Législatives, le jeune maire de Gisors sous les couleurs de Fillon

Législatives, le jeune maire de Gisors sous les couleurs de Fillon

Alexandre Rassaërt veut remplacer Franck Gilard à l’Assemblée Nationale. Le député sortant, élu en 2002, termine son 3ème mandat et juge utile de passer la main. Changement de génération, mais dans la continuité politique du parti « Les républicains ». La partie ne sera facile tant l’affaire Fillon empoisonne la campagne présidentielle. Le jeune maire de Gisors, qui a donné son parrainage au candidat LR, va devoir marcher sur des œufs pour, à la fois, défendre le projet présidentielle et faire oublier « les affaires ». Voir vidéo et interviews ci dessous:

Environ 150 militants et élus « Les Républicains » étaient au rendez-vous pour assister au passage de témoin entre Franck Gilard et Alexandre Rassaërt. Autour du candidat, ses amis proches, élus comme lui en 2014: Sébastien Lecornu, François Ouzilleau, Frédéric Duché et Catherine Delalande, par ailleurs suppléante d’Alexandre Rassaërt. Ils avaient conquis les villes de Vernon, des Andelys et enlevé le conseil départemental un an après. Leurs victoires leur avait donné le goût et l’envie de grimper toujours plus haut. En décembre 2015 ils avaient participé, avec la même veine, à la victoire des centristes aux régionales. Échange de bon procédés. Hervé Morin gagnait la Région, en grande partie grâce à l’implication de Bruno Le Maire et de Sébastien Lecornu. Avec l’affaire Fillon, le député LR de l’Eure et le président du département se mettaient en retrait de la campagne présidentielle, alors que le président de la Région Normandie continuait de soutenir François Fillon.

La jeune équipe, alors, avait en ligne de mire les législatives. Franck Gilard, après mûre réflexion, décide, en octobre dernier, d’arrêter. Nous sommes à un mois de la primaire de droite et l’alternance politique, au niveau national, ne fait pas de doute……Aujourd’hui, le boulevard qui devait mener « Les Républicains » à l’Elysée et à l’Assemblée nationale, a du plomb dans l’aile…..

Alexandre Rassaërt a été volontaire pour l’investiture. et l’a obtenue après plusieurs tours de table organisés par les cadres du parti, de l’Eure. Ce qui pouvait être un cadeau est devenu un presque parcours du combattant. Dans l’Eure comme ailleurs, les militants LR sont partagés entre le soutien à François Fillon, le retrait momentané et la perspective de quitter le parti si François Fillon était élu….

Pour l’heure, Alexandre Rassaërt assume la charge. Devant les militants et élus, il esquisse ses convictions. « D’abord, la Liberté, l’autorité et l’amour de la France. Fils d’entrepreneur, je peux dire comment l’administration asphyxie les entreprises, les empêche de se développer et de créer des emplois…j’ai rencontré des agriculteurs, ils subissent l’application des normes européennes avec tellement de zèle par l’administration française, tels qu’ils sont entrain de crever….Il faut soutenir les agriculteurs et défendre un alignement des normes comme pour les entreprises….je parle aussi à tous les artisans-commerçants de France qui crèvent du RSI… il faut supprimer le RSI et remettre l’Etat à sa juste place….l’administration est là pour aider, accompagner,  pour susciter  les initiatives et non pour diriger à la place des élus…..

Et puis un chapitre sur l’éthique des hommes politiques: « J’attends aussi des élus un comportement d’honnêteté et il faudra, qu’importe le gouvernement en place, de droite ou de gauche, proposer des mesures en terme d’éthique en politique, plus de transparence dans l’utilisation des fonds publics »….

On le voit. Alexandre Rassaërt a été choqué par les affaires qui touchent le candidat qu’il a choisi. Il lui faudra toute l’adresse pour tenter de faire la part des choses: défendre le projet de son candidat et en même temps signifier son désaccord sur son comportement. Pas simple.

Categories: Vernon

Comments

  1. Insoumis 1 avril, 2017, 15:28

    Prendre en compte l’aspect local est une bonne chose dans le cadre des élections législatives, mais n’oublions pas le programme du candidat à la présidentiel (FILLION) que M. RASSAËRT compte bien participer à mettre en place en cas de victoire : retraire à 65 ans, fin de la durée légale du travail et de ce fait ce sera la durée légale européenne qui prévaudra soit 48h/semaine. Fin du principe de précaution, pour le CETA, c’est à dire permettre aux multinationale d’attaquer les états….Sans oublier le Blitzkrieg (guerre éclaire) que Fillion à promis contre le peuple Français !!!
    Groupe d’appuis
    France Insoumise

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*