Louviers. Conseil municipal de ce lundi soir, ça pourrait barder

Louviers. Conseil municipal de ce lundi soir, ça pourrait barder

La réunion du conseil municipal de Louviers sera consacrée au budget modificatif 2014. La mention qui y figure est clairement connotée par le maire: budget vérité auquel ont droit les lovériens. Implicitement, François-Xavier Priollaud accuse l’ancien maire d’avoir concocté un budget 2014 non sincère. Budget qui avait dû être voté par les nouveaux arrivants. La prise de bec est garantie, car on imagine bien que Franck Martin va vouloir en découdre.

Le rapport indique « de très mauvaises surprises budgétaires, de fond comme de forme, découvertes depuis l’installation de la nouvelle équipe municipale, n’ont pas permis l’établissement d’un budget traduisant dès à présent l’ambition politique de la nouvelle municipalité. Pour autant, nous asumons totalement le budget modificatif en ce qu’il est un budget permettant de repartir sur des bases budgétaires si ce n’est saines au moins conformes à la réalité financière de la ville »…

Et Monsieur Priollaud d’énumérer les « mauvaises surprises »: dépenses courantes revues à la hausse de 522 000€ par rapport à ce qui était inscrit…. la masse salariale a dû être révaluée de 302 000€…les dépenses de fonctionnement de la patinoire n’avaient été que pour 6 mois (NDLR, peut-être que l’équipe précédente avait envisagé d’arrêter les frais avec ce qui est convenu d’appeler un  gouffre..)…Le budget communication et manifestation ont été consommés pour plus de la moitié (54%)….Que dire des cérémonies de voeux pour 2014 dont le montant total a atteint 78 000€!…factures non réglées du budget 2013 qui sont venues gréver le budget 2014…Et d’autres dossiers de la même veine.

Bref, tout un programme qui promet une empoignade en règle entre la majorité centriste et l’opposition de gauche…. A suivre demain pour la synthèse de la soirée.

Categories: Louviers

Comments

  1. Patte a caisse 1 juillet, 2014, 11:40

    Pataquès lamentable. Il ne s’est rien passé hier soir …Après une lourde dramatisation, la réplique de Patrice Yung, l’ancien président de la Case, ancien adjoint aux finances a été percutante et modérée. Vous croyez quoi ? a-t-il dit en substance à Priollaud, vous croyez qu’après avoir géré 18 ans la ville, voté 18 budgets en équilibre, sans remarque de la chambre régionale des comptes dont le rôle est pourtant de chercher la petite bête, vous pourriez dresser un tableau apocalyptique des finances municipales ? C’est tout bonnement ridicule.
    Chacun est resté dans son rôle, une municipalité nouvelle forcément en désaccord avec l’ancienne, et une opposition qui s’oppose à la nouvelle. Point barre. Mais faire de ce débat budgétaire le point clef de la médiatisation de la politique à mettre en œuvre, il faut avouer que c’est farce.
    Le plus drôle a été la clôture du débat budgétaire où Priollaud a annoncé gravement qu’il avait la preuve de la malignité de la municipalité précédente : l’affaire des 600 roses.
    ?
    et c’était quoi cette soi-disant affaire ? C’est des fleurs que la municipalité Martin offre à l’occasion de la journée de la femme et destinées en partie au personnel municipal. Sauf que comme il y a 400 agents municipaux (dont sans doute la moitié de femmes) le limier Priollaud en a déduit que les roses achetées en plus ont été diffusées sur le marché à l’occasion de la campagne électorale … C’est lamentable.
    Décidément, la droite ne manque jamais d’air ! On aurait pu croire qu’après Pygmalion elle aurait pu faire profil bas en donneuse de leçon … que tchi ! Non seulement elle n’a pas mené plus loin son enquête ce qui lui aurait permis de savoir que les fleurs avaient été distribuées, comme chaque années bien au delà des employées municipales, mais aussi près des personnes âgées isolées. Elle aurait pu se rendre compte aussi que les fleurs n’étaient pas les mêmes que celles distribuées sur le marché le samedi 8 mars, par l’équipe de campagne et que l’achat figure sur les comptes de campagne que tout un chacun peut vérifier.
    Décidément, la prestation de Priollaud est pathétique. Il se montre incapable de lire un budget, n’en retenant qu’un seul exemple qui relève d’un coût de 600 € sur un budget de plus de 40 Millions d’euros !
    S’il y voit quelque chose de malin, c’est sans doute par manque de malice.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.