Eure, après la manif d’élus, la voix d’un spécialiste de l’enfant

ElusDes élus qui défilent au nom de la politique. Or, la réforme des rythmes scolaires est avant tout une mesure retenue par le corps médical, avant d'être celle de la politique, comme en témoigne le professeur Hubert Montagner, spécialiste de l'étude de l'enfant, ancien directeur du laboratoire de psycho-physiologie de la faculté des sciences de Besançon. Il était venu à Louviers expliquer l'intérêt de la réforme. Nous sommes bien loin de la récupération politique; A côté, un élu est tout petit. Vidéo diffusée en avril dernier, à écouter avec attention. Les élus n'en sont pas exempts, bien au contraire.

  

Avant-hier, des élus de droite ont manifesté devant la préfecture de l'Eure, contre la réforme des rythmes scolaires. C'est leur droit, évidemment. Ce que l'on retient de leur mécontement se cantonne à une affaire de financement. Mais, en la circonstance, la loi initiée par le gouvernement n'est pas un simple choix politique. Elle concerne un problème qui dépasse le quotidien en matière de dépenses publiques pour s'intéresser avant tout aux enfants.

La voix d'un non-politique (complément à la vidéo)

Pour le professeur Montagner, "chaque enfant a un rythme naturel. Il est tributaire du cycle horaire identique à l'alternance jour/nuit, réglé en horloge biologique…le système scolaire actuel est inadapté au rythme biologique des enfants, agravé par la coupure du mercredi laquelle altère l'équilibre physiologique des enfants. C'est pourquoi il ne peuvent soutenir l'attention au-delà d'un nombre d'heures, trop contraignant, selon l'âge et leur milieu familial….Ainsi, l'après-midi n'est pas du tout propice à l'apprentissage imposé par les cours. L'enfant subit au lieu d'apprécier et ne capte plus rien…A 17 heures, les enfants en échec scolaire sont épuisés. Les autres altèrent leur système de compréhension et le ressentent, inconsciemment. A 13 heures, le cerveau est ailleurs et en dépression au niveau cortical. 8 heures du matin, ces enfants sont insécures et pas réveillés…A ces âges, le cerveau est beaucoup plus disponible entre 9 heures et 12 heures et peut poursuivre son efficacité jusqu'à 13 heures. Ensuite, des activités physiques et distractives peuvent prendre le relais. Cet équilibre est le meilleur compromis dans l'intérêt de l'enfant….

Actuellement, la journée scolaire en France est la plus longue d'Europe et devient la plus longue au monde. Pourtant les résultats espérés ne sont pas au rendez-vous. Sans conteste, tous les enfants sont des cas uniques et ceux qui semblent avoir du mal, ne sont pas des idiots…

Les élus ne sont pas médecins, sinon cela se saurait

Les parents et les enseignants, non plus. La mesure destinée avant tout aux enfants, est devenue un champ de bataille politique occupé par des élus dans des perspectives électorales. La question du financement de la mesure est un faux prétexte, lorsqu'on sait que bien souvent, ces élus se lancent dans des dépenses qui pourraient être éviter. Les augmentations d'impôts locaux ce sont eux et quand les finances locales dérapent, ils ne manifestent pas et trouvent systématiquement des prétextes pour les justifier…….Alors!?

Hier soir 17h30, Caméra Diagonale contacte un médecin généraliste: "La réforme des rythmes scolaire est une bonne chose, ou non?  Réponse:"Oui, bien sûr. L'histoire de l'équilibre physiologique chez l'enfant est une réalité. Chaque médecin le sait parfaitement…."

Categories: Eure

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*