L’ex-patron du RAID avec Macron

L’ex-patron du RAID avec Macron

L’information ne prend que plus d’importance aujourd’hui avec la tentative d’attentat déjouée par la police et l’arrestation des terroristes qui s’apprêtaient à passer à l’acte.  C’est dans l’Émission Politique du 6 avril dernier, sur France 2, que le candidat d’En Marche avait révélé les 12 premiers candidats officiellement investis pour les législatives. Parmi eux, Jean-Michel Fauvergue, l’ex-patron du RAID, la fameuse unité d’élite de la police nationale. Dès son départ à la retraite, fin mars, le policier rejoint Emmanuel Macron. Dans l’hypothèse d’une victoire à la présidentielle et aux législatives, pour le Mouvement En Marche, Jean-Michel Fauvergue pourrait devenir le conseiller technique de la lutte anti terroriste du nouveau Président.

Ce n’est pas n’importe qui. Jean-Michel Fauvergue a commandé, de 2013 à 2017, le RAID, forces spéciales de la police nationale, plus communément appelé Unité d’intervention de la Police. Dans l’équipe d’En Marche, il manquait ce profil professionnel. C’est chose faite. L’ancien « super-flic » sera investi dans la 8ème circonscription de Seine et Marne.

Monsieur Fauvergue est âgé de 60 ans. Il est originaire du département de l’Aude et a servi dans le 35ème Régiment d’Artillerie Parachutiste. Il est appelé ensuite par l’État pour sécuriser diverses Ambassades de France en Afrique, avant de diriger le Groupement d’Intervention de la Police Nationale (GIPN) en Nouvelle-Calédonie.

Avant la période RAID et son passage au GIPN, Jean-Michel Fauvergue avait commencé sa carrière par l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Saint-Cyr-au-Mont. Il devient plus tard commissaire de police dans la PJ.

Jean-Michel Fauvergue, prend la direction du RAID  en 2013. Il se fait connaitre lors des évènements dramatiques de janvier 2015, avec l’assaut donné par son unité sur l’hyper cacher de la porte de Vincennes où s’était réfugié Amedy Coulibaly en prenant des otages dans le magasin. Le RAID opéra conjointement avec la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI), qui abat le terroriste.

Le 13 novembre de la même année il participe avec la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN), regroupement de plusieurs unités et la BRI, à l’assaut contre les terroristes du Bataclan qui venaient d’assassiner 90 personnes, puis dans l’appartement de Saint-Denis le surlendemain.

 politique

Jean-Michel Fauvergue, après son départ du RAID, n’est pas resté longtemps inactif. Comme de nombreux français, il suit la campagne présidentielle avec intérêt et prend connaissance de l’aspect « sécurité » défendu par chaque candidat, dans son programme. Celui d’Emmanuel Macron attire son attention et immédiatement prend contact. L’on ignore ce que les deux hommes se sont dit, mais en 48 heures, l’ex-patron du RAID, depuis une semaine, s’engage auprès du leader d’En Marche. Si la victoire est au rendez-vous, le policier jouera, probablement, un rôle important dans la sphère du nouveau Président.

RAID = Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion

 

 

 

 

Categories: France

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*