Louviers, les élus de la Case votent la fusion avec Eure-Madrie-Seine

Louviers, les élus de la Case votent la fusion avec Eure-Madrie-Seine

Vote unanime, hier soir, en séance plénière, des élus de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure pour une fusion avec la Communauté de Communes, voisine, Eure-Madrie-Seine. En filigrane, planait l’affaire du détachement de la commune de Saint-Aubin-sur-Gaillon, voulue par le maire, de la CCEMS, pour rejoindre l’Agglo Seine-Normandie-Eure, de Vernon-Saint-Marcel, commune riche de par sa zone industrielle. D’aucuns, dont l’association de défense locale de la commune de Saint-Aubin-sur-Gaillon, revendiquent le droit de ne pas rejoindre SNA. Le Président de la CASE, Bernard Leroy, a insisté sur une fusion voulue et votée par les deux intercommunalités, « bloc à bloc », c’est-à-dire à égalité intégrale.

Et le Président de la CASE de rappeler, aussi, l’esprit de la loi NOTRe dans ce projet de fusion, prévu initialement pour le 1er janvier 2019 mais qui le sera le 1er janvier 2018. C’est donc à une fusion de deux intercommunalités, dans leurs composantes intégrales et non avec des soustractions de communes, que Seine-Eure et Eure-Madrie-Seine devraient aboutir. C’est la question qui est posée, rappelle Bernard Leroy « Voulez-vous de la Com-Com Eure-Madrie-Seine à 17 communes? C’est à cette question que nous devrons délibérer….Nous avons eu de multiples réunions, revenus sur des grandes argumentations, constaté des finances saines et qui dégagent, toutes deux, un autofinancement significatif et un endettement faible. Une motivation claire: pouvoir booster le développement économique…Eure-Madrie-Seine est située sur l’axe Seine, sur l’A13 et donc des investissements importants ont été faits sur la zone économique de Saint-Aubin-sur-Gaillon…Par cette précision, Bernard Leroy rappelle les efforts financiers de la Com-Com, toute entière, en faveur de Saint-Aubin. Pourquoi, dès lors, SNA devrait mettre la main dessus?…Aussi, Eure-Madrie-Seine est contre le départ de Saint-Aubin-sur-Gaillon et comme statutairement elle est intégralement Communauté de Communes, elle ne peut se prononcer seule. (allusion au vote du conseil municipal de Saint-Aubin-sur-Gaillon)

Bernard Leroy poursuit sur la logique de fusion avec l’intégralité des communes, « L’histoire de ce département a toujours été de la fusion bloc à bloc. C’est ce que nous avons vu dans le dernier schéma départemental issu de la loi NOTRe… »

La parole est donnée aux représentants de différents groupes, lesquels déclarent voter la fusion et l’esprit qui l’anime. L’ensemble vote la fusion.

Categories: Louviers

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*