Les lobbyistes sont à la manoeuvre

Les lobbyistes sont à la manoeuvre

Après la victoire du Brexit, des tonnes de commentaires et d’analyses tombent comme des trombes de pluies. L’on entend de tout dans tous les sens. Le plus curieux est la remise en cause du référendum que d’aucuns au Royaume-Unis voudraient voir balayé comme s’il n’avait jamais eu lieu. D’autres, un peu partout, se demandent si les britanniques ne regrettent pas leur vote et d’autres encore estiment qu’il n’y aura, probablement, jamais de sortie du Royaume-Unis. En épluchant ces messages, une réponse partielle nous parvient: les lobbyistes sont au travail.

Et si les britanniques revotaient une seconde fois? Le montage de la pétition pour un autre référendum, est bien l’oeuvre de lobbyistes. Ils actionnent leurs relais en Angleterre mais aussi en France, Allemagne, Italie, au sein de l’UE. Qui ne tente rien n’a rien. C’est remarquable de maladresse et de cynisme. Pour étayer la manœuvre, ils dressent la liste de tous les malheurs que vont vivre les britanniques: la livre sterling deviendrait de la monnaie de singe, les places financières de Londres font se transformer en McDo, le pays va être envahi par des migrants déferlants de la planète entière, le chômage sera multiplié par 5, le commerce va s’effondrer…Bref, le Royaume-Unis replongerait au moyen-âge avec peste, choléra, guerres tribales et à terme l’Ile s’enfoncerait dans la mer pour disparaitre corps et biens. Bon, c’est du gros trait mais l’esprit est réel.

La réalité sera loin de ce tableau apocalyptique. Le Royaume-Unis continuera d’être une grande Nation. Son PIB restera au niveau d’aujourd’hui. Le pays continuera de commercer avec les mêmes partenaires en établissant des relations bilatérales. Les gouvernements futurs ne reviendront pas sur la libre circulation des citoyens européens. Les entreprises étrangères ne déménageront pas et le passeport économique ne sera rétabli que dans certaines circonstances. Il n’y aura pas de remise en cause des échanges scolaires, dont le programme Erasmus et les touristes continueront la visite du pays. Les résidents britanniques de France pourront dormir tranquilles, ils ne seront pas chassés du territoire….

Le vrai changement ne sera pas perceptible par le plus grand nombre. Il concerne la gouvernance du pays. Plus aucun commandement ne sera exigé par les Commissaires européens. Les normes européennes, imposées par Bruxelles, n’auront plus cours. Les britanniques resteront maitres de leur vie et de leur destin. Un changement qui ne va bouleverser ni l’Europe, ni la Terre.

 

Categories: Europe

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*