers, Franck Martin candidat

Louviers, Franck Martin candidat

Il n’est jamais parti définitivement, mais avait déclaré s’abstenir de mener, comme chef de file, une liste aux municipales de 2020, préférant soutenir Diego Ortega. Mais voilà, l’ancien maire de Louviers vivait mal son statut de retraité de la politique. Caméra Diagonale dévoile ce changement de pied.

Il assiste toujours aux réunions de conseils municipaux, comme conseiller d’opposition. Ses interventions sont (presque) toujours des plus offensives contre son successeur. Franck Martin n’a jamais admis sa défaite de 2014, de « quelques dizaines de voix » et accuse, encore, l’équipe en place « d’avoir magouillé entre les deux tours ». C’est vrai que la liste MoDem d’Anne Terlez et celle de l’UDI-UMP s’étaient fortement combattues avant le premier tour. Pour vaincre, la fusion était nécessaire, même en avalant des kilomètres de couleuvres. C’est ce qui s’appelle faire de la politique. Franck Martin devrait le savoir, lui qui n’était pas un enfant de chœur en la matière. Ainsi, après quatre ans de purgatoire, dans le Midi, il décide de foncer dans le tas pour en découdre.

Coup dur pour Diego Ortega

Ancien directeur de Cabinet de Franck Martin, Diego Ortega se démenait comme un diable pour se positionner en vue de l’échéance prochaine. Sa précampagne électorale était largement lancée depuis un an, voire davantage. Attitude courageuse de celui qui entendait rassembler largement de la gauche au centre et centre-droit. Depuis de longs mois, Diego Ortega ne comptait plus son temps. Il était partout, à chaque manifestation sportive, sociale, politique. Il ratissait le terrain dans tous les sens, du matin au soir, du lundi au dimanche. Ce travail en profondeur commençait à porter ses fruits. Connu et reconnu, les lovériens commençaient à lorgner sur cet homme fougueux, courageux, volontaire et plein d’idées pour sa ville. Les réseaux sociaux lui apportent un plus dans sa communication. Et puis vlan ! Franck Martin, en observateur avisé, constate la belle étoile au-dessus de la tête de son ancien collaborateur. Il y voit une opportunité à franchir le pas en décidant, par téléphone, par un « pousse-toi de là que je m’y mette ». Diego Ortega faillit s’étrangler, mais devait-il s’opposer au désidérata de son ancien patron ?

Certains renâclent, d’autres jubilent

Ses amis, autour de lui, ceux qui devaient l’accompagner sur la liste, ne sont pas tous du même avis. Certains rechignent et d’autres menacent de quitter le groupe. Pour l’heure, Diego Ortega n’a aucun commentaire à faire. Franck Martin dit, en privé, attendre les élections européennes pour faire sa déclaration officielle…

A la mairie de Louviers, rapporte un témoin, François-Xavier Priollaud, l’actuel maire, jubile.

Mise à jour à 23h30

Il s’agit, bien sûr, de l’information Poisson d’Avril de ce jour.

Categories: Eure, Louviers

Comments

  1. Pierre Vandevoorde 1 avril, 2019, 13:58

    José Alcala, toujours fidèle au rendez-vous traditionnel!

Write a Comment