Le Président dessert l’étau, mais…

Le Président dessert l’étau, mais…

Ainsi, Emmanuel Macron n’a pas choisi la dissolution mais préféré des gestes davantage symboliques que réellement économiques pour les plus nécessiteux. Toutefois, la volonté d’en finir avec le mouvement des gilets jaunes, est là. Ces derniers n’y trouvent pas leur compte malgré le coût du coup de pouce. Voici pourquoi:

Il aura fallu quatre semaines d’occupation de rond-points, de péages d’autoroutes et divers mouvements sur l’ensemble du territoire, notamment à Paris, pour arriver à ce que les syndicats, dans leur ensemble et la quasi-totalité des partis politiques n’ont pas obtenu depuis des années. Fâcheux pour ceux qui regrettent que les fameux corps intermédiaires n’aient joué leur rôle. Et pour cause, ces corps intermédiaires ont souvent fait dans la demi-mesure. Comportement faisant la part belle aux gouvernements, toutes tendances confondues. « Il faut savoir arrêter une grève » a été leur leitmotiv le plus joué. S’étonne-t-on, alors, qu’un mouvement spontané  et échappant à toute emprise de ces corps intermédiaires, ait tenu la dragée haute au pouvoir et maintenu la pression jusqu’à obtention de résultats?

Des décisions qui ne sont que des retours aux situations antérieures, pour la plupart

Si l’on scrute les mesures concédées par le Président, il est facile de constater qu’elles ne règlent pas grand-chose au plan économique, pour les bénéficiaires. Regardons. D’abord, la suppression des taxes sur le carburant prévues pour le 1er janvier. C’est un pur statu quo par rapport à la situation d’aujourd’hui, car la mesure ne donne, évidemment pas, de pouvoir d’achat supplémentaire….L’attribution de 100€ chaque mois pour les salariés payés au SMIC. Il ne s’agit nullement de l’augmentation du SMIC comme cela a été martelé par des médias, mal informés, et par quelques députés LREM. C’est simplement la prime d’activité, payée, par tranches de 20€, sur la durée du mandat et qui sera entièrement versée dès son application. Le SMIC réel sera augmenté de 1,5%, comme prévu. Cela constitue une légère hausse du pouvoir d’achat, mais vraiment mince compte tenu du coût des prix à la consommation….Heures supplémentaires sans impôts ni charges, mesure déjà mise en place par Nicolas Sarkozy et supprimée par François Hollande. Elle ne constitue pas un gain réel, mais un retour à ce qui existait…Annulation en 2019 de la hausse de la CSG pour les retraités recevant moins de 2 000€ mensuels. Là encore ce n’est qu’un retour à la normale, d’avant janvier 2018. 30% des retraités resteront néanmoins frappées par la hausse de la CSG….Prime de fin d’année sans impôts. Cela pourrait s’apparenter au jeu de pile ou face. Tous les salariés ne sont pas logés à la même enseigne, selon qu’ils aient la chance, ou non, de travailler dans une entreprise prospère. De plus, une prime reste une prime de par son caractère aléatoire.

Le coût

Cher, très cher malgré l’efficacité toute relative. Plusieurs montants sont livrés sans précisions. Ministres et députés évoquent les 10 milliards. Le prix à payer pour que cesse le mouvement des gilets jaunes. Comment ce jeune Président, qui a su contourner tous les obstacles pour se hisser jusqu’au pouvoir suprême, s’est-il laisser submerger par une partie de français? Sans doute la partie qu’il ne connaissait pas, ou mal.

Quinquennat plombé?

Le risque est grand. Comment, après cette séquence catastrophique, la confiance gagnera les esprits. Les gilets jaunes resteront en veille permanente. A la moindre occasion, ils pourraient rejoindre rond-points et péages d’autoroutes. L’on songe à la réforme institutionnelle avec la promesse d’une dose de proportionnelle aux élections législatives. Les gilets jaunes et d’autres la veulent intégrale. La réforme des retraites, l’on imagine les réactions, etc….L’idée de la dissolution ne s’est pas dissoute..réellement.


Categories: France

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.