J.O 2024, Paris gagne face à personne

J.O 2024, Paris gagne face à personne

Les Jeux Olympiques à Paris, en 2024, c’est bien pour le sport, pour l’ambiance générale et pour des retombées économiques, éventuelles. Restent deux éléments dont les médias nationaux ne parlent, ou très peu. Le premier concerne la victoire de Paris dans la course à la candidature. Depuis hier, l’énervement est tel que des phrases sont lancées à l’emporte-pièce sur genre « On a gagné!« , « Superbe victoire parce qu’on a tout fait pour obtenir ce résultat« , « On est les plus forts« , etc. Pourtant…

Il n’y a pas de quoi pavoiser. Si Paris a gagné les Jeux, il y a une raison première: toutes les villes mondiales s’étaient retirées de la compétition, la dernière étant Los Angeles. Il ne restait que Paris. Donc, aucun suspens, hier à Lima au Pérou. Ce n’était qu’une formalité. Et pourquoi Hambourg, Boston, Rome et Budapest ont préféré jeter l’éponge? Coûts trop élevés à une époque où l’argent manque et aussi pour des raisons de sécurité à l’heure où la menace terroriste demeure très élevée. Los Angeles a, également, préféré attendre quatre ans de plus, ce qui lui a valu un cadeau de 87 millions d’euros de la part du CIO. La ville de Paris sans concurrents ne pouvait que l’emporter. Mais les observateurs de l’observation professionnelle n’ont pas souhaité observer cette réalité, sans se rendre compte qu’à l’étranger leur rétention d’information a bien été observée. C’est vrai, même avec des villes concurrentes rien ne prouve que Paris n’aurait pas emporter la candidature, mais rien ne prouve, aussi, le contraire….le second élément d’importance concerne le financement. Un montant circule: 6,6 milliards d’euros. Les spécialistes savent que cette somme de milliards est purement fantaisiste. La réalité sera plus dure pour les finances de la Ville de Paris et pour l’État français. Au final, le coût total s’élèvera à près de 13 milliards d’euros. C’est vrai, il est plus simple d’évoquer la baisse de 5 euros des APL que du futur dérapage olympique. Sacrés observateurs, libres et indépendants!

Categories: France

Comments

  1. Thibsib 15 septembre, 2017, 07:32

    Peut-être encore plus de 13 milliards.
    La critique de la baisse des 5 euros d’APL n’est pas antinomique de celle des jeux.
    Je n’arrive pas à comprendre qu’on doive faire des économies partout mais qu’on oublie tout lorsqu’il s’agit des jeux olympiques quand nous savons tous que les retombées ne seront pas à la hauteur des dépenses.
    Reste à savoir et définir qui en profite et qui en pâtit, cela permettra d’expliquer mieux comment fonctionne notre grande et belle démocratie héritée de la Grèce antique tout comme les jeux olympiques.

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*