Louviers, à mi-mandat, l’Agglo ouvre d’autres perspectives….

Louviers, à mi-mandat, l’Agglo ouvre d’autres perspectives….

…dans l’intérêt général des habitants. Bernard Leroy est fier du travail accompli par la Communauté d’Agglomération Seine-Eure depuis son arrivée à la présidence, en 2014. Il admet, toutefois, qu’un bon travail avait été réalisé avant lui, et n’oublie pas de préciser qu’il était en charge du secteur économique sous la présidence Martin. Autrement dit, les collectivités territoriales sont d’abords des structures de travail efficace et serein avant d’être des comptoirs politiques. Pour l’heure,  le Président de la CASE fixe trois priorités: 1) Le Logement, 2) des emplois pour les habitants, 3) un territoire de haute qualité de vie.

Logement

Un point important dont Bernard Leroy se réjoui, celui de l’augmentation du nombre d’habitants sur le territoire de l’Agglomération: plus 675 habitants en un an, dont 265 pour la seule ville de Louviers. Depuis 1999, soit 18 ans, le territoire enregistre 5 213 habitants de plus, passant de 64 989 habitants à 70 202. En même temps, le taux de chômage reste élevé. Ces bons chiffres suscitent beaucoup d’intérêt et ouvre de bonnes perspectives dans la construction de logements. Et de fait, Bernard Leroy a mis en place une structure chargée de recueillir et mesurer les besoins des salariés travaillant sur le territoire. Incitation leur est faite, à ceux résidant loin de leur lieux de travail, de venir vivre sur le territoire de la CASE. Pour ce faire, Bernard Leroy veut poursuivre et accélérer les programmes de construction de maisons et appartement. Le concept est simple: tout faire pour  éviter les trajets domicile-travail. Des programmes, de 1 200 maisons et appartements, sont en cours de construction et l’Agglo dispose d’un potentiel de 550 terrains à bâtir..L’enquête menée par les services de la CASE indiquent, à ce jour, que 25% salariés, de diverses entreprises, ont émis le souhait de s’installer sur le territoire. Une permanence de renseignement est à la disposition de tous ceux qui souhaitent s’informer sur des opportunités. Elle a fêté le 100ème dossier à traiter. Des primes à l’installation sont offertes aux volontaires à hauteur de 4 000 euros pour des appartements et pouvant aller jusqu’à 6 000 euros pour des maisons individuelles. Ce budget a explosé. Constat a été fait que sur le territoire de Louviers et Val-de-Reuil, la taxe foncière est très élevée. Qu’à cela ne tienne, les nouveaux propriétaires s’en verront exemptés, pour la part intercommunalité, pendant les 15 premières années. Adéquation de cet avantage: il permettra plus d’argent injecté dans l’économie locale…

L’emploi

Un chiffre significatif: moins 2,6% de chômeurs catégorie A, soit 150 de moins. Le territoire de l’Agglo compte 500 emplois de plus. Un emploi sur 2 profite aux habitants de l’Agglo et un sur 2 à l’extérieur de l’Agglo.

Enfin, Bernard Leroy indique que des négociations sont en cours avec de grandes entreprises pour des installations sur ECOPARC. La confidentialité étant de règle pour les accords non encore signés, le Président ne révèle pas le nom de ces entreprises. En revanche, il cite volontiers l’accord finalisé avec le groupe Palette Gestion Service (PGS), venant d’Aubervilliers. 33 hectares restent à commercialiser en 2017, proposés aux entreprises désireuses de s’implanter sur des sites (ECOPARC 1, 2, 3) déjà bien fournis, avec tous les commodités prévues à cet effet…D’autres implantations de production sont en cours de négociation dans des secteurs d’activités comme la métallurgie, les innovations technologiques, produits d’exception, le luxe et parfums…

Tourisme

C’est un secteur qui renforce un territoire avec des activités économiques importantes. L’Agglo Seine-Eure est lauréate d’un projet « Réinventer la Seine ». Ainsi, un programme d’envergure s’annonce avec un complexe hôtelier ultra-moderne, de 70 chambres 4 étoiles. Le chic du chic, le fin du fin..le raffinement tel qu’on le voit dans les séries américaines…25 millions d’investissement, rubis sur l’ongle et 50 emplois permanents pour ce groupe d’investisseurs. L’ensemble sera voué à la nature, bien-être, Santé, calme, sophrologie, massages, relaxation, pour des week-ends simples ou prolongés . La clientèle ciblée: parisiens aisés et étrangers en quête du raffinement français…L’hôtel sera construit sur un site aux alentours de Léry-Poses.

Les Jeux Olympiques de 2024

Bernard Leroy voit loin. La CASE va proposer à l’organisation des JO, sur des sites déjà construits, des opportunités pour les entrainements d’athlètes. Il s’agit du bassin d’aviron de Poses,( le meilleur de France), la halle d’athlétisme Jessie Owen de Val-de-Reuil, et CASEO, le complexe aquatique qui dispose un bassin de 50 mètres. Bernard Leroy dit pouvoir obtenir cet accord. De plus, l’hébergement sur place est possible.

Categories: Louviers

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*