Législatives, Arnaud Levître investi par « Les Insoumis » dans la 4ème de l’Eure

Législatives, Arnaud Levître investi par « Les Insoumis » dans la 4ème de l’Eure

A l’origine, le maire d’Alizay membre du Parti Communiste s’était porté candidat avec les seules couleurs de son parti. Un candidat « Les Insoumis », Bernard Frau, lui était opposé. Après discussions et tractations, le parti de Jean-Luc Mélenchon accorde, finalement, l’investiture à Arnaud Levître. Décision logique lorsqu’on connait son parcours commencé aux côtés de son père, Gaëtan, figure légendaire du PCF dans le département. Maire d’Alizay et conseiller départemental de l’Eure, il a été de tous les combats sociaux,  prit une large part dans le sauvetage de la papeterie d’Alizay, avec toutes les forces de gauche, des syndicats, des salariés de l’usine et des habitants de sa commune. Arnaud seconda son père avec une redoutable efficacité. Il lui succède à la mairie en 2014.

Le communiqué d’Arnaud Levitre:

L’Histoire nous regarde ! Jamais, depuis des décennies, le risque n’a été plus grand de voir le peuple pris en tenaille entre le libéralisme sauvage et la xénophobie.

Le Front National est aux portes du pouvoir ! Après lui avoir fermé la porte des présidentielles, peut-on accepter qu’il revienne par la fenêtre des législatives ?

Doit-on aussi laisser la voie libre aux libéraux dont l’objectif affiché est la destruction méthodique et implacable du code du travail et la précarisation du peuple ? Ces libéraux sont le terreau fertile de la misère, de l’exploitation et par voie de conséquence du Front National…

L’Histoire nous regarde ! Car, et cela personne ne peut le nier, un espoir est né de l’élection présidentielle et de la formidable campagne de Jean-Luc Mélenchon qui a su porter hauts les idées et le projet de la gauche de conquêtes sociales à travers « l’avenir en commun ».

L’Histoire nous regarde et devant elle, nous avons une double responsabilité :

Nous avons la responsabilité d’une part d’éviter le pire du racisme, de la xénophobie, de la haine portés par le Front National ; et d’autre part le pire de la misère, de l’exploitation,de la régression sociale portées par les libéraux de tous poils.

-Mais il nous faut aussi permettre le meilleur des conquêtes sociales, pour réaliser ce pour quoi nos glorieux anciens se sont battus, pour vivre enfin les «  jours heureux » dont ont rêvé ceux-là, qui ont su « vivre à en mourir ». !

Nous n’avons pas le droit de nous dérober, il nous faut assumer cette double responsabilité, et cela exige pour nous de réaliser l’union de toute la gauche de conquêtes sociales

Aujourd’hui, devant l’urgence historique, les communistes de la quatrième circonscription de l’Eure, conscients de l’absolue nécessité d’une candidature unique de la gauche de conquêtes sociales sur notre territoire, ont pris leurs responsabilités et m’ont demandé de signer la charte proposée par France Insoumise. 

Cet engagement n’est en rien un effacement du PCF, il est, au contraire, une affirmation de sa place dans le mouvement réel, pour offrir au peuple de nouveaux droits, de nouvelles protections.

Cet engagement est notre part dans un rassemblement que nous allons travailler à élargir encore. Notre responsabilité est immense, nous la mesurons collectivement.

Dans ce cadre, j’ai pris, avec Estelle Couturier, mes responsabilités et nous avons tous deux décidé de signer la charte de la France Insoumise pour faire acte de candidature sous leurs couleurs, sans renier les nôtres, pour ces élections. La France insoumise a retenu cette candidature et ainsi ouvert la voie à un large mouvement unitaire de la gauche de conquêtes sociales sur notre territoire.

Nous avons décidé de transcender les démarches partisanes pour porter haut le projet de « l’avenir en commun » que nous défendons déjà depuis de longs mois dans le cadre des élections présidentielles et dans lequel plus de 7 millions d’électeurs se sont reconnus. 

Nous avons décidé de transcender les démarches partisanes pour offrir la chance à notre circonscription d’élire un député qui se battra pour plus de justice sociale, de bien-être, de préservation de l’environnement, de démocratie, d’égalité, de fraternité en défendant le programme de « l’avenir en commun ».

Nous avons décidé de transcender les démarches partisanes pour qu’enfin nous puissions vivre « les jours heureux ». C’est notre responsabilité devant vous.

A bientôt.

 

 

Categories: Eure

Comments

  1. COCO 18 mai, 2017, 16:02

    pour le maire de brionne valérie beuriot c’est aujourd’hui etre le candidat du seul pcf et rien d’autre……mais pourquoi donc ?. Mr le maire en campagne pour Mélenchon et lui meme candidat du « front de gauche » (‘sic) pour les législatives réussit l’exploit de hisser lepen et l’extreme droite à 54% dans « sa » ville ,fief de gauche depuis des décennies.un désastre pour le dauphin de g.grimaud qui doit avoir comme des regrets d’avoir déserté son mandat de maire…..

  2. HACHET 16 mai, 2017, 21:36

    Le pluralisme des médias est fort utile et bien intéressant.
    Ainsi, l’hebdomadaire « la dépêche » écrit que Bernard Frau a été « viré » et camera diagonale évoque une « décision logique ».
    Plusieurs citoyens (même hors Normandie) ont alerté des responsables du mouvement « les insoumis », étonnés (c’est le moins qu’on puisse dire) de la candidature de Bernard Frau. Après un long silence inexplicable des dirigeants, il semble que la décision soit enfin actée.
    Trop tard, le mal est fait. Entre les tergiversations relatives au FN à l’issue du premier tour des présidentielles, l’affirmation par J.L. Mélenchon d’une volonté hégémonique, un questionnaire de consultation hypocrite, la déclaration « inexacte de Martine Billiard (La Dépêche), les chamailleries (ou même « relations guerrières » selon certains journalistes)entre les composantes des partisans de JLM, et les commentaires avisés des médias, le doute n’est plus permis : le mouvement des insoumis est bien un mouvement dictatorial.
    Lors d’un entretien auquel je participais hier, la question fusa : Quelle est la différence entre une dictature (du prolétariat) de gauche et une dictature de droite?
    P.H

  3. Zébulon 16 mai, 2017, 08:06

    @eric27 je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai eu l’occasion de rencontrer B.Frau à plusieurs reprises pour des raisons professionnelles Moi aussi j’ai bien l’ironie, l’humour et je pense que l’on a pas finit d’en faire à moins de grincer des dents !

  4. Insoumis27 15 mai, 2017, 21:45

    Mais quelle honte cette investiture, je croyais que ces combines politiciennes n’étaient pas présentes dans la France Insoumise… après avoir fait du chantage devant l’assemblé mercredi soir, le voilà tout frais, frétillant comme un gardon !!!

  5. ericp27 15 mai, 2017, 14:31

    @ zebulon
    je vois que vous aimez l humour également, tant mieux, moi aussi.
    mon commentaire était bien entendu sarcastique.
    j’ai effectivement croisé ce personnage, plusieurs fois en 2006 2007, je n’en dirais pas pas plus!
    il y a des silences qui en disent long………

  6. Zébulon 15 mai, 2017, 07:16

    @eric27 pour Bernard Frau il faudrait déjà savoir le vrai du « frau » avec ce personnage ! Il navigue en fonction des vents et courants pas étonnant qu’il soit à la dérive pour s’accrocher au premier secours qu’il lui lancera une bouée mais il n’est pas certain que celle-ci soit attachée, qu’elle ne soit là juste pour qu’il reste à « frau » heu à flot !

  7. ericp27 14 mai, 2017, 22:29

    que va devenir b.frau? 2007 modem, 2012 écologie, 2017 insoumis puis finalement non, quel suspense!

  8. SANTANA 14 mai, 2017, 17:07

    BRAVO ! VOUS AVEZ LE SENS DE L’INTERËT GENERAL !!!

  9. jmrc64 14 mai, 2017, 14:54

    Bravo! Merci et bonne chance.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*