Jean-Claude Bouillon, gaillonnais et comédien, est mort hier

Jean-Claude Bouillon, gaillonnais et comédien, est mort hier

Hier, Jeanne Moreau disparaissait à l’âge de 89 ans. L’actrice fut, à juste titre, célébrée par des hommages venus de toutes parts. Dans la même journée deux autres comédiens tiraient leur révérence: l’américain Sam Shepard et un autre français, Jean-Claude Bouillon. La mort de ce dernier, survenue à Marseille, passa davantage inaperçue. Pourtant, depuis 40 ans, l’acteur compte à son actif une trentaine de films cinéma, 22 téléfilms de télévision, 25 séries TV et aussi 25 pièces de théâtre. A la télévision il fut pendant 9 ans le commissaire Valentin des Brigades du Tigre. Photo: Les Brigades du Tigre.

Jeunesse et adolescence à Gaillon

Ce que l’on sait moins est que Jean-Claude Bouillon passa sa jeunesse et son adolescence à Gaillon. Né en Région parisienne, en 1941, ses parents arrivaient à Gaillon après la guerre et son père y ouvrait une boucherie rue du Général De Gaulle. La famille Bouillon habitait au-dessus du commerce. Jean-Claude avait un frère ainé, qui reprit le commerce à la retraite du père, puis le vendait pour s’installer à Brionne. Les deux frères avaient fréquenté l’école primaire de Gaillon et fait des études secondaires à Évreux…

Le Théâtre était en lui

Vers l’âge de 17 ans, le jeune Jean-Claude est attiré par le théâtre. Aussi, c’est vers Paris que son regard se tourne. Il y fait des allers-retours Gaillon-Paris par le train, jusqu’au jours où il pu s’inscrire à des cours de comédie….La suite, ce fut des débuts au TNP, en 1966.

Perspicace commissaire Valentin

Théâtre, cinéma, Télévision. Jean-Claude Bouillon y tint des rôles secondaires et de premiers plans. Le grand public le découvrait, surtout, avec la série télévisée, à partir de 1974, « Les Brigades du Tigre ». Il y campait un commissaire Valentin excellent, pour des aventures hebdomadaires qui devaient  tenir l’écran, à 20h30, pendant 9 ans. Puis tout s’enchaine. Des rôles très variés au cinéma, des personnages vivaces et ténébreux à la télévision et des classiques au théâtre.

Il s’est éteint à Marseille

En 2011, il participe au feuilleton quotidien de France 3 « Plus belle la vie ». Série entièrement tournée à Marseille, où il résidait depuis plusieurs années. C’est dans la cité phocéenne que le mal eut raison de Jean-Claude Bouillon, homme de grande sympathie (votre serviteur l’a côtoyé à plusieurs reprises). Il aurait eu 76 ans en décembre prochain.

 

Categories: Eure

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*