Interviews et analyses, on commence par Vernon

Miraux-LecornuAvec presque 40% d'abstention et un score pour le PS des plus pitoyable du département, la droite est en pôle position pour entrer à la mairie la semaine prochaine. Une situation qui va obliger Philippe NguyenThanh à négocier avec Jean-Luc Lecomte pour une fusion de leurs listes. Sous cette condition, même si la situation s'apparente à une mission impossible, il reste une toute petite fenêtre de tir: la mobilisation des électeurs de gauche. Pour l'heure Sébastien Lecornu, ou Jean-Luc Miraux restent les mieux armés pour gagner.

  

Sébastien Lecornu et son équipe "Générations Vernon" font la course en tête. Avec 31,84% et une réserve de voix du côté des électeurs de Bernard Touchagues, la victoire pourrait être au rendez-vous. Somme toute, des expériences passées invitent à la prudence. Être en tête au premier tour n'est pas un gage de victoire. En 2008, précisément, Jean-Luc Miraux était premier et fut battu au second tour. Idem à Evreux, lorsque Jean-Pierre Nicolas, maire sortant UMP, largement en tête était battu par la liste dissidente de gauche de Michel Champredon. Ainsi, Jean-Luc Miraux en retard de 500 voix sur Sébastien Lecornu, peut compter sur une réserve de voix sur sa gauche et d'une mobilisation d'un électorat de centre droit. Cela reste aléatoire, mais réel. De même que des voix obtenues par Bernard Touchagues, absent au second tour, pourraient aller vers Monsieur Miraux à part égale avec Monsieur Lecornu. Philippe Nguyen Thanh, le maire sortant s'est ingénié à pointer du doigt la responsablité de tous ceux, notamment au Front de Gauche, qui passent leur temps à critiquer le gouvernement. Il y a du vrai dans cette analyse, mais à Vernon d'autres paramètres locaux s'ajoutent, comme l'image catastrophique, à tort ou à raison, véhiculée par le maire.

La liste fantôme de Vernon Bleu Marine

Monsieur Ackermann a obtenu 10,88%. C'est très nettement en dessous des scores obtenus par Emmanuel Camoin à Evreux, avec sa liste "Evreux Bleu Marine" et par Ludovic Larue à Louviers avec "Louviers Bleu Marine". A cela, une explication. Erik Ackermann a fait une campagne à minima se contentant de l'image FN et Marine Le Pen. Une insuffisance qui s'est traduite dans les urnes, manifestement. En même temps, ce n'est pas un mauvais résultat lorsqu'on sait que personne à Vernon n'a vu ses colistiers ne serait-ce qu'en photo sur des affiches, ou dans la ville au contact avec les électeurs. Leurs noms ne figurent que sur le bulletin de vote. Il est très probable que les 10,88% de voix du premier tour se réduisent de 3 ou 4% à l'arrivée du second. Des voix dont pourrait bénéficier Sébastien Lecornu.

les chiffres définitifs

Sébastien Lecornu, UMP, 31,84%;  Jean-Luc Miraux, divers droite, 26,46%;  Philippe Nguyen Thanh, maire sortant PS, 17,05%;  Erik Ackermann, FN, 10,88%,  Jean-Luc Lecomte, PC-Verts-Front de Gauche, 7,69%;  Bernard Touchagues, droite Nationale-société civile, 6,06%

Categories: Eure

Comments

  1. Toubab 26 mars, 2014, 18:11

    @R Duval
    Votre point de vue est plus clair et plus compréhensible que celui exprimé par J.L. Miraux lui-même.

  2. m 26 mars, 2014, 16:31

    à Toubab, et oui, cette objectif raisonnable d’accord de désistement est digne mais n’a de l’intérêt que dans le cas ou la liste du Maire sortant eut été en deuxième position, mais ce n’est pas le cas, il est déjà éliminé, il est donc normal que ces deux listes arrivées en tète se maintiennent, imaginez que Jean-Luc Miraux se soit désisté qui en aurait profité le plus?!
    R.Duval

  3. Toubab 26 mars, 2014, 07:22

    Jean Luc Miraux lui-même a parlé de cet accord de désistement sur Caméra Diagonale. B. Le Maire avait organisé une réunion à l’assemblée, il l’a expliqué à la presse.
    Il ne faut pas confondre amnésie et oubli.
    J.L. Miraux joue d’un souvenir assez estompé d’un échange peu médiatisé (et relevant, somme toute de la « tambouille » de l’UMP) pour faire croire qu’il n’y a pas d’accord, que s’il y en a il n’est pas valable, etc..
    Son score permet de comprendre qu’il n’ait pas envie de se désister. Quoi qu’il en soit, il ne tient pas ses engagements envers son (ex) parti (il avait qu’il le rejoindrait s’il est élu) alors comment les tiendra-t-il envers les vernonnais ?
    Il expliquera qu’il ne se souvient pas de ses promesses ?

  4. Ludovic LARUE 25 mars, 2014, 19:25

    Je precise que le pseudo « Ludovic » n’est pas Ludovic LARUE !
    MERCI

  5. Ludovic 25 mars, 2014, 17:01

    Il faut quand même noter que les « témoins » de ce pseudo accord ne sont autres que les soutiens du Parti de M. Lecornu.
    Par conséquent, si réunion il y a eu, cela ressemble plus à un guet-appens qu’une entrevue ouverte à mon sens.

  6. RD 25 mars, 2014, 13:54

    Bien sur qu’il a eut des intentions de désistements entre les 2 listes,de Sébastien et Jean-Luc car il était supposé qu’il y aurait eut lieu de faire face à la liste du Maire sortant mais ce n’est plus le cas du fait du score ridicule de sa liste, donc les deux listes se maintiennent et cela est une bonne chose pour la démocratie, les électeurs vont donc choisir qui sera celui qui de l’un et de l’autre leur permettrons d’améliorer leur vie quotidienne dans notre Vernon.

  7. Bernard 25 mars, 2014, 10:54

    @ HC
    HC, en langage EDF veut dire Heures Creuses…
    Non Monsieur je ne suis pas anonyme, c’est mon vrai nom, qui peut être aussi un prénom, mais je ne suis celui auquel vous pensez. Bernard Touchagues, en effet n’est pas l’auteur du commentaire. Mais vous, Monsieur Heure Creuse, HC sont des initiales tellement anonymes qu’on a beaucoup de mal à imaginer que derrière pourrait se cacher Henri Clément, thuriféraire du FN. La prose est identique à celle qu’on a l’habitude de lire ici. Au fait, Henri Clément est votre vrai nom, ou encore un pseudo? C’est la double escroquerie intellectuelle.
    Les colistiers du FN restent dans l’anonymat parce que l’on pourrait « exercer des pressions sur eux? Mais quelles pressions? Vous vous moquez du monde de nous présenter les choses de cette façon. N’est-ce pas plutôt parce que vous n’osez avouer que la liste FN regroupe 5 familles qui totalisent à elles seules 14 colistiers sur les 35? La n° 2 de la liste n’est pas l’épouse de la tête de liste? Monsieur Heure Creuse, cessez vos simagrées de militant petit-soldat. Dernière chose, saurez-vous dans un élan d’intelligence concrète expliquer la raison pour laquelle vous ne figurez pas sur la liste qui n’aura qu’un élu la semaine prochaine.

  8. Josette Pasquier 25 mars, 2014, 10:06

    Sébastien Lecornu, vous placez très vite dans votre interview le mot « sincérité ».
    Plus loin vous affirmer que Jean Luc Miraux a accepté un accord de désistement après le Ier tour, devant témoins (lesquels ?) et devant la presse locale.
    Alors une seule question : où puis-je trouver l’article de presse ou autre média qui valide votre affirmation « sincère » ?
    Josette Pasquier

  9. Henri Clément 25 mars, 2014, 09:33

    @Bernard X qui reste anonyme…
    A propos de secte, n’inversez pas les réalités :
    S’il existe un comportement sectaire, c’est bien dans le petit cercle « bien pensant » dominé par une gauche hypocrite qui cherche encore malhonnêtement à ostraciser les citoyens patriotes Bleu Marine, voire exercer des pressions sur eux.
    Heureusement, bien qu’encore au pouvoir, cette secte avérée dans ses mauvais principes est en perte d’influence et de crédibilité.
    Alors oui, nous avons choisit de protéger nos colistiers au risque de nuire à notre communication média.
    C’est une question de valeurs : chez nous le respect des personnes et les relations saines et directes passe avant la politique-spectacle.
    Interrogez-vous plutôt sur ceci : s’il faut être individuellement médiatisé pour exister, ne vous étonner pas de la crise sociétale, du déficit démocratique et du malaise général actuel, de la détérioration des relations sociales et du rapport à la politique.
    Sachez que pour le grand nombre, les gens du peuple et du quotidien, les fantômes ce sont ces personnalités-images qui s’affichent çà et là mais dont le bilan d’action final reste toujours aussi déplorable !
    Alors oui, nous, nous faisons de la politique réellement autrement, sur le terrain du réel et du lien social, sans avoir besoin de le claironner dans les médias…
    HC
    Vernon Bleu Marine

  10. Toubab 25 mars, 2014, 08:03

    Que le meilleur perde !
    La victoire de S. Lecornu est prévisible ? Il l’a bien préparée. Mais ce sera une victoire à la Pyrrhus.
    La haine viscérale et déraisonnée de J.L. Miraux le bloquera à droite et au centre.
    Il récoltera ce que P. Nguyen Thanh a semé (assainissement financier, projets).
    Il ne fera rien de plus faute de dotation (en baisse) et d’imppts supplémentaires (promesse électorale).
    Allons, il reste six ans de patience à la Gauche vernonnaise. C’est ce qu’il a fallu à S. Lecornu.

  11. Camoin Emmanuel 25 mars, 2014, 07:38

    @Bernard,
    J’ai participé à certaines des actions de campagne d’Erik et j’ai trouvé une équipe jeune,dynamique et motivée. J’ai eu les mêmes arguments sur Evreux sauf que J. Alcala a pu constater que notre équipe était plutôt bien reçue en centre ville là où nous faisons le moins bon score derrière l’équipe Nicolas. (cf vidéo caméra diagonale).
    Ce type d’argument a un intérêt pour démobiliser notre électorat de premier tour et il marche plutôt bien. Attention au réserve de voix du deuxième tour je pense que nous avons ouvert le chemin des urnes quand les autres on déjà fait leur plein.
    A dimanche
    E Camoin

  12. Bernard 24 mars, 2014, 19:56

    Monsieur Camoin
    Très intéressant votre propos, mais vous oubliez de nous dire s’il est normal, d’après ce qu’écrit mosieur Alcala, que les colistiers de votre candidat de Vernon ne sont apparus nulle part. Pourquoi les cachent-on de la sorte? C’est une liste municipale ou une secte?

  13. Nicole 24 mars, 2014, 19:09

    Pour ceux qui ne connaîtraient pas bien Sébastien Lecornu, je vous conseille une excellente vidéo postée sur You Tube le 14 février 2008:
    http://www.youtube.com/watch?v=UPRxpEwpXYs
    Je cite le jeune homme en question, qui, à l’époque -O surprise – était sur la liste du maire sortant, Jean-Luc Miraux:  » De grands projets ont été menés à bien pendant la précédente mandature (…). Le programme de JLM est riche et ce programme s’adresse à l’ensemble des Vernonnais dans sa diversité… Nous croyons en la vision du Vernon Demain portée par JLM… »
    Six ans après, Monsieur Lecornu changerait-il d’avis comme de chemise ??? Visiblement oui ! Alors comment faire confiance à un tel homme pour gérer la ville ?

  14. Henri Clément 24 mars, 2014, 18:30

    Des voix obtenues par Bernard Touchagues peuvent-elles aller si aisément à M.Miraux ou Lecornu ?
    L’affirmer c’est faire peu de cas des positions et engagements portée par cette liste…
    Respectons au moins les idées de son équipe.
    Comme l’a analysé Jean Luc Miraux, la gauche ne peut revenir à la municipalité. Dès lors, les électeurs patriotes et conscients de la gravité de la crise liée à la politique UMPS peuvent s’exprimer très librement et soutenir, sans crainte de favoriser la gauche, la seule vraie opposition, Vernon Bleu Marine.
    Ce premier tour marque à mon sens l’échec relatif des propositions déclarées « sans étiquettes » ou « apolitiques » qui se sont révélées d’ailleurs finalement hautement politicienne…
    Chassez-le naturel, il revient inexorablement.
    Une bonne raison en est peut-être qu’elles (ces listes sans étiquettes) n’émanent pas d’un choix délibéré mais d’un contrainte initiale soigneusement tue : elles résultent en fait de l’échec de leurs fondateurs dans leurs propres partis plus que d’une aspiration à « une autre façon de faire de la politique » !
    Oui les partis ont des défauts, le FN comme les autres, mais ils restent un cadre lisible de la logique démocratique et un lien entre le local et le national auxquels les électeurs tiennent plus qu’ils ne le disent.
    Mieux vaut un parti déclaré qu’une coalition occulte et déguisée.

  15. Ludovic 24 mars, 2014, 17:42

    Une chose est sûre: la ville n’est plus socialiste!
    Le vote à Gauche ne profitera donc qu’à la montée d’une droite dure.
    Vernon Tous Ensemble est une liste ouverte, sans étiquette qui ne souhaite travailler que pour les vernonnais, quels qu’ils soient.
    Vernon ne peut pas se trouver sous « tutelle » de la Capitale, gérée par des grands pontes qui n’ont qu’une ambition…se placer dans un gouvernement ou à l’Assemblée.
    Vernon n’est pas un tremplin, les vernonnais ne sont pas des boites que l’on empile à son gré.
    Le choix est ouvert.
    Qu’est-ce que les vernonnais souhaitent pour la commune:
    – une gestion délocalisée, de droite relativement dure, et une nouvelle inexpérience tant décriée au niveau locale et nationale
    – une gestion ouverte, sans connotation gauche/droite, avec des élus se consacrant uniquement à la commune, avec une expérience qui permettra d’assurer une bonne formation pour la succession en 2020!
    Maintenant que la sanction des français a été exprimées.
    Réfléchissons pleinement et sereinement pour ce 2nd tour.
    Ne laissons pas Vernon nous échapper!

  16. Camoin Emmanuel 24 mars, 2014, 17:36

    Une petite précision quand même, Bernard Touchagues est mon prédécesseur au secrétariat départemental du Front National. Il a été élu au conseil municipal de Vernon il y a 6 ans sous l’étiquette Front National. Comment Erik Ackermann pouvait faire le même score qu’à Evreux dans ces conditions avec en façe de lui Bernard Touchagues qui sait faire campagne et qui est compétent dans ses dossiers. Bravo Erik, ne doute pas qu’au deuxième tour tu vas énormément progresser.
    Emmanuel Camoin

  17. Ben oît 24 mars, 2014, 16:44

    Il est étonnant d’entendre parler Monsieur Lecornu jeune « loup » de la politique de clarté, de sincérité et d’évoquer son souhait de voir Monsieur Miraux revenir au sein de l’UMP. La.La liste Vernon tous ensemble ne se réduit pas à un parti marqué fortement à droite, elle est libre de toute consigne des états majors et n’à qu’une seule et belle ambition de réunir les Vernonnais autour d’un projet réfléchi, consensuel essayant de rassembler la diversité des quartiers et de ses habitants.Je reste persuadé que cette démarche certes risquée car assez singulière en politique est la bonne. Il faut arrêter de raisonner systématiquement en terme de droite ou de gauche. Les clivages ne sont jamais bons l’actualité nous montre que les grands partis ne sont pas épargnés par des scandales mais apparemment certains électeurs s’en moquent. La réélection du maire de Levallois en est un bon exemple,, on peut traîner beaucoup de casseroles et repasser. Pour cela il faut aimer la »cuisine » électorale.Il y a des maire honnêtes à droite et à gauche, l’important est de voter pour celui qui est le plus à même de servir la ville mais non pas de se servir comme un tremplin! J’ai peur de l’appétit incontrôlé de Monsieur Lecornu, il a besoin selon moi de connaître un peu plus la vie , de mettre les mains dans le ‘cambouis »

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.